accueil troubles et maladies Les éternuements.
 
   


Les éternuements.

les éternuments



Quand devez-vous consulter votre médecin?


Lorsque vos crises d'éternuements se répètent, et qu'aucun remède maison ni aucun antihistaminique ne sont efficaces.

Ce que révèlent les symptômes

Et voilà que ça recommence. Vous vous mettez à éternuer coup sur coup, sans arrêt. Cette situation est est des plus exténuantes. Avant d'éliminer vos crises d'éternuements, vous devez d'abord en comprendre la cause.

« L'éternuement est la réaction du nez à un allergène ou à un irritant quelconque », déclare Elliott Middleton, Jr., médecin, professeur de médecine et de pédiatrie à l'université de l'État de New York à Buffalo et allergologue à l'hôpital général Buffalo. Les gens qui éternuent sont simplement plus sensibles à l'un ou plusieurs des corps étrangers qui envahissent nos narines.

Le nez de certaines personnes ignore ces corps étrangers, alors que chez d'autres, un simple éternuement suffit à dégager la substance irritante. Chez les personnes souffrant d'allergie, l'organisme libère de l'histamine en réaction aux envahisseurs microscopiques. En plus de provoquer des crises d'éternuements continuelles, l'histamine fait subir à ses victimes un écoulement nasal et des démangeaisons, une congestion des sinus et de la poitrine, et des yeux rouges et larmoyants.


« Parmi les allergènes qui provoquent les eternuements, signalons le pollen, le gazon, les moisissures, le poil d'animaux et les acariens de poussière, déclare le Dr Middleton. Les irritants les plus courants sont la fumée et le parfum », dit Susan R. Wynn, médecin, allergologue en pratique privée à l'Association des allergies et de l'asthme à Fort Worth, au Texas.

Les rhumes et les infections des voies aériennes supérieures peuvent provoquer l'éternuement et déclencher toute une série d'autres symptômes. Un changement brusque de température, par exemple passer de la chaleur torride de l'après-midi à une pièce bien climatisée, peut vous faire éternuer. Les femmes enceintes se plaignent souvent de congestion et d'éternuements lors de changements hormonaux. On appelle cette condition la rhinite de la grossesse.

Certaines personnes peuvent même éternuer lorsque leurs yeux sont éblouis par le soleil. Afin de déceler les causes des crises d'éternuement, le Dr Wynn préconise de prendre sa température corporelle et de surveiller l'état de son nez. Si vous n'avez pas de forte fièvre, mais que vous éprouvez des démangeaisons nasales, c'est que vous souffrez d'une allergie. Si votre nez ne vous démange pas et que vous avez de la fièvre, vous avez sûrement un rhume ou une autre infection des voies aériennes supérieures.

Soulagement des symptômes

«Si orsque vous commencez à éternuer sans arrêt, n'essayez surtout pas de supprimer le réflexe, déclare le Dr Wynn. Laisser cette masse d'air éclater dans votre tête au lieu que d'éternuer peut faire refouler les bactéries dans vos sinus et dans l'oreille moyenne. Vous pourriez également faire éclater vos tympans», prévient-elle. Essayez donc des méthodes plus efficaces pour supprimer vos éter-nuements.

Jouez au détective. « La meilleure forme de traitement pour un éternuement est d'en trouver la cause, puis de l'éviter», déclare le D r Middleton. En étant vigilant, vous découvrirez éventuellement ce qui déclenche les éternuements.

Le Dr Middleton déclare que les éternuements peuvent être supprimés facilement si on identifie des coupables tels qu'un ourson en peluche ou le chat du voisin. Il est cependant plus difficile de venir à bout des effets du pollen.

Essayez les antihistaminiques. « Malgré leurs différents noms et leurs propriétés, les antihistaminiques en vente libre possèdent presque tous la même efficacité pour assécher le nez et interrompre la démangeaison. Ainsi, ils peuvent tous produire de la somnolence, surtout s'ils sont pris avec de l'alcool ou certains autres médica­ments», déclare le Dr Middleton.

Prévoyez vos sorties. « Si vous êtes allergique à l'herbe et prévoyez d'aller en pique-nique, ou si vous pensez commencer votre ménage de printemps et que la poussière provoque de vilains éternuements, prenez un antihistaminique avant que l'agent polluant ne déclenche vos symptômes, déclare le Dr Wynn. Les antihistaminiques fonctionnent mieux avant que votre corps ne commence à libérer les histamines », ajoute-t-elle.

Portez un masque. « Si vous devez aller dehors pour tondre la pelouse, ramasser les feuilles ou enlever les mauvaises herbes, et que vous ne pouvez pas déléguer la tâche à quelqu'un d'autre, portez alors un masque muni d'un filtre, déclare le Dr Wynn. Le port du masque n'évitera pas l'invasion des allergènes, mais en réduira l'intensité», déclare-t-elle.

Restez à l'intérieur. Peut-être n'avez vous pas besoin d'hiverner toute l'année, ni de vous barricader à l'intérieur et de recevoir vos provisions sous la porte, mais vous devriez garder vos fenêtres fermées et utiliser l'air conditionné. « De cette façon, vous pourrez créer un environnement presque sans pollen dans lequel vous pourrez vous réfugier», ajoute le Dr Wynn.

Organisez vos journées. « La densité pollinique est plus forte le matin que l'après-midi, souligne le Dr Wynn. Faites donc vos courses ou votre jogging plus tard dans l'après-midi», ajoute-t-elle.

Passez des examens. « Si vous ne pouvez pas déterminer ce qui cause vos crises d'éternuements ou que vous ne pouvez pas les maîtriser, demandez à votre médecin de vous faire passer des tests d'allergie», déclare le Dr Middleton. Les tests de la peau sont plus précis que les tests sanguins quand il s'agit de trouver la cause de vos allergies. Selon les résultats et votre réaction aux médicaments, vous devrez peut-être subir des injections.

 





   
 
 
Avis
Toutes les informations disponibles sur Web-Docteur.com ne peuvent remplacer l'avis et la consultation d'un médecin
 
web-docteur
 Site Map  Contact    À propos de Nous   Forum de discussions        Copyright © 2010 Clicexpert