accueil troubles et maladies Envie incontrôlée de manger.
 
   


Envie incontrôlée de manger.

manger



Quand devez-vous consulter votre médecin?


Lorsqu'une envie incontrôlée de manger domine vos pensées, que vous en devenez tellement obsédé que cela affecte votre vie quotidienne.

Lorsque vous-même pensez que cette envie de manger est un problème.

Ce que révèlent les symptômes

Avez-vous déjà mangé à vous seul tout un sac de biscuits en regardant la télé ? Ou peut-être avez-vous déjà vidé un très gros sac de chips... jusqu'à la dernière miette!

Nous savons tous ce que c'est que d'avoir une envie incontrôlée de manger certains aliments, envie qui doit être satisfaite immédiatement. Mais trop d'envies irrésistibles à répétition constitue un problème. En d'autres mots, il y a des envies alimentaires vraiment ennuyeuses. Et il y en a d'autres qui dépassent les normes et signalent un problème de la tête et du corps.

« Nul ne sera étonné de lire que ce sont surtout les aliments élevés en sucre et en graisse qui font l'objet de ces envies irrésistibles. Les personnes recherchent ces aliments non pas pour leur valeur nutritive, mais parce qu'ils sont faciles à consommer et qu'ils satisfont immédiatement leurs besoins, » ajoute David Levitsky, titulaire d'un doctorat, professeur de nutrition et de psychologie à l'université Cornell à Ithaca, dans l'État de New York.



Et comment peut-on définir ces besoins ? Ils sont en partie d'ordre psychologique. La dépression, le stress et le trouble affectif saisonnier figurent parmi les grands coupables. Les personnes atteintes de troubles affectifs saisonniers réagissent à une exposition réduite de lumière durant les mois d'hiver en devenant irritables et dépressifs.

Bien que vos envies de manger puissent refléter vos états d'âme, elles peuvent également indiquer que l'organisme subit des changements dignes d'une attention médicale. Par exemple, les gens atteints de diabète ont souvent un besoin d'hydrates de carbone, explique le D r Levitsky. Et certaines carences en nutrition, comme une insuffisance en fer, peut déclencher cet état de besoin.

Certaines personnes sont plus susceptibles d'éprouver un besoin de nourriture que d'autres. « Les victimes de troubles de nutrition sont particulièrement vulnérables », déclare Adam Drewnowski, titulaire d'un doctorat, professeur et directeur du programme de nutrition humaine à la Faculté de santé publique de l'université du Michigan, à Ann Arbor.

«En outre, les femmes sont plus sensibles que les hommes à ce problème. Les femmes qui sont atteintes du syndrome prémenstruel avouent qu'elles ont des goûts irrationnels pour certains aliments, surtout le chocolat, juste avant leurs règles. Cet état de besoin peut être attribué aux changements mensuels dans la sensibilité du goût », déclare Robin Kanarek, titulaire d'un doctorat, professeur de psychologie et de physiologie à l'université Tufts à Medford, au Massachusetts.

Et que dire des états de besoin que provoque une grossesse ? « Comme la nausée se déclare souvent en début de grossesse, le système digestif de la femme ne tolérera que certains aliments. Il est possible qu'elle ne veuille manger que les aliments qu'elle trouve surtout réconfortants », explique le Dr Levitsky.

Soulagement des symptômes

Dans la plupart des cas, l'envie incontrôlée de manger est temporaire et disparaîtra. Mais si vous devez modérer cet état de besoin, voici quelques conseils à ce sujet.

Faites de l'exercice. Les envies incontrôlées de manger peuvent survenir lorsque vous vous ennuyez ou que vous êtes dépressif. Gardez-vous donc occupé. Trouvez-vous une activité, lisez un bon livre ou, mieux encore, faites du sport. Non seulement concentrerez-vous votre esprit sur autre chose que la nourriture, mais vous brûlerez également des calories.

Mangez régulièrement et prenez une multivitamine. « Mangez des repas bien équilibrés régulièrement. Si vous suivez un régime minceur, ne vous privez pas au point d'avoir tellement faim que vous mangerez tout ce qui vous tombe sous la main. Que vous suiviez un régime minceur ou non, vous devriez prendre une multivitamine tous les jours, pour obtenir toutes les vitamines et les minéraux dont votre corps a besoin. La vitamine B est surtout importante dans la maîtrise de ces états de besoin », déclare le Dr Levitsky.

Suivez vos courbes. « Gardez un registre de ces états de besoin pen­dant plusieurs mois afin de voir s'ils se développent à cause d'un motif précis», conseille le Dr Kanarek. Par exemple, si vous observez que vous avez des envies incontrôlées de chocolat un jour ou deux avant vos règles, vous comprendrez mieux cet état de besoin.

Soyez humain. « Succomber de temps en temps à une envie incon­trôlée de manger signifie que vous êtes humain. Le refus total ne fera que vous mettre de mauvaise humeur et vous fera manger davantage», explique le Dr Levitsky. Si votre désir de manger de la glace nappée de sauce au chocolat est un événement rare, faites-vous plaisir.

Cherchez la lumière. Si vous pensez souffrir d'un trouble affectif saisonnier, votre médecin pourrait vous prescrire un traitement de lumière. Une exposition contrôlée à la lumière pourrait éliminer la dépression d'hiver, rapporte Laurie Humphries, médecin, professeur de psychiatrie au Centre médical Chandler de l'université du Kentucky, à Lexington.

Appelez à l'aide. Si vous pensez ne pas pouvoir maîtriser ces états de besoin, demandez à votre médecin de vous examiner. Si vous avez des antécédents de diabète ou d'hypertension artérielle dans votre famille, votre médecin recommandera un test pour établir la tension artérielle et les taux de glucose. La maîtrise de ces états graves vous permettra d'éliminer vos états de besoin.





   
 
 
Avis
Toutes les informations disponibles sur Web-Docteur.com ne peuvent remplacer l'avis et la consultation d'un médecin
 
web-docteur
 Site Map  Contact    À propos de Nous   Forum de discussions        Copyright © 2010 Clicexpert