accueil troubles et maladies Irritation cutanée, trucs et conseils
 
   



Irritation cutanée, trucs et conseils.

 


Quand devez-vous consulter votre médecin?

Lorsque l'irritation cutanée dure encore au bout de deux jours alors que avons avez éliminé la source de l'irritation.

Ce que révèlent les symptômes

Vous venez tout juste de découvrir le sport parfait — la marche. Ce sport vous convient tout à fait, il ne nécessite aucun équipement et vous pouvez le pratiquer à votre rythme. Cependant, votre enthousiasme tombe brusquement. Au deuxième jour de marche, l'intérieur de vos cuisses est tellement rouge et à vif que vous pouvez à peine sortir de votre lit et encore moins vous rendre jusqu'au coin de la rue.

La marche n'est pas la seule source de ce problème. Toute activité qui exige de la peau de se frotter contre une autre partie de peau peut mener à une irritation. De plus, l'humidité aggrave le problème, qu'elle provienne de la transpiration ou de la pluie. «Les endroits d'irritation les plus courants sont l'intérieur des cuisses, les aisselles ou les côtés du sein», déclare Diana Bihova, médecin, professeur adjoint clinique de dermatologie à la Faculté de médecine de l'université de New York et auteur de Beauty from the Inside Out. Les parties du corps qui frottent contre les vêtements — à la taille ou sous un soutien-gorge mal ajusté, par exemple, — peuvent également être une cause d'irritation cutanée.

« En général, l'irritation apparaît soudainement et se manifeste par une sensation de brûlure ou de picotement douloureux», déclare William Dvorine, médecin, chef du Service de dermatologie à l'Hôpital St. Agnès, à Baltimore, et auteur de A Dermatologist's Guide to Home Skin Treatment. Si vous ne cessez pas les activités qui sont à la source de ce frottement, la surface de la peau déjà irritée peut déchirer, et l'endroit de la lésion commencer à suinter. Nous sommes tous victimes d'une irritation cutanée, à un moment donné, mais le problème survient surtout chez les personnes obèses et chez les athlètes, surtout si leur uniforme n'est pas très propre.

Soulagement des symptômes

L'irritation cutanée est un problème mineur qui se traite facilement et qui se prévient aisément. Voici ce que vous pouvez faire.


Reposez-vous. Dès que la peau est irritée, laissez-la guérir d'elle-même. Cessez de faire l'activité qui est à l'origine du problème. L'irritation devrait guérir en une ou deux journées.

Appliquez lotions ou crèmes. « Dans les endroits sensibles à l'irritation cutanée, par exemple l'intérieur des cuisses ou de l'aine ou encore les aiselles ou les seins, réduisez la friction en y appliquant de la poudre », déclare le Dr Dvorine. Les pommades telles que la vaseline, les pommades à base d'oxyde de zinc et les crèmes à base de cortisone graissent suffisamment les parties sensibles pour qu'elles ne s'irritent pas l'une contre l'autre. « Dans des endroits plus pileux, une application de graisse peut boucher les follicules et produire plus d'irritation, déclare le Dr Dvorine. Sur ces parties du corps, employez plutôt des crèmes et des lotions. »

Portez des vêtements amples. «Dans les cas d'irritation cutanée, nous conseillons à nos patients de porter des vêtements de coton amples», déclare le Dr Bihova. Les vêtements de sport très ajustés devraient être fabriqués en fibres naturelles; elles absorbent mieux la transpiration de la peau. «Cependant, certains vêtements d'exercice sont faits de matières synthétiques qui "respirent" un peu, de la même manière que les fibres naturelles», déclare le Dr Dvorine. Le but est de choisir des vêtements qui laissent l'air pénétrer à travers le tissu et qui permettent à l'humidité de s'évaporer.

Gare aux infections. Une infection fongique pourrait se manifester dans une irritation cutanée qui dure depuis plus de deux jours après la fin des frottements. Si le médecin a diagnostiqué auparavant une telle infection, vous la reconnaîtrez si elle apparaît à nouveau et vous pourrez utiliser un antifongique en vente libre pour la soulager. « Si vous n'êtes pas certain de votre diagnostic, consultez un médecin : l'utilisation d'un antifongique sur une plaie non infectée pourrait causer davantage d'irritation », déclare le Dr Dvorine.

Transpirez moins. Si votre irritation est causée par un excès de transpiration, essayez d'aller à vos séances de conditionnement physique plus tôt le matin ou plus tard le soir.

 




   
 
 
Avis
Toutes les informations disponibles sur Web-Docteur.com ne peuvent remplacer l'avis et la consultation d'un médecin
 
web-docteur
 Site Map  Contact    À propos de Nous   Forum de discussions        Copyright © 2010 Clicexpert