accueil troubles et maladies Lésions cutanées.
 
   



Lésions cutanées.

 



Quand devez-vous consulter votre médecin?


Lorsqu'une plaie inhabituelle n'est pas guérie au bout de deux semaines ou qu'elle augmente de volume.

Lorsque les plaies récidivent ou se multiplient.

Lorsque vous avez également de la fièvre ou éprouvez des nausées.

Ce que révèlent les symptômes

Vous espérez dans la plupart des cas que les lésions se résorbent le plus rapidement possible. Votre système immunitaire le souhaite également. Pour y parvenir, il se met aussitôt au travail en envoyant à votre corps des cellules réparatrices qui nettoieront la plaie. Voilà ce qui se passe habituellement. Certaines lésions peuvent être plus coriaces que d'autres — certaines persistent alors que d'autres récidivent, sans que vous ayez le choix.

Les lésions sont provoquées par des centaines de facteurs, qui sont pour la plupart difficiles à diagnostiquer, voire à éliminer. Selon William Dexter, médecin, professeur adjoint clinique de médecine familiale et communautaire au Centre médical Darthmouth-Hitchcock à Lebanon, dans le New Hampshire, « lorsqu'une mauvaise lésion se forme, elle vous fait savoir habituellement que l'un des malaises suivants est en cause: vous souffrez d'une maladie de la peau, votre organisme souffre d'une affection quelconque, qui se manifeste par la peau, ou votre peau a été en contact avec un produit ou un agent irritant.»

Généralement, votre peau a été en contact avec un irritant. La peau agit comme un aimant quand elle affronte une grande variété d'insectes ou de germes — depuis la piqûre d'un moustique ou d'une abeille jusqu'à l'enfouissement des parasites dans la peau. Tous ces facteurs extérieurs à la peau peuvent s'infecter, aggravant davantage les lésions.


« La plupart des lésions infectées de pus, de croûtes ou de rougeurs proviennent de micro-organismes infectieux», déclare Guy F. Webster, médecin, titulaire d'un doctorat, professeur adjoint de dermatologie et directeur du Centre de pharmacologie cutané de l'université Thomas Jefferson à Philadelphie.

Les bactéries sont les microorganismes les plus courants et les plus contagieux. Elles provoquent des affections comme les furoncles, l'impétigo (dermatose caractérisée par la formation de vésico-pustules remplies de pus et couvertes de croûtes) et la folliculite (inflammation du follicule pilosébacé). Par ailleurs, les virus sont responsables de maladies comme la varicelle, l'herpès, le zona et les verrues, ainsi que les infections fongiques, qui comprennent certaines maladies de la peau comme le pied d'athlète, les démangeaisons du sportif et les dermatophytoses.

Bon nombre de maladies de la peau, lorsqu'elles sont infectées, entraînent l'apparition de pustules et de lésions. Dans le cas de dermatite ou d'eczéma, la peau devient très sensible à toute infection secondaire, surtout si la lésion est crevassée à la surface (la personne s'étant peut-être grattée.)

Les agents infectieux ne sont toutefois pas la seule cause des lésions cutanées. Les taches de vieillissement et les kystes peuvent produire des grosseurs bénignes. Une lésion précancéreuse, qui pourrait dégénérer en cancer, se manifeste parfois sous la forme d'une lésion cutanée.

Les blessures profondes, les ruptures de l'épiderme et les ulcéra­tions en surface sont toutes précurseur de troubles plus graves de l'organisme. Citons par exemple les lésions associées à une mauvaise circulation sanguine, au diabète, à la maladie de Lyme et au SIDA.

Soulagement des symptômes

Vivant de traiter la lésion, il faut en découvrir la cause. Cependant, dans la plupart des cas, la personne ignore la cause de l'affection, qu'il s'agisse d'impétigo, de zona ou de punaise de lit.

«Il n'existe pas de traitement pour guérir toutes les lésions, car leurs causes sont trop nombreuses et différentes », déclare Steven M. Schleicher, médecin, professeur clinique de dermatologie à la Faculté de médecine de l'université Temple et au Collège de médecine ostéopathique de Philadelphie, ainsi que codirecteur du Centre de dermatologie à Philadelphie. «Un virus se traite d'une façon bien dif­férente d'une infection bactérienne. Ce qui fonctionne chez l'un peut avoir des effets désastreux chez l'autre. »

De la même façon qu'un mauvais autotraitement pourrait ralentir la guérison, le soin des lésions coriaces devrait être soumis à un médecin. Dans le cas de lésions mineures, le système de défense naturel de l'organisme suffit dans la plupart des cas à nettoyer de lui-même les lésions, si on lui donne les soins appropriés et le temps nécessaire. Voici la manière de vous soulager.

Nettoyez bien la plaie. « Le meilleur traitement consiste à garder les lésions le plus propre possible», déclare le Dr Shleicher. «Vous ne devez pas traumatiser davantage une lésion en la frottant durement. Utilisez un savon doux et de l'eau tiède une ou deux fois par jour. Pour l'assécher, tapotez-la avec une serviette.»

Laissez les lésions qui suintent sécher à l'air. « Une lésion exposée à l'air séchera, tout en éliminant les bactéries», déclare Lawrence C. Parish, médecin, professeur clinique de dermatologie au Collège médical Jefferson de l'université Thomas Jefferson à Philadelphie. « Panser les lésions ne fera que favoriser la prolifération des germes et la suppuration des lésions. » On n'entre pas toutefois dans cette catégorie les cas de grandes lésions ouvertes qui produisent du pus, du sang ou un liquide. Ces plaies devraient être nettoyées et recouvertes d'un pansement serré qui absorberait le suintement et éliminerait les dangers d'infection.

Évitez de vous gratter. « Rien n'est plus propice au développement d'une infection que de gratter une lésion qui démange. Certains anti-histaminiques par voie orale permettent de réduire les démangeaisons », déclare le Dr Dexter. Vous pouvez aussi prendre des bains dans de l'Aveeno, produit commercial colloïdal pour le bain fabriqué à partir d'avoine. Vous pouvez également appliquer sur la plaie qui démange une crème contenant de 0,5 à 1% d'hydrocortisone, mais demandez auparavant l'autorisation de votre médecin. Certaines infections peuvent s'aggraver si on les traite avec ces médicaments.

Faites l'inventaire de vos médicaments. Certains médicaments produisent une réaction de type allergique, provoquant ainsi l'apparitio d'éruptions cutanées. Demandez à votre médecin si vous dever changer de médicament. Renseignez-vous. Les infections bactériennes peuvent être traitées à l'aide d'un grand nombre d'antibiotiques. Parmi ceux-ci figurent des pommades topiques en vente libre et des médicaments oraux et locaux plus puissants comme la pénicilline et la céphalosporine. Dans les cas de varicelle ou d'herpès zoster, on pourrait vous prescrire de l'aciclovir, médicament antiviral. Certaines crèmes sur ordonnance guérissent bien la gale. Et des médicaments en vente libre comme les tolnafates et les miconazoles favoriseront la guérison de la plupart des infections fongiques.





   
 
 
Avis
Toutes les informations disponibles sur Web-Docteur.com ne peuvent remplacer l'avis et la consultation d'un médecin
 
web-docteur
 Site Map  Contact    À propos de Nous   Forum de discussions        Copyright © 2010 Clicexpert