accueil troubles et maladies Pus, trucs et conseils
 
   



Pus, trucs et conseils.

 


Quand devez-vous consulter votre médecin?

Lorsqu'une lésion suppure encore au bout de deux ou trois jours ou qu'elle s'aggrave.

Lorsque le pus apparaît dans des poches profondes sous la peau ou dans des pustules qui couvrent une grande surface de peau.

Lorsque la région affectée est également rouge, douloureuse, enflée, brûlante ou décolorée.

Lorsque du pus provient de vos gencives, de vos yeux ou de vos parties génitales.

Consultez immédiatement votre médecin si vous avez également de la fièvre, des frissons et de la transpiration.

Ce que révèlent les symptômes

Le pus! Qu'est-ce que c'est au juste? C'est un liquide cireux qui résulte des phénomènes de l'inflammation. D'abord apparaît une plaie qui s'infecte. Puis, il se forme un liquide relativement épais, le plus souvent jaunâtre qui contient des globules blancs, des débris cellulaires et des micro-organismes.

Selon Guy F. Webster, médecin, titulaire d'un doctorat, professeur adjoint de dermatologie, directeur du Centre de pharmacologie cutanée à l'université Thomas Jefferson à Philadelphie, lorsque la peau ou d'autres tissus sont infectés, l'organisme envoie des millions de globules blancs et d'autres produits du système immunitaire pour combattre l'infection.

Le pus est donc un produit dérivé de la confrontation entre les globules blancs morts, les tissus qui se décomposent et d'autres débris.

L'accumulation de toutes ces matières mortes n'est pas seulement répugnante, elle est également opportune. «L'organisme essaie d'expulser du pus parce qu'il entrave le processus de guérison», déclare John M. Rabkin, médecin, professeur adjoint de chirurgie à l'université des sciences de la santé à Portland, dans l'Oregon. «Non seulement le pus est-il un obstacle aux tissus en réparation de l'organisme, mais il peut être impropice à la prolifération de toute bactérie vivante qu'a produit l'infection. »



Notre peau réussit habituellement à se protéger des bactéries infectieuses et productrices de pus. Mais parfois, ces envahisseurs coriaces pénètrent le mécanisme d'autodéfense de la peau. Ils peuvent s'infiltrer dans une blessure ou se présenter sous la forme d'une maladie de la peau, tel qu'un kyste ou de l'acné. Dans des cas plus rares, les bactéries provenant d'une infection interne peuvent produire du pus juste sous la peau.

Lorsque l'infection se manifeste, le pus peut se présenter sous deux formes. La première est une pustule, lésion cutanée constituée par un soulèvement de l'épiderme circonscrit qui contient du pus. L'acné en est un bon exemple, mais il existe toute une gamme d'autres affections infectieuses où apparaissent ces petits volcans blancs, notamment la foliculite, follicule pileux infecté, et les anthrax, lésion infectieuse de l'appareil glandulaire spilo-cépacé, constituée par l'agglomération de plusieurs furoncles.

Par ailleurs, le pus se forme bien sous la peau. Les médecins appellent cette affection un abcès, c'est-à-dire une accumulation localisée de pus dans une cavité formée par la destruction de tissus. Si abcès n'est pas trop profond, le pus monte à la surface puis se dégage. Mais s'il était vraiment profond, l'abcès pourrait grossir.

«Si un abcès continue de croître ou de grossir, il deviendra très douloureux et pourrait causer une destruction irréversible de la peau et des tissus adjacents», déclare Kevin Ferentz, médecin, professeur adjoint de médecine familiale à la Faculté de médecine de l'université du Maryland à Baltimore.

Par exemple, les cavités infectées de pus qui produisent la périodontite, maladie évoluée de la gencive, peuvent mener à la perte des dents et des tissus osseux. Et dans des cas extrêmes, les abcès qui se forment sur une jambe ulcéreuse pourraient produire de la gangrène et mener à une perte du membre.

Soulagement des symptômes

«Le pus nous informe habituellement que nos globules blancs essaient de nettoyer l'infection, déclare James Brand, médecin, professeur adjoint de médecine familiale au Centre des sciences de la santé de l'université de l'Oklahoma dans la ville d'Oklahoma. Les mauvaises nouvelles sont cependant que ces cellules auront peut être à faire face à un énorme combat. »

Par bonheur, nous pouvons aider notre mécanisme d'autodéfense naturel. Dans le cas de manifestation de pustules multiples ou abcès profonds, consultez votre médecin. Sinon, voici quelques conseils utiles.

Lavez doucement à l'aide d'un savon doux et de l'eau. « La façon la plus efficace de traiter l'infection purulente est de la garder propre», déclare le Dr Brand. Il est inutile de s'acheter des savons fantaisistes ou de frotter très fort. Laver la plaie une ou deux fois par jour à l'aide d'un savon et d'eau tiède suffit à éliminer la bactérie, de même que le pus accumulé dans les lésions.

Couvrez la plaie. «Un pansement absorbera presque tout le pus d'un endroit infecté, protégera la plaie de la saleté et de blessures additionnelles, et conservera une certain taux d'humidité qui est vital dans le processus de guérison», déclare le Dr Rabkin. Il existe plusieurs sortes de pansements, mais un pansement adhésif traditionnel ou de la gaze retenue par une bande adhésive fera très bien l'affaire. Les pansements devraient être changés au moins trois fois par jour.

Appliquez un antibiotique topique. Avant de panser la plaie, vous voudrez peut-être appliquer une pommade antibiotique. Selon le Dr Webster, ces produits ne seront pas très efficaces à combattre les microbes qui se trouvent déjà dans la plaie, mais ils permettent d'y sceller une humidité et protégeront les lésions contre d'autre microbes. Vous devrez peut-être prendre un médicament sur ordonnance par voie orale pour combattre des infections plus coriaces.

Appliquez des compresses humides et chaudes. «Envelopper une pustule ou un abcès dans un linge humide et chaud pendant 15 minutes plusieurs fois par jour tirera le pus à la surface et ramollira la peau suffisamment pour qu'elle puisse rompre et drainer l'infection sans l'aggraver ou causer de douleur», déclare le Dr Webster.

Ramollissez les croûtes. Si une croûte suinte du pus, il pourrait s'agir d'un abcès. La croûte doit être enlevée... mais ne l'arrachez pas. Trempez-la fréquemment dans de l'eau chaude et pansez-la afin d'y conserver l'humidité. Éventuellement, elle tombera d'elle-même.

Lorsque cela se produira, gardez la plaie propre et couverte d'un pansement. Le pus drainera plus facilement et la plaie guérira plus rapidement. Consultez votre médecin. Seul un médecin peut drainer les abcès profonds et retirer la peau morte et les débris.

Brossez, utilisez de la soie dentaire et rincez à l'eau salée. Si vous souffrez d'une maladie des gencives, vous devrez voir votre dentiste ou périodontiste pour un éventuel traitement. Dans l'intervalle, brossez-vous les dents avec un dentifrice au fluorure et utilisez de la soie dentaire pour éliminer une partie de la bactérie qui cause l'infection. Se rincer la bouche avec une eau salée peut favoriser le drainage des abcès afin de prévenir des dommages ultérieurs.

 




   
 
 
Avis
Toutes les informations disponibles sur Web-Docteur.com ne peuvent remplacer l'avis et la consultation d'un médecin
 
web-docteur
 Site Map  Contact    À propos de Nous   Forum de discussions        Copyright © 2010 Clicexpert