accueil troubles et maladies Saignement, trucs et conseils
 
   



Saignement, trucs et conseils.

 


Quand devez-vous consulter votre médecin?

Lorsque vous saignez de façon abondante et continue, après vous être coupé ou blessé

Si le sang gicle, rendez-vous au service d'urgence d'un hôpital.

Ce que révèlent les symptômes

Peu de personnes échappent au « traumatisme de la lame», que ce soit le couteau de la cuisine, le rasoir de la salle de bain ou la lame traînant dans l'atelier. Sachez cependant qu'un saignement abondant ne signifie pas toujours que la situation est grave.

« Le visage et le cuir chevelu sont tapissés de nombreux petits vaisseaux sanguins. Une petite entaille faite en vous rasant ou une légère coupure sur le cuir chevelu peut saigner abondamment», déclare Kurt Kleinschmidt, médecin, directeur du Programme de médecine d'urgence à l'hôpital militaire Damall à Fort Hood, au Texas.

Le saignement d'une petite coupure cesse normalement de lui­même ou à l'aide de mesures simples. Si le saignement semble persister, c'est peut-être parce que vous avez récemment pris de l'aspirine, analgésique qui ralentit le processus de coagulation sanguine. En fait, beaucoup de personnes sujettes aux accidents vasculaires cérébraux prennent de l'aspirine afin de prévenir une coagulation anormale et de s'assurer une bonne circulation sanguine.

L'inconvénient d'un sang clair, c'est qu'il s'écoule en plus grande quantité dans le cas d'une blessure légère. « Un seul cachet d'aspirine peut perturber le processus de coagulation pendant plus de deux semaines», déclare le Dr Kleinschmidt.

Des saignements abondants pourraient également survenir si vous prenez de la warfarine, anti-coagulant prescrit sur ordonnance dans le cas de maladies cardiaques, ou de la vitamine E. Parmi les saignements anormaux ou abondants, figurent les troubles hormonaux, et les dommages aux vaisseaux sanguins internes causés par une infection, un ulcère ou une gastrite.

Soulagement des symptômes

Un médecin devrait examiner tout saignement abondant ou continuel pour en trouver la cause", déclare le Dr Kleinschmidt. Un examen permettra également de prévenir une anémie ferriprive, qui apparaît surtout à la suite d'une hémorragie importante.

Dans le cas de petites blessures, voici ce que nous vous conseillons. Mettez de la pression. Dans le cas de tout saignement, appuyez fortement sur la blessure à l'aide d'un linge propre. « La pression soude les vaisseaux sanguins rompus et active le processus de coagulation naturel ", déclare le Dr Kleinschmidt. Cependant, ne retirez pas le linge sans raison, car cela perturberait le mécanisme de coagulation. Si le sang traverse le linge, placez tout simplement un autre linge par-dessus et continuez de presser dessus.

Lorsque le saignement a cessé depuis 10 minutes, retirez le linge, nettoyez la plaie avec du savon et de l'eau et appliquez une goutte de crème antibiotique. Couvrez ensuite la plaie à l'aide d'un pansement adhésif hermétique.

Respirez à fond. « Chez certaines personnes, la simple vue de sang, surtout en grande quantité, crée de la panique", déclare Clorinda Margolis, titulaire d'un doctorat, professeur clinique de psycologie et du comportement humain au Collège médical Jefferson à l'université Thomas Jefferson à Philadelphie. cc Respirez plusieurs fois à fond: cela vous permettra d'être plus calme et pourrait même favoriser le processus de guérison", ajoute-t-elle.

Évitez l'aspirine avant la chirurgie. « Nous conseillons de ne pas prendre d'aspirine 8 à 10 jours avant de subir une intervention chirurgicale ou avant d'aller voir le dentiste", déclare Robert E. Clark, médecin, titulaire d'un doctorat, directeur de l'Unité d'oncologie et de chirurgie cutanée et dermatologique au Centre médical de l'université Duke à Durham, en Caroline du Nord. Les mêmes règles s'appliquent pour la vitamine E et autres anti-coagulants. Si vous devez prendre des analgésiques, essayez le paracétamol. Ce n'est pas un anti-coagulant.

Procurez-vous un crayon hémostatique. « Certaines personnes, notamment celles susceptibles d'avoir un accident vasculaire cérébral, doivent prendre des anti·coagulants. Une simple coupure ou un saignement de nez peut durer indéfiniment chez ces personnes. Pour cette raison, les crayons hémostatiques peuvent être un outil extrêmement utile», déclare le Dr Clark. Les ingrédients actifs de ces petits bâtonnets blancs rétrécissent les vaisseaux sanguins, resserrent la peau et favorisent la coagulation des coupures légères.

Attention aux objets pointus. Si vous prenez un anti-coagulant, gardez toujours tout près de vous une trousse de premiers soins ou des pansements adhésifs, surtout si vous utilisez des couteaux tranchants ou des outils pointus.

Comme mesure préventive, portez des gants lorsque vous utilisez de tels objets. «Il est même conseillé de porter des gants en latex lorsque l'on coupe des légumes», ajoute le Dr Clark. Enfin, quel que soit le travail que vous êtes en train d'accomplir, prenez tout votre temps quand vous manipulez des objets tranchants. Par exemple, rasez-vous tranquillement le visage ou les jambes, surtout lorsque vous appliquez votre rasoir autour de la mâchoire ou de la cheville.

 

 




   
 
 
Avis
Toutes les informations disponibles sur Web-Docteur.com ne peuvent remplacer l'avis et la consultation d'un médecin
 
web-docteur
 Site Map  Contact    À propos de Nous   Forum de discussions        Copyright © 2010 Clicexpert