accueil troubles et maladies Irritabilité, trucs et conseils
 
   



Irritabilité, trucs et conseils.

 


Quand devez-vous consulter votre médecin?

Lorsque votre irritabilité dure pendant plus d'une semaine et qu'elle affecte votre rendement au travail et vos relations avec les membres de votre famille, vos amis et vos collègues de travail.

Lorsque vous êtes constamment sous pression à la maison ou au travail.

Lorsque vous avez des maux de tête qui persistent.

Ce que révèlent les symptômes

Vos nerfs sont à bout. Les taquineries de votre conjoint qui vous amusaient autrefois vous mettent maintenant en rage. Un petit accrochage dans la circulation déclenche chez vous une grande colère, et une critique bien intentionnée d'un collègue au travail vous rend tellement de mauvaise humeur que les gens de votre bureau en parlent pendant des jours. Ce qui est étrange, c'est que vous ne savez pas ce qui vous met dans cet état.

«L'irritabilité occasionnelle fait partie du quotidien, déclare Paul Horton, médecin psychiatre à Meriden, au Connecticut. Les adolescents, par exemple, traversent des périodes d'irritabilité. Ils sont agressifs pendant un moment et dix minutes plus tard ils se sentent mieux. Les parents ne devraient pas s'inquiéter outre mesure du comportement orageux mais temporaire de leurs adolescents. »

«Cependant, l'irritabilité peut être associée à presque toutes les maladies. Souvent, les gens qui sont en train de tomber malades sont irritables mais ils ne savent pas pourquoi. »



L'irritabilité peut être le signe de mauvaises conditions de santé: grippe, rhume, syndrome prémenstruel, fatigue, dépression, anxiété, abus de drogues ou d'alcool, schizophrénie, maladie d'Alzheimer, maladie de la thyroïde, accidents vasculaires cérébraux ou tumeur au cerveau. De plus, les effets secondaires de certains médicaments rendent parfois irritables.

Soulagement des symptômes

Comme l'irritabilité peut être causée par de nombreux facteurs, si vous en souffrez de façon répétitive ou persistante, parlez-en à votre médecin. Cependant, si vous vous levez de mauvaise humeur le matin ou si vous vous sentez tendu, essayez les conseils suivants.

Trouvez le problème. Si vous vous sentez plus irritable qu'en temps normal, prenez une minute pour penser à ce qui peut causer cette sensation. «Découvrir la cause peut vous aider à réaliser que votre irritabilité est temporaire, que vous devez faire preuve d'un peu plus de patience et que vous devez être plus délicat avec les gens qui vous entourent.

Savoir ce qui se passe peut vous empêcher de faire ou de dire des choses que vous regretteriez plus tard», déclare Betsy Comstock, médecin, professeur de psychiatrie au Collège de Médecine Baylor à Houston. Savoir que le syndrome prémenstruel vous irrite deux ou trois jours par mois, par exemple, peut vous permettre de vous y préparer en conséquence.

Ne simulez pas l'irritabilité. Au lieu d'essayer de cacher vos sentiments, avertissez les gens autour de vous que vous vous sentez irrité. «La situation s'aggrave lorsque les gens cachent leurs vrais sentiments. Si vous ne dites pas aux autres que vous êtes irritable, votre comportement les rendra tout à fait perplexe, déclare Roland D. Maiuro, titulaire d'un doctorat, directeur du programme de la colère et de la violence au foyer au Centre médical Harborview à Seattle.

Si je me sens irrité, je dis tout simplement aux gens qui m'entourent que je ne me sens pas très bien et je leur demande de m'excuser. Cela leur permet de comprendre mon comportement et de mieux vivre la situation.»

Détendez-vous un peu. Essayez d'entreprendre une activité qui vous distraira de ce qui vous irrite. « Certaines personnes doivent tout simplement garder leurs mains occupées, déclare le Dr Comstock. Marchez, faites la lessive, écrivez une lettre ou arrosez le gazon de votre jardin. Vous devez faire quelque chose qui réduira votre stress et vous fera passer le temps — il faut, cela dépend de la personne, de 15 minutes à 1 heure pour se détendre —, et vous aidera à ne pas réagir impulsivement. »

Maîtrisez vos humeurs. «Avant d'affronter quelqu'un, soyez sûr que vos pensées et vos gestes sont sous contrôle», suggère le Dr Maiuro. Demandez-vous si vous pensez en termes de mots exagérés comme « toujours », « en tout temps », ou « jamais » ? Est-ce que vous vous concentrez sur ce que l'autre personne pense de vous plutôt que d'essayer de résoudre le problème? Pensez-vous à vous venger de cette personne ?

Êtes-vous incapable de rester encore assis ? Parlez-vous très fort et frappez-vous votre poing sur la table ? Sentez-vous une tension musculaire dans votre dos ou dans votre cou? «Si vous éprouvez des pensées ou des sensations comme celles-ci, vous n'êtes sûrement pas apte à régler le problème, déclare le Dr Maiuro. « Si vous affrontiez quelqu'un avec de tels sentiments, vous aggraveriez le problème plutôt que de le résoudre. »

Fixez-vous un horaire. « Si quelqu'un vous irrite et que vous sentez que vous allez exploser si vous lui parlez de ce problème à ce moment précis, essayez de lui proposer d'en discuter à un moment où vous vous sentirez plus calme», suggère le Dr Maiuro.

Pensez positivement. Si vous avez une pensée négative comme: « Ce sera une journée horrible », essayez de remplacer cette pensée négative par une autre positive, déclare Dennis Gersten, médecin psychiatre à San Diego et auteur de Atlantis: The Imagery Newsletter. « Si vous vous levez de mauvaise humeur, fermez d'abord vos yeux et imaginez visuellement que votre journée sera des plus plaisantes», dit-il.

Parlez-vous positivement en vous demandant, par exemple, quel défi vous allez relever aujourd'hui ou combien de choses vous aurez la chance d'apprendre durant la journée. Répétez ces mots iusqu'à ce que vous retrouviez un esprit positif et que votre irritabilité ait disparu.

 

 




   
 
 
Avis
Toutes les informations disponibles sur Web-Docteur.com ne peuvent remplacer l'avis et la consultation d'un médecin
 
web-docteur
 Site Map  Contact    À propos de Nous   Forum de discussions        Copyright © 2010 Clicexpert