accueil troubles et maladies Respiration sifflante, trucs et conseils
 
   



Respiration sifflante, trucs et conseils.


Quand devez-vous consulter votre médecin?

Lorsque la respiration sifflante est accompagnée d'un essoufflement ou d'hyperventilation, ou lorsque vous crachez du flegme.

Lorsque vous avez des antécédents familiaux de maladies cardiaques ou de douleurs de poitrine, ou lorsque vos pieds et vos jambes sont enflés.

Lorsque vous êtes diagnostiqué d'asthme pour la première fois.

Lorsque vous souffrez d'asthme et que vous devez utiliser votre bronchodilatateur toutes les cinq heures ou davantage pour éviter des crises.

 

Ce que révèlent les symptômes

La respiration sifflante est un symptôme d'asthme, extrême sensibilité des poumons qui cause l'inflammation et le resserrement des voies respiratoires. «Les voies respiratoires se resserrent à cause d'enflure et d'inflammation, déclare Michael S. Sherman, médecin, professeur adjoint et directeur médical du Service pulmonaire de la Section des allergies, des soins critiques et de la médecine pulmonaire à l'hôpital universitaire Hahneman à Philadelphie.

Les muscles se contractent également, faisant siffler les voies respiratoires encore davantage. » Ce double resserrement est souvent accompagné d'essoufflement.

«Les asthmatiques ne souffrent pas d'un essoufflement constant. Le resserrement a besoin d'un déclencheur», déclare Susan R, Wynn, médecin, allergologue en pratique privée pour le compte de Allergy and Asthma Associates à Forth Worth, au Texas.

 


«Tout ce que l'on sent — vapeurs , fumée de cigarette, parfum, même ces petits pots pourris — peut déclencher le problème chez une personne atteinte d'asthme», dit-elle. Une longue séance d'exercices physiques qui assèchent les voies respiratoires et resserrent les muscles lisses des poumons a le même effet. Ajoutez à cette liste les allergies, les infections et le stress émotionnel.

Mais tout ce qui siffle n'est pas de l'asthme. «Des infections aussi inoffensives qu'un rhume ou aussi virulentes qu'une pneumonie peuvent boucher les voies respiratoires avec des mucosités et provoquer un cas de respiration sifflante chez les personnes sans antécédents d'asthme», dit le Dr Sherman.

La production excessive de mucosités à la suite d'une bronchite chronique peut également resserrer les voies respiratoires et entraîner une respiration sifflante désagréable (accompagnée essoufflement et d'hyperventilation.) La respiration sifflante est également un symptôme d'emphysème.

«L'asthme, l'emphysème et la bronchite chronique causent habituellement une respiration sifflante quand on expire. Une respiration sifflante ou un bruit quand on inspire sont habituellement causés par un resserrement de la partie supérieure du système respiratoire», explique Charles P. Felton, médecin, directeur de la médecine pulmonaire au Centre hospitalier Harlem et professeur clinique de médecine au Collège des médecins et chirurgiens de l'université Columbia dans la ville de New York.

N'importe quelle infection ou gonflement du larynx ou de la trachée peut en fait produire une respiration bruyante, affection appelée stridor, déclare le Dr Felton. C'est ce qui se produit si on aspire un objet, si on s'étrangle, par exemple, avec un os de poulet ou si la nourriture prend un mauvais chemin. « Quelle que soit la situation, le stridor est toujours une raison de s'alarmer et nécessite les soins d'un médecin», déclare-t-il.

La respiration sifflante n'est pas toujours associée à un problème des voies respiratoires supérieures ou inférieures. Un cœur en mauvais état ne peut pas pomper efficacement le sang dans les poumons, qui se rempliront par conséquent de liquides.

Les voies respiratoires se resserrent alors, entraînant une respiration sifflante. «De plus, quand vous inspirez, l'air atteint les liquides accumulés et produit un son de gargouillis que les médecins appellent un râle», dit le Dr Sherman. Comment savoir si votre sifflement est causé par un problème de cœur? L'enflure des pieds ou des jambes sont un bon signe.

Soulagement des symptômes

Si vous avez une respiration sifflante, vous ne faites pas que siffler. «C'est un problème assez sérieux», déclare le Dr Wynn. Si vous n'êtes pas encore une victime d'asthme et que vous n'avez pas de rhume, vous devriez consulter un médecin ou aller à l'urgence d'un hôpital, surtout si le son se produit au moment de l'inspiration. Voici quelques conseils qui vous faciliteront la vie.

Éliminez en toussant. Si votre respiration sifflante disparaît après des mucosités sont crachées avec votre toux, il s'agit probablement d'un rhume ou d'une autre infection virale, déclare le Dr Sherman. Le niveau de gravité dépendra de la couleur des mucosités. Le jaune est un signe d'infection,- on devra alors vous prescrire des antibiotiques. Si les mucosités sont claires ou blanchâtres.

Donnez à vos poumons un appel de réveil. «Deux tasses de café régulier peuvent soulager la respiration sifflante d'une crise d'asthme, déclare le Dr Wynn. Et si vous devez vous rendre chez le médecin à cause d'un tel malaise sans en connaître la cause, buvez du Coca-Cola® ou du café qui vous soulageront un peu.

Réduisez l'inflammation de vos poumons. Certains médicaments sur ordonnance peuvent particulièrement aider à traiter la respiration sifflante causée par une crise d'asthme. «Un antihistaminique contenant de l'acide cromoglycique ou des corticostéroïdes inhalés sont de nos jours considérés comme les meilleurs médicaments contre l'inflammation qui resserre les voies aériennes des bronches», déclarent les médecins. « Le soulagement ne sera pas immédiat, estime le Dr Wynn. Il s'agit surtout d'une amélioration graduelle. Mais avec le temps, les corticostéroïdes permettent de réduire l'inflammation et l'irritation de n'importe quel élément déclencheur d'asthme».

Respirez à l'aide d'un bronchodilatateur. «Les médicaments sur ordonnance qui dilatent les voies respiratoires — les bronchodilatateurs — détendent immédiatement les muscles des voies aériennes durant une crise d'asthme, déclare le Dr Sherman. Les bronchodilatateurs sont également plus utiles que les corticostéroïdes pour élargir les voies aériennes des personnes atteintes d'emphysème ou de bronchite chronique. »

Renseignez-vous. « Assurez-vous de bien comprendre quels médicaments vous devez prendre dans le cas d'une crise d'asthme, dit le Dr Wynn. Chaque personne est différente, dit-elle. En pleine crise de respiration sifflante, vous saurez quoi faire et vous ne vous affolerez pas».

Laissez ce qui reste sur l'étagère. À cause des effets indésirables, notamment l'hypertension, un pouls rapide et des palpitations, les médecins ne préconisent pas l'achat de préparations que l'on trouve en vente libre pour soigner les crises de respiration sifflante.

En revanche, si vous ne souffrez pas d'asthme, ne prenez pas de médicaments sans avis médical. « Ne perdez pas votre temps avec ces médicaments, déclare le Dr Sherman. Vous ne connaissez pas la cause de votre respiration sifflante,- consultez plutôt votre médecin».

Déclenchez en vous un pouvoir de bien-être :

 

 

 

   
 
 
Avis
Toutes les informations disponibles sur Web-Docteur.com ne peuvent remplacer l'avis et la consultation d'un médecin
 
web-docteur
 Site Map  Contact    À propos de Nous   Forum de discussions        Copyright © 2010 Clicexpert