accueil troubles et maladies Problèmes du processus de guérison, trucs et conseils
 
   



Problèmes du processus de guérison, trucs et conseils.

   


Quand devez-vous consulter votre médecin?

Lorsque la blessure est enflammée ou décolorée, et qu'elle suppure.

Lorsque la blessure devient plus grande et plus grave.

Lorsque qu'une coupure ou qu'une entaille ne guérit pas à en 4 semaines.

Lorsque vous avez des lésions sur les jambes qui guérissent lentement et des chevilles enflées.

Ce que révèlent les symptômes

Cruelle famille! Le père s'est coupé en se rasant l'autre jour et l'entaille est toujours rouge et sensible. La mère a subi une petite intervention chirurgicale et les cicatrices semblent sensibles et infectées. Le petit Maurice a eu un accident de bicyclette le mois dernier et son genou écorché ne s'est pas amélioré. Enfin, le grand-père a des lésions sur les jambes qui ne disparaissent pas.

Ce n'est pas votre famille habituelle. Et ce n'est pas non plus la façon habituelle des blessures de guérir. Généralement, l'organisme se rétablit de lui-même quand il en ressent le besoin. Cependant, vous devez soupçonner l'existance de quelque problème si le processus de guérison s'effectue à pas de tortue.

Dans le cas d'une guérison normale, une blessure franchit trois étapes. Durant la première étape, les globules blancs et les plaquettes se précipitent vers le site de la blessure afin de combattre l'infection et de commencer le processus de guérison.

Dans la deuxième étape, ces plaquettes libèrent des protéines appelées facteurs de croissance qui stimulent la production de nouveaux tissus. Durant l'étape finale, les nouveaux tissus sont acceptés par l'organisme et sont en voie de maturation. Cependant, des problèmes peuvent se manifester à l'une ou l'autre de ces étapes.

«Six éléments clés interviennent dans le processus de guérison d'une blessure», déclare David Knighton, médecin, directeur de l'Institut de médecine réparatrice à St. Louis Park, au Minnesota. « La guérison dépend d'une bonne circulation sanguine. Une bonne alimentation est essentielle. Les effets de certains médicaments ou maladies qui inhibent la réparation des tissus doivent être maîtrisés, voire atténués.



La blessure elle même doit être propre et libre de tout corps étranger et de toute infection. De plus, la blessure doit être protégée contre des traumatismes et de l'irritation. Si un problème survient avec l'un de ces éléments, le processus de guérison sera ralenti, et vous vous retrouverez aux prises avec une blessure qui ne guérit pas. »

De ces éléments de guérison, le plus important est peut-être une bonne circulation sanguine. Pourquoi ? Parce que le sang transporte de l'oxygène vers la blessure. « L'oxygène permet aux globules blancs de l'organisme de détruire les bactéries infectieuses de la blessure, déclare John M. Rabkin, médecin, professeur adjoint de chirurgie à l'université des sciences de la santé à Portland, dans l'Oregon. Elle joue également un rôle vital dans les dépôts de collagène, protéine importante essentielle à la régénération de nouveaux tissus. »

D'autres facteurs entrent également en jeu. L'un d'eux est l'âge: la peau d'une personne âgée ne guérit pas aussi rapidement que celle d'une personne jeune. Une peau enflée ne guérit pas aussi bien ni celle qui a été traitée à l'aide de radiations. Les croûtes protègent la blessure contre les facteurs extérieurs, mais elles ralentissent vraiment la régénération de nouveaux tissus. Enfin, les blessures humides guérissent plus rapidement que celles qui sont sèches.

Les blessures et les lésions qui guérissent lentement sont le fruit de nombreuses maladies. Le diabète et les troubles circulatoires des veines et des artères, par exemple, peuvent entraîner de graves ulcérations dans le bas des jambes. Ces maladies causent aussi une mauvaise circulation qui perturbe davantage la guérison.

D'autres maladies, ainsi que les traitements qui sont prescrits pour les soigner, peuvent laisser une personne immuno-déprimée. C'est-à-dire que les traitements empêchent le système immunitaire d'effectuer son travail de guérison. La maladie dépranocitaire, l'anémie, l'hémophilie et toute autre maladie qui entrave le processus de coagulation sanguine ou la formation de globules et de plaquettes sont des exemples. La tuberculose, le cancer et le SIDA y figurent également.

Soulagement des symptômes

Contrairement au vieil adage, le temps ne guérit pas toutes les blessures. C'est le système immunitaire qui guérit les blessures. Vous pouvez donner du temps à une coupure, à une brûlure ou à une lésion, mais si le système immunitaire ne crée pas un environnement propice à la guérison, la convalescence pourrait être longue. Voici comment vous pouvez accélérer ce processus.

Gardez vos blessures propres. « C'est une priorité. Lavez toutes les blessures à l'eau tiède et avec un savon doux une fois par jour, ou plus souvent lorsque les blessures deviennent sales. Essayez d'enlever la saleté ou tout objet étranger que vous verrez dans la blessure. Si cela vous est impossible, demandez à votre médecin de le faire pour vous », déclare James Brand, médecin, professeur adjoint de médecine familiale au Centre des sciences de la santé de l'université de l'Oklahoma, dans la ville d'Oklahoma.

Couvrez vos blessures. « Utilisez des sparadraps afin de conserver l'humidité dans la plaie et d'éviter que la saleté et les bactéries s'y infiltrent, suggère Guy F. Webster, médecin, titulaire d'un doctorat, professeur adjoint de dermatologie et directeur du Centre de pharmacologie cutanée à l'université Thomas Jefferson à Philadelphie.

Les sparadraps adhésifs et les tampons de gaze sont habituellement tout aussi efficaces que les pansements chirurgicaux. Vous pouvez même placer une pellicule de plastique sur le pansement afin d'assurer l'étanchéité, déclare le Dr Webster. « Assurez-vous que la plaie est propre, que le pansement est bien en place et que vous changez de pansement régulièrement », ajoute-t-il.

Protégez vos plaies. « Vos plaies ne guériront pas si vous les touchez constamment ou si vous les soumettez à des lavages rigoureux, à des brûlures, à des substances chimiques ou abrasives, ou si vous les frappez. Traitez vos blessures avec délicatesse», conseille le Dr Knighton.

Appliquez de la chaleur. «L'application directe de chaleur, que ce soit au moyen d'un coussinet chauffant, d'une bouteille d'eau chaude, d'un linge tiède ou d'un bain chaud, stimulera la circulation sanguine vers le site de la lésion», déclare le Dr Rabkin. Attention de ne pas vous brûler,- l'eau à quelques degrés au-dessus de votre température corporelle vous brûlerait. Vous pouvez appliquer de la chaleur 15 à 20 minutes à la fois, plusieurs fois par jour.

Procurez-vous ces nutriments. «Plusieurs vitamines, minéraux et d'autres nutriments sont essentiels dans le processus de guérison. Parmi eux figurent la vitamine C, A et E; le zinc,- le magnésium; le manganèse et les protéines. Des repas équilibrés et un supplément multi-vitaminique quotidien suffiront à vous procurer ce dont vous avez besoin », déclare le Dr Knighton. Si cela n'est pas suffisant, votre médecin pourra vous recommander un bon programme de vitamines qui satisferont vos besoins.

Combattez l'infection à l'aide d'antibiotiques. «Si vos blessures suppurent, elles sont probablement infectées et vous devrez prendre des antibiotiques par voie orale», déclare le Dr Rabkin. Vous pouvez également appliquer une pommade antibiotique topique que vous trouverez en pharmacie. Non seulement diminue-t-elle l'infection, mais elle retient l'humidité et elle empêche d'autres bactéries de s'infiltrer dans la blessure.

Attention aux médicaments. « De nombreux médicaments peuvent ralentir l'efficacité de votre système immunitaire», déclare le Dr Rabkin. Demandez à votre médecin si vous devriez arrêter l'un de vos médicaments ou s'il doit vous prescrire autre chose.

Faites beaucoup d'exercice. «L'exercice favorise la circulation sanguine », déclare le Dr Knighton. Pendant que vous faites de l'exercice, il est important, cependant, de ne pas traumatiser davantage le site de la lésion. C'est pourquoi on conseille à bon nombre de personnes qui ont des blessures aux jambes d'exercer surtout la partie supérieure de leur corps.

Cessez de fumer. « La cigarette réduit la quantité d'oxygène que le sang peut amener à une blessure», déclare le Dr Brand. La nicotine dans la fumée est une substance toxique qui intervient dans la capacité des cellules à réparer des tissus.

Ne vous baignez pas. Pensez-vous qu'une baignade favoriserait la guérison d'une blessure ou d'une coupure? «Non», insiste le Dr Knighton. La chlorine détruira les nouveaux tissus cutanés. Ne vous baignez que dans de l'eau fraîche ou dans l'océan.

Évitez ces substances. «Moins vous placerez sur la blessure, plus vite elle guérira», déclare le Dr Webster. «L'utilisation répétitive d'antiseptique comme le peroxyde d'hydrogène et l'iode détruiront les nouveaux tissus ainsi que les mauvaises bactéries», explique-t-il. Si vous les utilisez, n'en faites l'usage qu'au moment du nettoyage initial. Et si la blessure vous fait mal, n'appliquez aucun anesthésique. Cela ne ferait qu'aggraver la blessure. Vous pouvez prendre de l'aspirine ou toute forme d'analgésique si nécessaire.

Surveillez les croûtes. Les croûtes doivent être enlevées, surtout si du pus s'accumule en-dessous. Cependant, ne les arrachez pas. Trempez-les dans de l'eau tiède plusieurs fois par jour et gardez-les sous un sparadrap. Elles ramolliront et tomberont d'elles-mêmes. Si vos croûtes sont plus grosses, demandez à votre médecin de vous les enlever. « Dans le cas de blessures cliniques, informez-vous sur les facteurs de croissance.

Les médecins peuvent maintenant favoriser la guérison de blessures difficiles causées par le diabète ou une mauvaise circulation grâce à des solutions de facteurs de croissance. Ces solutions sont préparées à partir du sang du patient et sont appliquées sur la blessure afin de faciliter la croissance de nouvelles cellules et de nouveaux tissus», déclare le Dr Knighton.

 




   
 
 
Avis
Toutes les informations disponibles sur Web-Docteur.com ne peuvent remplacer l'avis et la consultation d'un médecin
 
web-docteur
 Site Map  Contact    À propos de Nous   Forum de discussions        Copyright © 2010 Clicexpert