accueil troubles et maladies Ronflement, trucs et conseils
 
   



Ronflement, trucs et conseils.

 


Quand devez-vous consulter votre médecin?

Lorsque votre épouse remarque que votre ronflement sourd est entrecoupé de pauses dans votre respiration d'environ 10 secondes ou davantage, parfois suivie de gros ronflements ou de halètements.

Lorsque vous vous plaignez d'avoir fréquemment envie de dormir durant la journée ou que vous tombez de sommeil.

Lorsque vous ronflez et que vous souffrez d'une des maladies suivantes: hypertension, jambes enflées, problèmes d'érection, pertes de mémoire ou difficulté de concentration.

Ce que révèlent les symptômes

Il est très courant de ronfler. Ce problème est malheureusement très difficile à soigner et les médicaments disponibles sont généralement si peu efficaces que les médecins font preuve de peu d'enthousiasme pour soigner les personnes qui ronflent. « Ronfler peut être une fonction humaine normale», déclare Paul Gouin, médecin, directeur du Programme des troubles du sommeil au Centre médical Ingham à Lansing, dans le Michigan. «De si nombreuses personnes sont des ronfleurs (les hommes davantage que les femmes) qu'il est tout-à-fait inutile de s'en inquiéter. Cependant, ronfler présente parfois un côté plus sombre — l'apnée du sommeil.

«Ce que nous cherchons vraiment est un indice qui nous renseignerait sur la structure de la gorge, déclare le Dr Gouin. En état d'éveil, les muscles de la gorge gardent les voies aériennes ouvertes et dégagées». En état de sommeil, le tonus musculaire diminue et la gorge se détend.

Chez les ronfleurs, la langue ou le tissu à l'intérieur de la gorge empêche partiellement le passage doux de l'air à travers leur trachée. Tout comme le bruit du liquide siroté à l'aide d'une paille, le ronflement est ce que l'on entend lorsque l'oxygène passe entre les tissus obstructeurs.

Maintenant prenez une paille de papier mouillé et aspirez très fort. Les côtés de la paille, déjà mous et spongieux, s'affaissent, en empêchant l'air de passer. C'est ce qui se produit à l'intérieur de la gorge d'une personne atteinte de l'apnée du sommeil. « En respirant, vous essayez presque d'avaler votre propre gorge, explique le Dr Gouin.



En essayant de maîtriser l'obstruction partielle, vous inspirez plus fort et les parois détendues de la gorge s'enfouissent à l'intérieur et se collent l'une contre l'autre».

Une personne souffrant d'apnée du sommeil cesse de respirer non seulement une ou deux fois pendant la nuit, mais des centaines de fois. Cela empêche la personne de bien dormir, en plus de mettre une pression additionnelle sur le cœur et de forcer une hausse de la tension artérielle.

Soulagement des symptômes

D'après les médecins, tous les ronfleurs ne souffrent pas d'apnée du sommeil, bien que toutes les victimes d'apnée ronflent. Dans les deux cas, se garder la gorge libre peut être tout aussi difficile que de faire passer une paille entre les bulles d'un lait fouetté. «Le traitement est très frustrant, déclare Mark Mahowald, médecin, directeur du Centre régional des troubles du sommeil au Centre médical du comté Hennepin à Minneapolis, dans le Minnesota.

Vous ne pouvez presque pas prévoir le degré de succès du traitement. » Il existe néanmoins de nombreux traitements et tous sont efficaces pour certaines personnes.

Réunissez les suspects habituels. Les rhumes, les sédatifs, les allergies, l'obésité, l'âge et les boissons alcooliques avant d'aller dormir sont tous des facteurs qui peuvent affecter votre respiration durant la nuit et qui doivent être évalués avant de décider du traitement. « Mais vous pourriez en subir les effets sans nécessairement ronfler », déclare le Dr Gouin. En revanche, vous pourriez ne rien ressentir et être malgré tout un ronfleur de premier calibre.

Retourne-toi, Beethoven. Si on peut apprendre aux chiens à se retourner, les ronfleurs pourraient aussi le faire. Et quand vous parlez des positions au lit, la meilleure — du moins pour prévenir le ronflement — peut être sur le côté, alors que la langue est en état de repos et que les tissus de la gorge moins enclins à arrêter l'air», déclare Suzan Jaffe, titulaire d'un doctorat, directeur clinique du Programme du sommeil au Centre médical du sommeil, en Floride.

Ne dormez pas sur le dos. Cousez une poche qui pourrait contenir une balle de tennis dans le dos de votre pyjama entre les omoplates, près du cou. «Au bout de quelques semaines, déclare le Dr Jaffe, vous dormirez automatiquement sur le côté, et vous n'aurez plus besoin de la balle de tennis ».

Si cela ne fonctionne pas, demandez à la personne qui dort à vos côtés de vous pousser un peu. « Ce geste suffit parfois à le faire cesser de ronfler. »

Servez-vous d'un attache-langue. Les protège-dents et d'autres appareils dentaires conçus par des professionnels, qui retiennent la langue et laissent facilement passer l'air, jouissent actuellement d'un «regain d'intérêt», déclare le Dr Gouin. Ils sont parfois efficaces, mais les ronfleurs les trouvent inconfortables à porter, dit-il.

Dites simplement non. « Ne vous précipitez pas à acheter des articles qui promettent du soulagement. Une prothèse cervicale et des oreillers moulés, conçus pour arrêter le ronflement, n'ont jamais été efficaces pour quiconque », déclare le Dr Gouin.

Faites vos jeux. «Dans le cas de ronflements habituels et inoffensifs, les procédures chirurgicales effectués en vue de dégager le nez ou d'enlever les excès de tissus dans la gorge sont plutôt problématiques. Les interventions qui permettent de redresser les cloisons déviées (l'os et le cartilage qui séparent vos narines) ou d'enlever les polypes du nez ne réussissent pas toujours », déclarent les médecins.

Chez les enfants, cependant, les narines élargies et les adénoïdes «sont souvent un signe précurseur de choses à venir», déclare le Dr Jaffe; si elle sont enlevées pendant leur jeunesse, elle préviennent souvent le ronflement ou les problèmes d'apnée plus tard dans leur vie.

Une des interventions les plus compliquées est l'uvulopalato-pharyngoplastie, durant laquelle les amygdales, le voile du palais et la luette sont enlevés. «C'est comme si on remontait la peau de la gorge», déclare le Dr Gouin. De nouveau, cependant, le succès est notoirement imprévisible».

 

 

 




   
 
 
Avis
Toutes les informations disponibles sur Web-Docteur.com ne peuvent remplacer l'avis et la consultation d'un médecin
 
web-docteur
 Site Map  Contact    À propos de Nous   Forum de discussions        Copyright © 2010 Clicexpert