accueil troubles et maladies Pouls faible, trucs et conseils
 
   



Pouls faible, trucs et conseils.

 


Quand devez-vous consulter votre médecin?

Lorsque votre pouls, déjà faible, est accompagné d'autres symptômes plus graves et plus inquiétants, comme l'évanouissement, l'étourdissement, la faiblesse, la fatigue, la transpiration, l'essoufflement ou le gain de poids.

Lorsqu'en plus d'être faible, le rythme de votre pouls atteint 100 battements à la minute ou descend sous 50.

Ce que révèlent les symptômes

Vous mangez bien. Vous prenez soin de votre corps. Vous vous sentez même très bien. Mais un jour, vous prenez votre pouls... Vous réalisez qu'il est très faible, voire presque inexistant.

Quelle panique ! Que se passe-t-il ? Vous imaginez le pire. Peut-être êtes-vous atteint d'une maladie tropicale rare ou bien êtes-vous en train de mourir.

Ressaisissez-vous! Il n'y a qu'une solution: vous détendre et oublier votre panique. «Les médecins n'accordent pratiquement aucune importance aux cas de pouls faibles en absence d'autres symptômes, déclare James Willerson, médecin, professeur de cardiologie et directeur de la médecine interne à la Faculté de médecine de l'université du Texas à Houston. Un pouls faible ne signale pas nécessairement une maladie, c'est souvent une perception faussée de la personne qui prend mal son pouls. »


Plusieurs facteurs peuvent empêcher une bonne lecture du pouls. Par exemple, il est plus difficile de sentir le pouls d'une personne obèse. D'autre part, votre pouls peut devenir plus rapide si vous êtes nerveux en le prenant. Vos mains peuvent être trop froides ou vous pouvez prendre votre pouls à un mauvais endroit.

Que doit-on penser de ces rares occasions où il se passe un événement inhabituel? «C'est un phénomène normal chez certaines personnes. Le problème peut également se produire à la suite d'une perte de sang ou de liquide, d'épisodes de vomissement, de déshydratation, de malnutrition ou d'un surdosage médicamenteux. »

« Tout facteur qui cause une diminution du débit sanguin, si le cas est suffisamment grave, entraînera aussi un ralentissement du pouls, déclare Joseph P. Ornato, médecin, professeur de médecine interne et de cardiologie du Collège médical de l'hôpital Virginia à l'université Virginia Commonwealth à Richmond. Cependant, la plupart des gens pourraient se plaindre de symptômes qui se sont manifestés bien avant qu'on ne prenne leur pouls, notamment la transpiration, l'essoufflement, l'étourdissement et l'évanouissement. »

Le pouls faible, associé à d'autres symptômes, pourrait être constaté dans le cas d'une insuffisance cardiaque congestive grave, un cœur affaibli par la maladie, des lésions ou une infection; le cœur, dans ce cas, ne peut véhiculer suffisamment de sang et d'oxygène au reste de l'organisme, causant ainsi un refoulement du sang et des liquides dans le système cardio-vasculaire. Dans ce cas, le pouls peut être très rapide ou très faible.

Soulagement des symptômes

Dans la majorité des cas, la faiblesse de votre pouls ne devrait pas vous inquiéter. Par contre, si d'autres symptômes apparaissent ou que le problème vous angoisse, essayez les conseils suivants.

Faites vérifier votre tension artérielle. Votre tension artérielle pourrait être plus basse que la moyenne, ce qui ne suppose pas forcément que vous souffrez d'hypotension. Cette affection dépend d'un grand nombre de facteurs comme l'âge, la taille et le poids. Seul, le médecin peut diagnostiquer si votre hypotension mérite d'être traitée.

Vérifiez les dosages. Suivez bien les dosages indiqués sur les étiquettes de vos médicaments. Une surdose ou une dose insuffisante peuvent abaisser votre tension artérielle et affaiblir votre pouls. Demandez à votre médecin si vous devez changer de médicaments.

Et le sel? Les personnes atteintes d'hypotension chronique doivent parfois augmenter leur consommation de sel ou prendre sur ordon­nance des médicaments qui favorisent la rétention du sel dans leur organisme. On préconise cependant l'exercice aux personnes atteintes d'insuffisance cardiaque. Vous devriez consulter votre médecin à ce sujet.

Limitez votre quantité d'alcool. L'alcool dilate rapidement les vaisseaux sanguins, tout en baissant votre tension artérielle et en provoquant un ralentissement du pouls.

 

 




   
 
 
Avis
Toutes les informations disponibles sur Web-Docteur.com ne peuvent remplacer l'avis et la consultation d'un médecin
 
web-docteur
 Site Map  Contact    À propos de Nous   Forum de discussions        Copyright © 2010 Clicexpert