accueil troubles et maladies Miction fréquente, trucs et conseils
 
   



Miction fréquente, trucs et conseils.

   


Quand devez-vous consulter votre médecin?

Si, après avoir consommé moins de liquides et pris moins de stimulants de la vessie, vous continuez à aller souvent aux toilettes.

Lorsque la fréquence de vos visites aux toilettes perturbe votre travail, vos voyages ou votre sommeil.

Lorsque cette fréquence est accompagnée d'un besoin presque constant d'uriner.

Lorsque vous ressentez une douleur ou une sensation de brûlure quand vous urinez.

Ce que révèlent les symptômes

Le matin, en vous réveillant, vous avez avalé une première tasse de café. Puis une deuxième avec votre petit déjeuner. Au cours de la matinée, vous avez bu une boisson gazeuse, puis quelques gorgées d'eau. Vous avez avalé une autre boisson gazeuse à l'heure du déjeuner; vous avez pris encore une autre tasse de café dans l'après-midi pour vous donner un peu d'énergie. Le soir, en dînant, vous avez peut-être bu un verre de lait ou d'eau. Et n'oubliez pas votre bière ingurgitée devant la télé dans la soirée.

Vous demandez-vous encore pourquoi vous allez aux toilettes si souvent ?

« Il n'existe pas de norme sur la fréquence de la miction », déclarent les spécialistes. Elle varie d'une personne à l'autre, de jour en jour.

« Les stimulants rénaux et les irritants de la vessie sont les causes les plus courantes de miction fréquente», déclare Allan D. Seftel, médecin, professeur adjoint d'urologie au University Hospitals, à Cleveland. La caféine et l'alcool sont en tête de liste. Leurs propriétés naturelles diurétiques font en effet augmenter les sécrétions urinaires plus rapidement que la normale. Certains médicaments, les diurétiques pour traiter l'hypertension artérielle, par exemple, forcent le corps à évacuer davantage.



Les infections des voies urinaires, extrêmement courantes, incitent à aller souvent aux toilettes car elles irritent les reins, la vessie ou l'urètre. La néphrite, maladie du rein qui pourrait devenir très grave, est une autre cause fréquente de miction. La cystite interstitielle, maladie peu connue, qui crée un inconfort urinaire presque constant, provoque aussi une miction fréquente.

«Davantage de femmes que d'hommes souffrent de toutes ces maladies, qui produisent également chez elles de la douleur dans l'abdomen ou dans le dos, de même qu'une sensation de brûlure lorsqu'elles urinent», déclare le D r Seftel. Chez les hommes, une infection de la prostate pourrait provoquer des symptômes similaires.

Un diabète, instable ou non, diagnostiqué, entraîne également une miction plus fréquente. De plus, toutes les obstructions du système urinaire, comme les calculs rénaux ou vésiculaires, peuvent empêcher la vessie de se vider complètement. Elle se remplit donc plus rapidement et oblige à uriner plus souvent. Ce malaise est un problème survenant souvent chez les hommes âgés. Une prostate dilatée peut exercer une pression sur l'urètre, perturber le processus urinaire et causer des mictions fréquentes la nuit, alors qu'ils sont en position allongée.

Si vous urinez davantage la nuit, le vieillissement en est peut-être la cause. En effet, à mesure que l'on vieillit, la production d'urine de l'organisme s'effectue plutôt la nuit. « Les personnes âgées produisent deux-tiers de leur urine la nuit et un tiers pendant la journée», explique Margaret M. Baumann, médecin, médecin en chef du Service de gériatrie et de soins infirmiers à domicile au Centre médical des vétérans West Side à Chicago. « C'était exactement l'inverse qui se passait quand ces personnes étaient jeunes. »

Soulagement des symptômes

Si vous ne ressentez aucune douleur, brûlure ou inconfort lorsque vous allez aux toilettes, ne vous inquiétez surtout pas de vos mictions fréquentes. Mais voici quelques conseils à suivre si vous êtes constamment incommodé.

Buvez un peu moins. Vous devez diminuer votre consommation de liquides. «L'importance vitale de boire 8 verres de liquide par jour est peut-être un peu exagérée dans votre cas», déclare le D r Baumann. «Il n'est pas vraiment certain que vous éliminiez des toxines en buvant davantage. Vous ne serez pas en meilleure santé si vous produisez davantage d'urine.»

Augmentez la capacité de votre vessie. Au début, vous devrez peut-être faire plus d'efforts, mais sachez qu'il est possible d'accroître la capacité de votre vessie », déclare Joseph M. Montella, médecin, professeur adjoint et directeur de la Section d'urogynécologie du Service d'obstétrique et de gynécologie du Collège médical Jefferson à l'université Thomas Jefferson à Philadelphie. Le truc est de ne pas penser que c'est urgent dès que le besoin se fait sentir. En fait, vous pourriez vraiment réduire la capacité de votre vessie en allant aux toilettes fréquemment.

Afin de bien entraîner votre vessie, essayez de vous retenir pendant environ 15 minutes. Au bout d'une semaine ou deux, le Dr Montella vous suggère d'ajouter 15 minutes supplémentaires. Dans les semaines qui suivront, voire les mois, continuez d'allonger les péri­odes entre le besoin et la miction, jusqu'à ce que vous n'alliez aux toilettes que toutes les 3 ou 4 heures. N'essayez cependant pas de battre tous les records en faisant des tests d'endurance. La rétention d'urine pendant des heures pourrait mener à une infection de la vessie et à l'incontinence.

Prenez vos médicaments le matin. « Si vous prenez des diurétiques et que votre sommeil est fréquemment interrompu par des visites aux toilettes, demandez à votre médecin de changer l'horaire de vos médicaments», déclare L. Lewis Wall, médecin, titulaire d'un doctorat, professeur adjoint de gynécologie et d'obstétrique à la Faculté de médecine de l'université Emory à Atlanta. Comme bon nombre de médicaments stimulent les voies urinaires, demandez à votre médecin de vous indiquer lesquels prendre.

D'autres conseils. Les hommes peuvent également essayer ces méthodes, mais comme ils sont moins sensibles aux infections urinaires, ils devraient consulter leur médecin.

Faites examiner votre prostate. Les hommes de plus de 40 ans qui ne constatent aucune amélioration dans leur état avec les techniques précédentes pourraient souffrir d'une dilatation de la prostate qui interrompt le débit d'urine. Consultez un urologue pour des examens», déclare le Dr Seftel. Le bon médicament pourrait aider à soulager les symptômes. La chirurgie est une autre solution. Le médecin peut faire l'ablation des obstructions sans incision et restaurer la matrice de la vessie.

 




   
 
 
Avis
Toutes les informations disponibles sur Web-Docteur.com ne peuvent remplacer l'avis et la consultation d'un médecin
 
web-docteur
 Site Map  Contact    À propos de Nous   Forum de discussions        Copyright © 2010 Clicexpert