accueil troubles et maladies Pâleur de la peau, trucs et conseils
 
   



Pâleur de la peau, trucs et conseils.

   


Quand devez-vous consulter votre médecin?

Lorsque vous vous sentez faible, fatigué et essoufflé.

Consultez votre médecin immédiatement si soudainement vous devenez pâle, si vous transpirez, si votre fréquence cardiaque s'accélère et si vous avez de la difficulté à respirer.

Ce que révèlent les symptômes

C'est le sang qui circule sous votre peau qui vous fait les joues rosées et qui vous donne bonne mine. Ralentissez son débit: la couleur perd son éclat et donne à la peau un teint pâle.

Un stress physique ou émotionnel intense peut affecter la circulation sanguine sous la peau. Lorsque vous subissez un choc émotionnel, une blessure grave ou une infection, ou que vous êtes exposé à des températures très froides, votre organisme réagit en rétrécissant ses vaisseaux sanguins dans la peau et en réalimentant le sang vers le centre du corps où il augmente la chaleur corporelle et fournit aux organes vitaux l'oxygène et les nutriments dont ils ont besoin.

Dans le cas d'un stress provoqué par un épuisement dû à la chaleur, lorsque le corps atteint un degré de chaleur excessive, le sang est également réacheminé vers le centre régulateur thermique. À ce moment, vous pâlissez, transpirez et vous sentez faible.

D'autres maladies associées à un mode de vie plus sédentaire peuvent également causer la pâleur de la peau. «Les gens sédentaires ont habituellement des teints moins rosés que les gens actifs parce que leur cœur propulse moins de sang», déclare Robert A. Weiss, médecin, professeur adjoint de dermatologie à la Faculté de médecine de l'université Johns Hopkins à Baltimore. « Des exercices fréquents peuvent aussi augmenter la numération érythrocytaire, et amener ainsi plus d'oxygène vers la peau. »


La pâleur, accompagnée de fatigue et d'essoufflement, peut également signaler une anémie ferriprive. Le fer favorise la production d'érythrocytes ou de globules rouges, qui donnent au sang sa couleur riche et qui lui permettent de transporter l'oxygène à travers l'organisme. Une anémie ferriprive est habituellement provoquée par une perte de sang importante ou qui persiste pendant les règles, ou, dans des cas d'ulcère, de gastrite, d'hémorroïdes, d'un abus d'aspirine et, parfois, de tumeurs intestinales.

De plus, des taux de fer inférieurs à la moyenne peuvent être le résultat de certains états: la grossesse, l'allaitement d'un enfant ou la privation volontaire d'aliments riches en fer, par exemple la viande rouge. La pâleur est également un symptôme d'autres formes courantes d'anémie qui accompagnent des troubles sanguins et des maladies chroniques. Certaines de ces anémies sont héréditaires.

Enfin, la pâleur est l'un des signes précurseurs d'une crise cardiaque. Considérez le malaise comme étant une urgence médicale si vous vous mettez à transpirer soudainement, que votre fréquence cardiaque s'accélère, que vous êtes essoufflé et que vous êtes très pâle.

Soulagement des symptômes

Voici comment vous pouvez améliorer votre pâleur.

Faites le test de ferritine sérique. Un test sanguin régulier qui mesure la ferritine, c'est-à-dire la protéine de l'organisme qui stocke le fer, peut vous dire exactement le taux de fer que contient votre organisme. «C'est la meilleure façon de découvrir une carence en fer avant qu'elle ne progresse au point de devenir une anémie active», note Myron Winick, médecin, professeur émérite de nutrition au Collège des médecins et des chirurgiens de l'université Columbia dans la ville de New York. Votre médecin pourra vous prescrire un régime alimentaire et des suppléments qui vous permettront de renforcer votre taux de fer si les tests prouvent que la teneur en ferritine est très basse.

Faites de l'exercice. «La marche, la bicyclette ou tout exercice au cours duquel vous bougez vos bras et vos jambes favorisent la production de globules rouges, de même qu'une meilleure circulation sanguine», affirme John Abruzzo, médecin, professeur de médecine et directeur du Centre de rhumatologie et d'ostéoporose à l'Hôpital de l'université Thomas Jefferson à Philadelphie. «Des exercices effectués régulièrement peuvent vous aider à retrouver votre teint rosé en quelques semaines seulement», dit-il. Hydratez-vous au moyen d'agents acidifiants.

Si vous vous sentez terne après une infection, oubliez le fard à joue. Procurez-vous plutôt des lotions en vente libre à base d'acides gras hidroxylés faits à partir d'acidulants. « Cet ingrédient produit une petite inflammation qui détache les vieilles cellules, et permet aux nouvelles de croître, précise le Dr Wise. Vous aurez l'air d'être allé au soleil sans avoir à en souffrir les effets indésirables. »

Placez votre tête entre vos genoux. Si, sans raison, vous devenez pâle, vous mettez à transpirer et vous sentez étourdi à cause d'un excès de chaleur, abaissez votre tête vers les genoux afin qu'elle soit sous le niveau du cœur. La gravité permet au sang de circuler jusqu'au cerveau et vous donnera un peu plus de couleurs », affirme le Dr Wise. Buvez ensuite des liquides frais, enlevez les vêtements en trop et placez-vous à l'ombre.

 

 

 




   
 
 
Avis
Toutes les informations disponibles sur Web-Docteur.com ne peuvent remplacer l'avis et la consultation d'un médecin
 
web-docteur
 Site Map  Contact    À propos de Nous   Forum de discussions        Copyright © 2010 Clicexpert