accueil troubles et maladies La Faiblesse musculaire.
 
   


La Faiblesse musculaire.

muscle



Quand devez-vous consulter votre médecin?


Lorsque vous éprouvez sans raison une faiblesse musculaire qui dure plus d'une journée ou deux.

Consultez votre médecin immédiatement s'il vous est brusquement impossible de soulever vos membres.

Ce que révèlent les symptômes

Votre tasse de café semble peser une tonne, et vous avez eu beaucoup de difficulté à soulever vos ordures. Soulever même votre bras pour vous brosser les cheveux exige de vous un effort.

Il est normal que vous n'ayez plus d'énergie si vous avez taillé la veille les haies de votre jardin et avez réaménagé le sous-sol en entier. Vous ne le savez peut-être pas, mais vous vous êtes peut-être endolori les muscles. «Pousser les muscles inactifs à l'excès fractionne les protéines des fibres musculaires», déclare Priscilla Clarkson, titulaire d'un doctorat, professeur de sciences du conditionnement à l'université du Massachusetts à Amherst.

En temps normal, ces mêmes protéines s'associent pour permettre le mouvement du muscle. De cette manière, vous pouvez soulever, pousser ou effectuer tous les autres mouvements. Lorsque les protéines se fractionnent à la suite d'un surmenage, elles ne peuvent plus se regrouper correctement.

Il vous est donc plus difficile d'effectuer les mouvements les plus simples. ce Selon l'étendue des dommages, le processus de réparation des protéines peut demander cinq jours avant que les muscles ne retrouvent leur force», déclare le Dr Clarkson.

Il n'est pas nécessaire de déplacer des boîtes très lourdes pour que les muscles perdent de leur force. L'un des symptômes principaux de la grippe est la faiblesse, qui peut même vous empêcher de soulever votre tête de l'oreiller. «Cela se produit parce que le virus entraîne une inflammation des fibres musculaires qui, à leur tour, interviennent au niveau de la contraction », déclare Irwin Siegel, médecin, professeur adjoint de chirurgie orthopédique au Centre médical Rush Presbyterian-St. Luke.



Plus vous passerez de temps au lit, plus vous vous sentirez faible. Tout comme le surmenage stresse les protéines dans le muscle, l'inertie affecte les muscles d'une autre façon. Le mouvement élabore les protéines nécessaires à la contraction musculaire. Si vous êtes presque inerte, ces mêmes protéines se détériorent. «Après une semaine au lit avec la grippe, vous ressentirez cette faiblesse plusieurs jours encore », déclare le Dr Siegel.

Une perte de liquide allant jusqu'aux vomissements ou à la diarrhée, de la transpiration abondante, peuvent également affecter la force des muscles. Lorsqu'une perte de liquide survient, vous drainez les muscles des sels et de toute trace de potassium, de magnésium et de calcium essentiels. L'équilibre de ces minéraux, appelés électrolytes, permet aux influx nerveux d'être véhiculés jusqu'aux muscles.

Ces signaux en provenance du cerveau indiquent aux muscles le moment de fléchir. La perte de liquide perturbe l'équilibre des électrolytes ainsi que des influx nerveux bien avant que la contraction se produise.

Les muscles ne se nourrissent cependant pas que de liquide. Ils s'affaibliront s'ils sont privés des éléments nutritifs nécessaires à leur bon fonctionnement, c'est-à-dire les protéines et les glucides. Les protéines alimentaires sont converties en fibres protéiniques dans le muscle, et les hydrates de carbone, emmagasinés dans le muscle sous forme de glycogène ou dans le sang sous forme de glucose (sucre sanguin), fournissent le carburant nécessaire à l'activité musculaire.

Les muscles qui s'affaissent graduellement sans raison apparente pourraient être le signe d'une maladie corporelle. Parmi les troubles possibles, on trouve l'anémie, qui interrompt l'alimentation d'oxygène vers les muscles; le diabète, qui agit sur le glucose sanguin dans l'organisme; une affection de la thyroïde, qui parasite l'action des protéines dans le corps ; ou une lésion nerveuse, qui entrave les influx du cerveau vers les muscles.

Une faiblesse musculaire qui se manifeste lentement et qui est accompagnée de douleurs peut signaler le lupus, maladie grave qui attaque le système immunitaire du corps, ou la pseudo-polyarthrite rhizomélique, source courante de douleurs musculaires chez les gens d'âge moyen. Une faiblesse musculaire soudaine peut être le début d'une intoxication alimentaire ou d'une surdose de médicaments, et exige des soins médicaux immédiats.

Soulagement des symptômes

Essayez les remèdes maison suivants pour contrer la faiblesse musculaire temporaire causée par le surmenage, la grippe, la perte de liquide ou une mauvaise alimentation.

Équilibrez vos activités. «Lorsque vous avez surmené vos muscles, vous devez leur laisser le temps de se reposer, bien qu'il soit important de leur donner certaines activités pendant qu'ils récupèrent, déclare le Dr Clarkson. L'exécution d'activités légères permet aux muscles endommagés de se réparer eux-mêmes sans qu'ils subissent d'autres lésions, explique-t-elle. Donnez-vous quelques jours de congé avant de soulever des objets lourds. » Si vous vous surmenez davantage, vous endommagerez encore plus les fibres musculaires. Cela vous prendra plus de temps pour recouvrer vos forces.

Reprenez graduellement vos activités. «Si vous avez été inactif pendant quelques jours à la suite d'une maladie, vos muscles auront besoin de deux fois plus de temps pour fonctionner normalement», déclare le Dr Siegel. Par exemple, si vous avez été alité à cause de la grippe pendant trois jours, donnez-vous six jours pour reprendre vos forces.

Remplacez les liquides perdus par des boissons sportives. Les produits combinant glucides et électrolytes peuvent recharger les muscles affaiblis à cause de vomissements graves, de diarrhée ou de transpiration abondante. «En outre, ils contiennent également du glucose qui revigore les muscles et accélère le transfert des liquides de l'estomac dans les voies sanguines», déclare Robert Hackman, titulaire d'un doctorat, professeur de nutrition à l'université de l'Oregon, à Eugène.

Adoptez une alimentation équilibrée.
«Vous n'aurez pas une grande vigueur musculaire si votre régime alimentaire est restreint à des boissons diététiques ou à des galettes de riz», déclare le Dr Clarkson. Votre alimentation quotidienne devrait inclure les protéines que l'on trouve dans la viande rouge, le lait, le fromage, les œufs, le poulet, le poisson, les lentilles et les fèves de soja. Vous devriez également consommer une grande quantité de glucides complexes contenus dans les pâtes, le pain, les fruits et les légumes.

L'organisme fractionne ces aliments en glucose en vue d'augmenter sa puissance musculaire. Ces aliments fournissent également des vitamines et des minéraux nécessaires à la réaction chimique qui permettra de ravitailler les muscles. «Par analogie, on peut dire que ces vitamines et ces minéraux sont l'huile de l'engin des muscles», déclare le Dr Clarkson.

Ce que peut faire le médecin

Si vos muscles s'affaiblissent soudainement sans raison apparente, considérez que vous avez affaire à un problème de santé urgent et grave, et rendez-vous immédiatement à l'hôpital le plus près de chez vous. Par ailleurs, si vos muscles se sont affaiblis graduellement sans raison apparente, consultez votre médecin afin qu'il puisse diagnostiquer le problème.

Il exigera peut-être une prise de sang afin d'écarter les possibilités d'anémie ou d'autres troubles, un test d'urine afin de déceler le diabète. Un électromyogramme confirmera si les influx nerveux sont transmis aux muscles de votre corps.





   
 
 
Avis
Toutes les informations disponibles sur Web-Docteur.com ne peuvent remplacer l'avis et la consultation d'un médecin
 
web-docteur
 Site Map  Contact    À propos de Nous   Forum de discussions        Copyright © 2010 Clicexpert