accueil troubles et maladies Grosseur au niveau du vagin, trucs et conseils
 
   



Grosseur au niveau du vagin, trucs et conseils.

 



Quand devez-vous consulter votre médecin?

Lorsque vous ressentez une lourdeur inhabituelle ou une pression à l'intérieur du vagin.

Lorsque vous sentez une protubérance à l'entrée du vagin.

Ce que révèlent les symptômes

Si vous avez une grosseur au niveau du vagin, vous avez certainement eu une ou plusieurs grossesses, affirme David Soper, gynécologue au Collège médical et à l'université Virginia Commonwealth à Richmond, en Virginie. Au fil des années, la maladie, la maternité, ainsi que la ménopause qui amincit les tissus, peuvent affaiblir les ligaments et les supports de vos muscles qui maintiennent en place vos organes pelviens. Et lorsque les organes commencent à descendre beaucoup, on dit qu'il y a prolapsus.

Ce processus évolue très graduellement. Une grosseur à l'intérieur du vagin est sans aucun doute très incommodante, mais elle ne présente cependant aucun danger. C'est simplement très inconfortable. Elle peut perturber vos relations sexuelles et il est difficile de vivre avec, selon le David Chapin, médecin, gynécologue et professeur d'obstétrique, de gynécologie et de médecine de la reproduction à la Faculté de médecine de l'université Harvard.

Le vagin commence à se tourner vers l'intérieur, et selon l'endroit et l'importance du prolapsus, la vessie, le rectum et l'utérus peuvent également être entraînés dans cette descente d'organes. Dans la plupart des cas, la grosseur touche la paroi avant du vagin qui a tracé le chemin, dit le Dr Chapin. On a l'impression d'avoir un œuf à l'entrée du vagin, dit-il.

La grosseur ou la protubérance peut devenir aussi grosse qu'un poing, ou même avoir la taille d'un pamplemousse. Parfois, un prolapsus peut vous empêcher de vous retenir d'uriner quand vous éternuez, riez ou toussez. Et si le rectum est « descendu vous aurez peut-être des problèmes à évacuer vos selles.

Soulagement des symptômes

Il existe plusieurs solutions aux problèmes de prolapsus. Votre médecin vous aidera à déterminer ce qui est bon pour vous.

Consommez des fibres. «Même si cela n'évite pas le prolapsus adopter un régime riche en fibres pour conserver la douceur du vagin fera fonctionner plus facilement vos intestins », mentionne Roger Smith, médecin, professeur d'obstétrique et de gynécologie au Collège médical de la clinique et de l'hôpital Georgia, à Augusta. Il recommande de consommer beaucoup de fruits et de légumes, de même qu'un supplément de fibres.


Videz votre vessie. Votre vessie aura moins de risque de céder à la pression du prolapsus si vous la gardez vide, déclare le Dr Smith. Pensez à uriner régulièrement, même si vous n'en ressentez pas l'urgence.

Laissez faire. « Si votre prolapsus est suffisamment léger et qu'il ne cause pas de problèmes graves, il peut être approprié de le laisser tran­ quille », dit le Dr Chapin. Parlez-en avec votre médecin.

Réparez les fondations. Votre médecin vous conseillera de subir une intervention chirurgicale pour votre prolapsus. Cela comprendrait la réparation des parois avant et arrière du vagin. Si l'utérus est atteint votre médecin vous recommandera une hystérectomie, opération qui consiste à enlever l'utérus sans incision abdominale.

Portez un pessaire. Si la chirurgie n'est pas une solution à envisager pour vous, votre médecin peut vous prescrire un pessaire — dispositif en plastique ou en caoutchouc ayant la forme d'un diaphragme —, qui se place à l'intérieur du vagin pour empêcher les structures de s'effondrer. Les pessaires doivent être changés assez souvent. Ils peuvent causer une odeur et de petites ulcérations au bord du vagin, mais on peut les utiliser en toute sécurité, assure le Dr Chapin.





   
 
 
Avis
Toutes les informations disponibles sur Web-Docteur.com ne peuvent remplacer l'avis et la consultation d'un médecin
 
web-docteur
 Site Map  Contact    À propos de Nous   Forum de discussions        Copyright © 2010 Clicexpert