accueil troubles et maladies Cancer. Les cancers du côlon et du rectum.
 
   



Cancer.Les cancers du côlon et du rectum.



La fréquence de ce type de cancers est très importante dans les pays industrialisés et représente la première cause de cancers pour les deux sexes en France. La façon de s'alimenter joue un rôle éminent: les migrants issus de pays à risque moindre développent très fréquemment ce type de cancers lorsqu'ils vivent dans les pays occidentaux dès que les mauvaises habitudes alimentaires du pays hôte sont prises, en général à la deuxième génération, mais parfois avant.

Attention aux apports de certains lipides. Les graisses alimentaires ont été incriminées dans l'apparition des cancers du côlon. La digestion de ces graisses se fait grâce aux acides biliaires. Une alimentation trop riche en lipides augmente la sécrétion d'acides biliaires, qui se transforment en acides biliaires secondaires par l'action d'enzymes issues de bactéries intestinales.

Or ces acides biliaires secondaires, produits en trop grande quantité, sont considérés comme des promoteurs de cancers du côlon et du rectum. Plus l'individu absorbe de graisses, plus il sécrète des acides biliaires qui vont se transformer en substances toxiques. Il est donc nécessaire de modérer vos apports en lipides. Le mode de cuisson intervient également, comme nous l'avons déjà mentionné: d'une part, il faut éviter la cuisson avec des matières grasses; d'autre part, ne prenez pas de risques supplémentaires, par exemple par l'ingestion des substances qui apparaissent lors de la cuisson des viandes à feu vif.

Cependant toutes les graisses n'ont pas le même statut en ce qui concerne le cancer du côlon: les huiles de poisson ont des vertus protectrices, ainsi que l'huile d'olive. Elles compensent les effets négatifs de la sécrétion d'acides biliaires et ont une action positive en limitant l'apparition des radicaux libres produits en excès. Vous entendrez de plus en plus parler de ces substances protectrices dans les années à venir.

L'alcool dont il faut se méfier. Il existe un rapport direct entre la consommation d'alcool et l'apparition de cancers du côlon et du rectum. La bière, d'après une étude internationale, serait plutôt responsable de la survenue de cancers du rectum.

L'alcool, associé à une carence en folate (vitamine B9) , majore le risque d'apparition de cancers digestifs. Rappelons néanmoins que tout est une question de proportion et qu'une consommation très modérée de vin (deux verres par jour) n'est pas nocive pour la santé.


Ces fibres végétales qu'il faut dans son assiette. Nous revien-drons sur les bienfaits des fibres végétales dans la prévention des cancers mais signalons ici que, grâce à leur large consommation, les acides biliaires secondaires sont éliminés plus facilement.

Il en est de même de tous les produits toxiques (polluants divers) que nous ingérons malheureusement quotidiennement: dilués par les fibres, ils sont moins nocifs et leur temps de transit dans l'intestin est raccourci, ce qui limite leur contact avec la muqueuse de l'intestin.

Les fruits, les légumes et les céréales sont donc des protecteurs avérés des cancers digestifs ... lorsqu'ils ne sont pas eux-mêmes pollués! D'où l'intérêt des produits bio, malgré leurs limites .






   
 
 
Avis
Toutes les informations disponibles sur Web-Docteur.com ne peuvent remplacer l'avis et la consultation d'un médecin
 
web-docteur
 Site Map  Contact    À propos de Nous   Forum de discussions        Copyright © 2010 Clicexpert