accueil troubles et maladies Les douleurs menstruelles.
 
   


Les douleurs menstruelles.



Quand devez-vous consulter votre médecin?


Lorsque les crampes sont tellement intenses que vous ne pouvez vous rendre à l'école ou au travail et qu'elles vous empêchent de mener vos activités habituelles.

Lorsque les crampes sont accompagnées de nausées, de maux de tête, de diarrhée et de vomissements.

Lorsque vous saignez abondamment ou que vous évacuez des caillots pendant plus d'une journée.

Lorsque vous avez des crampes intenses alors que vous prenez la pilule contraceptive.

Lorsque des crampes douloureuses se manifestent soudainement à l'âge adulte.

Lorsque vous ne pouvez pas soulager vos crampes à l'aide d'aspirine ou d'ibuprofène.

Lorsque vous commencez à être réglée et que votre première ou deuxième menstruation cause des crampes intenses.

Ce que révèlent les symptômes

Les crampes menstruelles sont l'un des seuls symptômes qui revient régulièrement. Les crampes se manifestent aussi régulièrement qu'arrivent les factures mensuelles... et elles sont tout aussi peu bienvenues !

Vous êtes-vous déjà demandé pourquoi quelque chose d'aussi naturel que le cycle menstruel de la femme doit être accompagné d'inconfort ? Eh bien, les chercheurs médicaux se posent la même question. Ils ont découvert que le corps de la femme produit des hormones connues sous le nom de prostaglandine, et aident l'utérus à se contracter et à se débarrasser de ses muqueuses. L'utérus doit se contracter pour générer le flux menstruel, et de nombreuses femmes vivent ces contractions douloureusement.

«Heureusement, les crampes menstruelles sont habituellement assez légères. Plus de 50% des femmes éprouvent une forme de crampe qui commence habituellement trois ans après le début de leurs règles », déclare Susan Coupey, médecin, chercheuse qui se spécialise dans l'étude des troubles menstruels courants au Centre médical Montefiore dans le Bronx.



« L'intensité des crampes est directement liée à la quantité de prostaglandine que produit l'organisme », rapporte John Jennings, médecin, gynécologue à la Faculté de médecine Bowman Gray de l'université Wake Forest à Winston-Salem, en Caroline du Nord. « Cependant, si vous éprouvez des crampes atroces et persistantes, il se pourrait que d'autres facteurs entrent en jeu.

Il pourrait s'agir notamment d'endométriose, un développement, hors de son emplacement habituel, de tissus normaux de l'utérus. L'endo-métriose augmente vraiment la douleur des crampes menstruelles», spécifie le Dr Jennings. « Ou si vous ressentez d'énormes crampes durant des règles qui sont beaucoup plus abondantes qu'à l'habitude, il est probable que votre utérus essaie d'évacuer les caillots sanguins causés par des fibromes», explique Charles Debrovner, médecin, professeur d'obstétrique et de gynécologie à la Faculté de médecine de l'université de New York dans la ville de New York et gynécologue à l'Hôpital universitaire de New York. Les fibromes sont des tumeurs musculaires bénignes logées dans les parois utérines. Et parfois, une femme peut éprouver des crampes qui lui signalent une fausse couche.

Soulagement des symptômes

Si vos règles mensuelles sont accompagnées de crampes, peu importe que le problème soit courant, ce qui compte c'est qu'elles sont douloureuses ! Bien qu'il soit impossible d'éliminer complètement les crampes, il existe de nombreux moyens de soulager la douleur.

Faites de la natation. Non seulement la natation libère des endorphines — analgésique naturel de l'organisme — mais elle vous empêchera de penser à vos crampes. « De tous les sports que vous pouvez pratiquer dans le cas de crampes graves, la natation est l'activité la moins traumatisante et la plus salutaire », affirme Marcia Storch, médecin, directeur de l'Unité des femmes aux Services de santé pour étudiants de l'université de New York, dans la ville de New York.

Détendez vos muscles. Si vous éprouvez de fortes crampes et que vous ressentiez un inconfort qui vous empêche de pratiquer la natation, essayez cet exercice léger du Dr Storch. Il aidera à détendre les muscles qui causent les crampes.

Allongez-vous sur le dos au sol ou sur un lit, les genoux fléchis, les pieds à plat sur le sol ou sur le lit et les bras allongés sur le côté, les paumes à plat. Balancez légèrement votre ventre de haut en bas pendant quelques minutes, en relaxant les muscles. En faisant ces petits mouvements, prenez des respirations rapides et courtes.

Comptez vos respirations et les mouvements jusqu'à 10 et répétez cette série d'exercices cinq fois. Reposez-vous entre chaque série. (Une respiration peu profonde et rapide peut vous étourdir.) Ensuite, placez un gros livre à couverture souple, comme un bottin téléphonique, sur votre abdomen, respirez lentement par le nez vous assurant de remplir les cavités abdominales d'air en poussant le livre vers le haut.

Retenez votre respiration en comptant jusqu'à 5. À 6, commencez à expirer lentement par la bouche et laissez le livre revenir à sa position de départ. Contractez les muscles de l'estomac et comptez jusqu'à 5. Continuez de respirer profondément de façon détendue quelques minutes encore.

« Le bottin téléphonique crée une pression susceptible de soulager les spasmes abdominaux», souligne le Dr Storch.

Mettez de la chaleur là où elle est nécessaire. « La chaleur est appréciée sur un abdomen en état de crampe, mentionne le Dr Jennings. À l'aide d'une bouillotte d'eau chaude ou d'un coussinet chauffant, vous augmenterez le débit de sang et la circulation jusqu'à l'utérus, ce qui pourrait même réduire l'effet des substances chimiques qui se forment naturellement et qui provoquent les crampes. »

Essayez de vous détendre dans un bain chaud, ou en plaçant un coussinet chauffant ou une bouillotte d'eau chaude sur l'abdomen pendant 15 minutes. Vous voudrez peut-être essayer les crèmes à action chauffante profonde ou les huiles vendues dans le commerce en massant l'abdomen. (Attention: ne jamais utiliser simultanément ces crèmes et un coussinet chauffant. Leur combinaison pourrait causer des brûlures graves.)

Vous pouvez également vous réchauffer l'abdomen en buvant des liquides chauds, comme des soupes claires, des bouillons ou des tisanes.

Le froid plutôt que le chaud. « Certaines femmes trouvent que le froid soulage mieux leurs crampes. Essayez de supporter un sac de glace sur votre abdomen pendant 15 à 20 minutes», suggère le Dr Debrovner. « Le froid permet la constriction des vaisseaux sanguins, ce qui peut favoriser le soulagement », explique-t-il.

Au sujet du calcium. «Votre régime alimentaire consiste-t-il surtout en aliments faibles en calcium comme les fruits et les légumes ? Assurez-vous donc d'y ajouter des yogourts ou du lait écrémé», recommande James G. Penland, titulaire d'un doctorat, psychologue au Centre de recherche sur la nutrition humaine au Département de l'agriculture des États-Unis à Grand Forks, dans le Dakota du Nord.

Au moins quatre études différentes ont démontré que le calcium procure un grand soulagement aux crampes menstruelles. Cependant, en moyenne, les femmes américaines ne consomment qu'environ 600 mg de calcium par jour, alors que l'apport quotidien recommandé est de 800 mg.

Dans l'un des projets de recherche du Centre, le Dr Penland a découvert que les femmes qui consommaient environ 1 300 mg de calcium ou plus par jour avaient constaté une réduction de leurs crampes menstruelles. Non seulement elles avouaient ressentir moins de douleurs, mais elles avaient moins de rétention d'eau, une meilleure humeur et une meilleure concentration.

Une tasse de yogourt allégé vous fournira environ 400 mg de cal­cium, et on trouve environ 300 mg de calcium dans une tasse de lait écrémé ou allégé », spécifie le Dr Penland. Soyez active. « Ne laissez pas tomber vos activités normales », déclare le Dr Jennings. Le fait de bouger vous empêchera de ne penser qu'à vos crampes et à la douleur.

Gâtez-vous un peu. « L'anxiété peut augmenter la douleur de plus de 30 % », déclare le Dr Storch. Donc, toute association psychologique au confort vous permettra de mieux vivre l'inconfort. Elle suggère des thés, du lait chaud ou même du chocolat, si c'est ce qui vous rend de bonne humeur.

Allégez les crampes à l'aide d'ibuprofène. «Bien que l'hormone naturelle, la prostaglandine, soit présente dans le cycle menstruel, certaines femmes y sont plus sensibles, mentionne le Dr Debrovner. les médicaments à base d'ibuprofène sont parmi les plus efficaces inhibiteurs de prostaglandine.»

« Le facteur temps est un élément critique pour soulager la douleur des crampes menstruelles. Plus tôt vous prendrez les médicaments, plus ils seront efficaces », affirme-t-il. « Prenez ces médicaments avec de la nourriture au premier signe du flux menstruel, suggère-t-il. Habituellement, l'ibuprofène prise le premier jour de vos règles vous fournira la solution aux crampes douloureuses. »

L'orgasme à la rescousse. Les crampes sont souvent accompagnées de sensations de congestion pelvienne et de lourdeurs inconfortables causées par la dilatation des vaisseaux sanguins. « L'orgasme peut parfois aider à soulager l'inconfort », souligne le Dr Debrovner. Parce que les contractions utérines ressenties durant l'orgasme contractent également les vaisseaux sanguins dilatés responsables de la sensation de congestion.

Lorsque les professionnels peuvent aider

En dépit des traitements maison que vous essayez, si les crampes continuent de créer un inconfort tous les mois, envisagez de discuter le problème avec votre médecin. Il existe certains traitements qui peuvent s'avérer efficaces.

Essayez du naproxène. « De tous les médicaments sur ordonnance qui soulagent les crampes, le naproxène est l'un des médicaments de prédilection pour la plupart des femmes », affirme le Dr Storch, parce qu'il se dissout rapidement dans l'organisme.

« Et si vous prévoyez vos crampes, vous prendrez moins de médicaments », déclare-t-elle. Vous savez que vos règles commenceront dans quelques jours et que de fortes crampes se manifesteront? « Alors prenez des comprimés avant d'aller vous coucher la veille du début de vos menstruations», suggère-t-elle.

Essayez la rétroaction. Si vous préférez un traitement non médicamenté pour les crampes, demandez à votre médecin de vous diriger vers un psychologue ou un psychiatre clinique qui offre une forma­tion en rétroaction biologique.

Dans la rétroaction, vous utilisez un moniteur qui vous informe quand vos muscles sont tendus ou non. Graduellement, vous apprendrez à détendre automatiquement vos muscles.

Une étude menée par Jack May, titulaire d'un doctorat, psychologue à l'université d'État de la Floride à Tallahassee, a démontré que les femmes qui avaient reçu une formation de rétroaction biologique ont constaté une réduction significative de douleurs et d'inconfort menstruel.

« Exigez que l'on vous forme pendant quelques jours en plein milieu d'un cycle, afin d'apprendre les techniques qui vous permettront de réduire les crampes menstruelles, recommande le Dr May. Ensuite, lorsque votre cycle commencera, vous pourrez utiliser cette méthode pour maîtriser la crampe.»

 





   
 
 
Avis
Toutes les informations disponibles sur Web-Docteur.com ne peuvent remplacer l'avis et la consultation d'un médecin
 
web-docteur
 Site Map  Contact    À propos de Nous   Forum de discussions        Copyright © 2010 Clicexpert