accueil troubles et maladies Les douleurs musculaires.
 
   


Les douleurs musculaires.



Quand devez-vous consulter votre médecin?


Lorsque vous éprouvrez une sensibilité dans le cou, les épaules, la poitrine, les hanches, le dos et les fesses.

Lorsque vous avez également de la fièvre.

Ce que révèlent les symptômes

Samedi dernier, vous avez passé la matinée entière à peindre le plafond de la cuisine. Puis, dans l'après-midi, vous avez joué au ballon avec vos neveux. Vous vous seriez senti très bien si, le dimanche, vous n'aviez pas décidé de nettoyer le garage.

Vous vous sentiez très en forme en faisant ces activités, mais, le lundi matin, vos muscles vous ont informé très clairement qu'ils n'ont pas aimé être traités ainsi. Malheureusement, ils n'ont qu'une seule façon de vous communiquer leur mécontentement: la douleur.

Pensez-y, vos muscles ne peuvent pas vous écrire un petit mot qui vous dirait : « cesse de me surmener et laisse-moi un peu me reposer ! » Cependant, la douleur est un message net et précis. Si vous preniez le temps de savoir ce qui se passe à l'intérieur du muscle, il vous serait facile de comprendre pourquoi le surmenage fait si mal. Après avoir poussé les muscles à l'excès, les fibres musculaires commencent à se déchirer. Les muscles qui sont grandement surmenés peuvent présenter des centaines de petites déchirures.

Le surmenage n'est pas la seule cause de douleurs musculaires. Si vos muscles vous font souffrir en tout temps, surtout les muscles des épaules, du cou et des hanches, vous pourriez souffrir de ce que les médecins appellent la fibromyalgie. Cela veut simplement dire des douleurs dans les tissus fibreux du muscle. La fibromyalgie peut être tellement douloureuse qu'elle vous empêcherait d'obtenir une bonne nuit de sommeil. Le lendemain, vous vous sentiriez fatigué toute la iournée.


Certains médecins pensent que la fibromyalgie est déclenchée par un stress musculaire, une blessure ou une maladie. D'autres croient qu'un mode de vie sédentaire et la tension musculaire qu'il provoque jouent un rôle important. «Les muscles doivent bouger», déclare Paul Davidson, médecin, professeur clinique adjoint de médecine à la Faculté de médecine de l'université de la Californie à San Francisco.

Lorsqu'ils sont immobilisés, notamment quand vous êtes assis à votre bureau toute la journée, par exemple, les muscles se tendent. Ils peuvent se tendre assez pour devenir douloureux. Alors, cela enclenche un cercle vicieux : la douleur interfère avec votre sommeil profond, vous vous éveillez fatigué, raide et endolori. Le mouvement devient difficile, donc vos muscles demeurent tendus et douloureux.

« Vous saurez si vous êtes atteint de fibromyalgie si la pression que vous appliquez à des endroits sensibles de votre cou, de vos épaules, de votre poitrine, de votre dos et de vos fesses vous font sauter de douleur», déclare le D r Davidson. Soupçonnez également un cas de fibromyalgie si vous avez une douleur généralisée qui s'éternise pendant plus de trois mois, surtout si vous êtes à la fin de la quarantaine ou plus vieux.

De plus, une douleur musculaire généralisée pourrait se manifester à la suite d'un virus comme celui de la grippe ou d'une réaction à un diurétique ou à un médicament contre l'hypertension artérielle. Si la douleur empire, elle pourrait signaler un problème de la thyroïde ou de l'arthrite.

Soulagement des symptômes

Que votre douleur musculaire soit récente ou de longue date, voici comment vous pouvez la maîtriser.

Utilisez la méthode de repos, glace, compression et élévation.
« Même les athlètes ont adopté le règlement suivant : repos, glace, compression et élévation, qu'ils utilisent surtout après la première journée de pratique », selon Robert Nirschl, médecin, professeur adjoint de chirurgie orthopédique à la Faculté de médecine de l'université Georgetown à Washington, D.C. Lorsque la douleur muscu­laire se manifeste à cause d'un surmenage, détendez les muscles endoloris pendant au moins 48 heures afin qu'ils puissent commencer leur processus de guérison.

Durant cette période de repos, appliquez de la glace, « l'anti-inflammatoire le plus efficace qui soit », déclare le Dr Nirschl. La glace permet aux vaisseaux sanguins de se resserrer, ce qui atténue la douleur et relâche les fibres musculaires qui se sont tendues au moment du spasme. Enveloppez des glaçons dans un linge mince et appliquez la glace sur l'endroit endolori pendant environ 20 minutes.

Si vous ressentez une douleur musculaire dans vos bras ou dans vos jambes, vous pouvez contrôler l'enflure en compressant le site affecté à l'aide d'un sparadrap élastique pas trop serré. Ensuite, élevez le membre au-dessus du cœur. Allongez-vous et placez le bras ou la jambe sur des oreillers.

Gardez vos médicaments à portée de la main. «Prendre de l'aspirine ou de l'ibuprofène devrait réduire la douleur en 30 minutes environ», déclare le Dr Nirschl. Si le médicament ne réagit pas, consultez votre médecin pour discuter du problème.

Du chaud contre la douleur. « Si vos muscles ne sont pas enflés, il n'y a rien de mieux qu'un bain chaud pour soulager les douleurs persistantes ou les raideurs », déclare le D r Davidson. La chaleur favorise la circulation sanguine vers les muscles lésés et peut également réduire le taux d'acide lactique, déchet musculaire qui s'accumule dans les muscles surmenés et qui contribue à la douleur. « Si vous ne pouvez pas prendre un bain chaud, servez-vous d'un coussinet chauffant sur les muscles endoloris pendant 15 minutes», déclare le Dr Davidson. Pour une douleur prolongée, un bain à la vapeur ou un sauna pourrait permettre à la chaleur de pénétrer plus profondément », ajoute-t-il.

Optez pour les massages. « Il y a une raison pour laquelle les animaux lèchent leurs plaies », déclare Carol Warfield, médecin, professeur adjoint d'anesthésie à la Faculté de médecine de l'université Harvard et directeur du Centre de gestion de la douleur à l'hôpital Beth Israël de Boston. « Un massage pourrait aider à la réduction de la douleur», déclare-t-elle.

Chez les humains, le massage d'un muscle douloureux pourrait augmenter la production naturelle d'analgésique corporel, en plus de combattre la raideur et de restaurer le mouvement. Pour de meilleurs résultats, réchauffez d'abord l'endroit douloureux, puis massez-le doucement. Cessez le massage si la douleur empire.

Les pommades à la rescousse. « Les liniments de sport à base de menthol peuvent entraîner un réchauffement juste sous la peau, selon Christopher MacGrew, médecin, professeur adjoint au Service de médecine familiale au Centre de médecine de l'université du Nouveau-Mexique, à Albuquerque. Assurez-vous de ne pas utiliser ces crèmes de pair avec des coussinets chauffants ou des sparadraps élastiques, cela pourrait endommager les tissus. La combinaison des éléments chauffants avec ces crèmes peut également provoquer de graves brûlures. »

Combattez la fibromyalgie

Sautez à la corde. Ou encore allez marcher. Ou bien prenez votre bicyclette. Des études démontrent que des exercices aérobics effectués sur une base régulière aident à réduire la sensibilité et favorisent un sommeil profond. Des mouvements continuels augmentent également l'alimentation de l'oxygène aux muscles et peuvent augmenter la production d'endorphine, analgésique naturel de l'organisme. « La clé est de s'adapter à l'exercice graduellement, déclare le Dr Davidson.

Si vos muscles sont endoloris tout au début de votre programme d'exercices, si vous avez notamment les mollets douloureux quand vous commencez à marcher, modérez l'exercice durant la période douloureuse, ralentissez mais ne l'interrompez pas. Vous n'endommagerez pas vos muscles ainsi», ajoute-t-il. Envisagez 30 minutes d'exercices trois fois par semaine environ.

Pensez aux étirements. « Les points sensibles se trouvent habituellement dans la partie supérieure du dos et dans les épaules, et ils résultent souvent du fait d'avoir été assis dans la même position à son bureau toute la journée, déclare le Dr Davidson. Vous devez vous lever périodiquement », dit-il. « Étirez vos bras comme si vous alliez chercher une étoile. Faites des rotations de la tête, souvenez-vous de respirer profondément pendant que vous vous étirez », ajoute-t-il. Cela soulage également la tension et augmente l'apport d'oxygène à vos muscles.

Adoptez de bonnes habitudes de sommeil. « Les personnes atteintes de fibromyalgie et qui se réveillent souvent avec des douleurs musculaires chaque jour n'ont pas un sommeil profond et profitable, déclare Robert Bennett, médecin, professeur de médecine et chef de la Division de l'arthrite et des maladies rhumatismales à l'université des sciences et de la santé à Portland, dans l'Oregon. Sans un sommeil restaurateur, les muscles produisent moins d'hormones de croissance nécessaires à la réparation du muscle. Un bon sommeil peut également favoriser la guérison», déclare-t-il.

Son conseil: s'assurer que la chambre à coucher est calme, dans le noir et plus fraîche d'environ cinq degrés que le reste de la maison. Évitez l'alcool, la caféine ou les repas trop lourds au dîner. En outre, ne faites pas d'exercices violents six heures avant d'aller vous coucher. Si ces mesures se révèlent inefficaces, votre médecin pourra prescrire un antidépresseur léger pour mieux dormir.

 

 





   
 
 
Avis
Toutes les informations disponibles sur Web-Docteur.com ne peuvent remplacer l'avis et la consultation d'un médecin
 
web-docteur
 Site Map  Contact    À propos de Nous   Forum de discussions        Copyright © 2010 Clicexpert