accueil troubles et maladies Incontinence nocturne, trucs et conseils
 
   



Incontinence nocturne, trucs et conseils.

 


Quand devez-vous consulter votre médecin?

Lorsque l'incontinence nocturne persiste presque chaque soir après l'âge de sept ans.

Lorsque vous éprouvez des douleurs lors de la miction.

Lorsque l'incontinence nocturne est accompagnée de ronflements.

Ce que révèlent les symptômes

Il est évident que ce n'est pas la faute des enfants. Ils ne font pas au lit pour donner du travail supplémentaire à leur mère. Leur but n'est pas non plus d'ennuyer leurs parents. En fait, cette situation humilie beaucoup les enfants et ils n'ont pas envie d'être davantage ridiculisés.

« Presque tous les enfants mouillent leur lit. La plupart, cependant, perdent cette habitude à mesure qu'ils grandissent», déclare Neil B. Kavey, médecin, directeur du Centre des troubles du sommeil au Centre médical presbytérien Columbia dans la ville de New York.

Ceux dont le problème persiste — et bien des personnes parvenues au stade de l'adolescence et même de l'âge adulte n'ont pas encore réussi à maîtriser leur vessie — peuvent cependant être traités. « Il faut leur dire que leur cas n'est pas unique », ajoute-t-il.

Soulagement des symptômes

Les garçons mouillent plus souvent leur lit que les filles », déclarent les médecins spécialistes en la matière. Les antécédents familiaux permettent souvent de déterminer si l'enfant mouillera son lit et à quel moment où les parents doivent s'inquiéter, si le problème persiste quand l'enfant est déjà grand. « Si son père a mouillé son lit jusqu'à l'âge de 9 ans, ne vous précipitez pas chez votre médecin si votre enfant n'a que 6 ans», déclare le Dr Kavey. Cependant, plusieurs solutions s'offrent à vous. Les voici.


Avouez votre faiblesse. «Votre premier but est d'atténuer les effets de ce problème sur la famille, et surtout sur l'enfant», déclare le Dr Kavey. Les enfants n'aiment pas s'éveiller la nuit tout trempés. Soulagez un peu leur humiliation en leur expliquant que mouiller son lit est un problème courant dans votre famille. «Vous n'avez qu'à vous rappeler vos grands-pères, vos grands-mères, vos tantes et vos oncles, ajoute le Dr Kavey. Et les pères oublient souvent qu'eux aussi ont mouillé leur lit quand ils étaient jeunes. »

Y-a-il un problème? Les infections des voies urinaires et, curieusement, les problèmes respiratoires graves comme l'apnée du sommeil peuvent causer de l'incontinence nocturne. Dès que l'on traite l'infection urinaire, l'incontinence cesse.

«De nombreux enfants qui mouillent continuellement leur lit ronflent également. Ils semblent souffrir d'une obstruction importante des voies aériennes supérieures, maladie connue sous le nom de trouble du sommeil obstructif», déclare Dudley G. Weider, médecin, professeur de chirurgie (oto-rhino-laryngologie) au Centre médical Dartmouth-Hitchock à Lebanon, dans le New Hampshire. Dans les trois quarts des cas, on a prouvé que l'incontinence nocturne cesse avec l'ablation des amygdales et des végétations adénoïdes, opérations faites pour traiter le problème du ronflement.

«Des problèmes douloureux, associés à l'apnée du sommeil et à un trouble du sommeil obstructif, empêchent certaines personnes de passer à un état de sommeil profond», explique le Dr Weider. «C'est seulement durant un stade de sommeil profond que certaines hormones hypophysaires sont sécrétées et que l'une d'elles, l'hormone anti-diurétique naturelle, semble régulariser la production d'urine», estime ce dernier.

«Aujourd'hui, on ne pratique pas une chirurgie de la gorge uniquement pour régler l'incontinence nocturne. Par contre, les personnes atteintes d'obstruction respiratoire grave voient leur vie bien changée après avoir subi cette opération. »

Procurez-vous une sonnelle d'alarme. «Des coussinets de lit attachés à des sonnelles d'alarme qui se mettent à sonner dès que la première goutte s'échappe demeurent le moyen le plus efficace pour lutter contre l'incontinence nocturne», déclare le Dr Kavey. Cependant, ces coussinets ne devraient être utilisés que lorsque les enfants ressentent le besoin de régler eux-mêmes le problème. « S'ils voient ce dispositif comme une punition, il ne sera d'aucune utilité », déclare-t-il.

Conditionnez votre vessie. «Certains exercices servent à augmenter la capacité de la vessie à retenir l'urine», déclare le Dr Kavey. «Essayez d'encourager votre enfant à se retenir 10 à 30 minutes avant d'aller uriner», suggère-t-il. Des exercices de constriction pelviennes, notamment les exercices Kegels, pourront l'aider à mieux maîtriser son débit d'urine. Demandez au pédiatre de lui apprendre à faire ces exercices, si nécessaire.

Ne buvez pas d'eau. «Plusieurs pédiatres et spécialistes de l'incontinence nocturne rejettent l'idée de se retenir de boire avant d'aller dormir, déclare le Dr Kavey. Mais vous pouvez essayer cette technique si bon vous semble; cette idée n'est pas bête en soi», ajoute-t-il.

Prenez des médicaments à l'occasion. Certains médicaments sur ordonnance, tel que l'imipramine et le DDAVP, (version synthétique de l'hormone hypophysaire naturelle), provoquent un arrêt presque miraculeux de l'incontinence nocturne, mais seulement pendant qu'on le prend. «Vous pouvez avoir recours à ces médicaments si votre enfant dort chez un ami, ou s'il part en colonie de vacances. Mais dès qu'on interrompt le médicament, l'incontinence récidive», déclare le Dr Casey.

 





   
 
 
Avis
Toutes les informations disponibles sur Web-Docteur.com ne peuvent remplacer l'avis et la consultation d'un médecin
 
web-docteur
 Site Map  Contact    À propos de Nous   Forum de discussions        Copyright © 2010 Clicexpert