accueil troubles et maladies Miction sanglante, trucs et conseils
 
   



Miction sanglante, trucs et conseils.

   


Quand devez-vous consulter votre médecin?

Consultez votre médecin dès que vous remarquez que votre urine est teintée de rouge ou qu'elle contient des filaments ou des caillots de sang.

Ce que révèlent les symptômes

N'essayez pas de vous questionner ni d'analyser la situation, mais allez voir votre médecin à l'apparition de tout signe de sang dans l'urine », déclare Richard J. Macchia, médecin, professeur et directeur du Service d'urologie au Centre des sciences de la santé de l'université d'Etat de New York à Brooklyn. «Jusqu'à preuve du contraire, nous prenons pour acquis que le problème est causé par une tumeur: le symptôme est très grave. »

Bien sûr, il ne s'agit pas toujours d'une tumeur. Les exercices très violents — comme la course d'un marathon — peuvent provoquer une hématurie, (nom médical d'une miction sanglante.) La même situation pourrait se produire dans le cas d'un rein meurtri lors d'une chute ou d'un accident automobile», déclare E. David Crawford, médecin, professeur et directeur de la Section d'urologie au Centre des sciences de la santé de l'université du Colorado à Denver.

Les personnes dont l'organisme manque de certaines enzymes produisent une urine rougeâtre qui ressemble à du sang quand elles mangent des betteraves. De plus, certains médicaments à base de phénolphthaleine en vente libre, notamment les laxatifs, peuvent également teinter l'urine de rouge. « Les personnes qui se retiennent pendant longtemps peuvent se rompre de petites veines de la vessie, déclare John P. Long, médecin, professeur adjoint d'urologie au Service d'urologie du Centre médical de l'université Tufts, de la Nouvelle-Angleterre à Boston.



Ce n'est pas très grave, mais vous devriez voir un médecin», ajoute-t-il. Les infections, les calculs rénaux, les problèmes de la prostate ainsi que les maladies du rein peuvent également entraîner l'apparition de sang dans l'urine. Le sang pourrait paraître sous forme de filaments ou de petits caillots, ajoute le Dr Long. «La plupart du temps, l'urine sera très colorée, ressemblant un peu à un jus de canneberges ou, dans des cas plus graves, à du jus de tomates. »

Soulagement des symptômes

Il ne suffit pas de consulter votre médecin, de lui dire que vous avez du sang dans vos urines et de lui demander de vous prescrire un médicament. «Il ne faut pas traiter les cas de miction sanglante comme un simple malaise», déclare le Dr Macchia. «Un diagnostic précis doit d'abord être établi ou, tout au moins, on doit exclure la possibilité d'une tumeur. » Voici ce que vous pouvez faire avant de passer un examen et ce à quoi vous attendre une fois dans le cabinet du médecin.

Appelez un urologue. Il serait préférable que vous appeliez directement un urologue ou un neuro-gynécologue plutôt que votre médecin de famille », déclare le Dr Long. À cause de la complexité des tests à passer, vous aurez à consulter un spécialiste de toute façon, sauf dans le cas d'une femme qui a des antécédents de cystite ou d'infection des voies urinaires.

Prenez des notes. Dans la mesure du possible, avant de vous rendre chez le médecin, notez la couleur exacte de votre urine et le moment où la coloration est apparue. Cette indication aidera peut-être le médecin à découvrir la source du problème.

«Une urine rouge foncé ou trouble peut signaler une infection ou une maladie du rein», déclare le Dr Crawford. Si l'urine toute entière est d'un rouge sang, il pourrait s'agir d'une maladie du rein ou de la vessie. Si c'est la première fois qu'une couleur rouge claire se manifeste, il pourrait s'agir d'un trouble de la prostate ou de l'urètre chez les hommes, ou de l'urètre chez la femme. (L'urètre est un tube de la vessie par lequel l'urine est acheminée.) «Les caillots ou les filaments de sang dans un débit d'urine habituellement normal, pourraient sig­naler un saignement des voies urinaires supérieures ou de la vessie», signale le Dr Crawford.

Les examens médicaux.
Attendez-vous à devoir passer une série de tests jusqu'à ce que le médecin découvre la cause des saignements. « Nous ferons des examens complets, depuis les reins jusqu'à l'ouverture de l'urètre», déclare le Dr Crawford. Les prélèvements d'urine, une radiographie des reins et une cystoscopie, procédure au cours de laquelle on insère un instrument dans l'urètre et à travers les voies urinaires, figurent parmi les tests auxquels vous devrez vous soumettre.

 




   
 
 
Avis
Toutes les informations disponibles sur Web-Docteur.com ne peuvent remplacer l'avis et la consultation d'un médecin
 
web-docteur
 Site Map  Contact    À propos de Nous   Forum de discussions        Copyright © 2010 Clicexpert