accueil troubles et maladies Affaissement d'après-midi (coup de barre).
 
   


Affaissement d'après-midi
(coup de barre).



Quand devez-vous consulter votre médecin?

Lorsque les affaissements d'après-midi vous surprennent régulièrement et soudainement, même si vous avez des habitudes de sommeil normales.

Lorsque les affaissements se perpétuent en après-midi et même durant la soirée pendant deux semaines ou plus.

Lorsque ces affaissements affectent votre rendement au travail et votre sécurité, notamment lorsque vous devez conduire ou manœuvrer des appareils lourds.

Ce que révèlent les symptômes

Vous vous éveillez tôt et en forme, prêt à affronter la journée. Vous effectuez toutes vos tâches matinales avec une grande efficacité, puis, durant l'après-midi, c'est le coup de barre, vous vous affaissez.

Qu'est-ce qui peut bien provoquer une telle perte d'énergie et de vitalité ? Est-ce grave ? Sûrement pas. Cet affaissement soudain est en fait une fonction normale, saine et habituelle de notre rythme circadien, c'est-à-dire l'horloge biologique de l'organisme qui régu­larise nos habitudes de sommeil et d'éveil, selon le psychologue biologiste David F. Dinges, titulaire d'un doctorat, professeur adjoint au Service de psychiatrie de la Faculté de médecine de l'université de Pennsylvanie à Philadelphie.

« Le matin, après une bonne nuit de sommeil, nous sommes frais et dispos, et notre énergie et notre vitalité atteignent leur niveau maximal, déclare David Dinges. Cependant, une certaine torpeur survient durant l'après-midi, zone de somnolence naturelle. Plus tard dans l'après-midi, la vitalité revient. »



Le degré d'affaissement varie selon les personnes. En général, l'intensité de l'affaissement relève de l'état actuel de somnolence d'une personne et de la quantité de sommeil qu'elle obtient chaque nuit. « Si vous ne dormez pas assez et que vous vous trouvez dans une situation d'inactivité, votre vitalité chutera et vous ressentirez une envie de dormir plus prononcée durant votre zone de sommeil, que l'on situe habituellement entre 13 h et 15 h», déclare Wilse B. Webb, titulaire d'un doctorat, professeur de psychologie à l'université de la Floride à Gainsville. « Si le coup de barre vous frappe fortement, il se peut que vous ayez simplement une forte tendance à sommeiller. Cela peut toutefois signifier que votre organisme est privé d'un sommeil réparateur la nuit.»

Si vous manquez de sommeil, ce léger affaissement peut vous sem­bler très lourd. Pour la plupart d'entre nous, le coup de barre consiste en quelques bâillements et un inconfort occasionnel. Cependant, s'endormir au travail ou au volant signifie que votre sommeil est insuffisant. Les affaissements majeurs sont le moyen qu'a le corps ou l'organisme de vous avertir que vous veillez trop tard, que vous vous levez trop tôt et que vous ne menez pas une vie bien réglée. Pour certaines personnes, ces malaises peuvent signaler un trouble plus grave qui freine les bienfaits réparateurs d'une bonne nuit de sommeil. L'apnée, trouble du sommeil grave où se manifestent des épisodes d'arrêt respiratoire, est l'une des causes possibles.

Le repas du midi peut également favoriser l'affaissement d'après-midi. Bonnie J. Spring, titulaire d'un doctorat, professeur de psychologie à la Faculté de médecine de l'université des sciences de la santé à Chicago, a démontré par des études que des déjeuners élevés en hydrates de carbone, mais faibles en protéines, provoquaient en effet une perte d'énergie et de vitalité l'après-midi, en élevant le taux de sérotonine du cerveau, substance régulatrice du sommeil.

Soulagement des symptômes

L' affaissement d'après-midi n'est pas un symptôme très impor­tant, mais il ne faut pas le négliger pour autant. Une diminution de la vivacité peut affecter l'efficacité et le rendement, voire provoquer des accidents industriels ou de circulation. Voici donc certains stimulants d'énergie que vous pourrez utiliser pour vous revigorer et éviter les affaissements d'après-midi.

Marchez. Selon Robert Thayer, titulaire d'un doctorat, professeur de psychologie à l'université d'État de la Californie à Long Beach, une marche rapide de 10 minutes favorise davantage une hausse d'énergie que les sucreries. « Grâce à la marche, il se produit un éveil général de l'organisme, lequel active un grand nombre de systèmes différents qui stimuleront le corps et l'esprit pendant près de 2 heures », ajoute-t-il.

Faites une sieste. Si la situation le permet, écoutez votre corps et faites une petite sieste. «Une courte sieste peut s'avérer très vivifiante, déclare le D r Webb. Cependant, l'une des règles générales de la sieste est qu'elle ne devrait jamais dépasser une heure et ne devrait jamais être faite après 16 h. »

Assurez-vous une bonne nuit de sommeil. « Si vous manquez de sommeil, il se pourrait que vous ressentiez davantage votre affaissement circadien», déclare le Dr Dinges. Un sommeil régulier adéquat peut réduire l'intensité de votre coup de barre. Pour de plus pies renseignements sur vos profils de sommeil.

Réorganisez votre horaire. « Planifiez des activités plus passives, comme conduire la voiture, lire ou faire votre correspondance le matin ou en fin d'après-midi, alors que votre taux de vivacité est le plus élevé, suggère le Dr Dinges. Durant la période d'affaissement, optez pour des activités plus sociales ou plus énergisantes comme parler au téléphone, communiquer avec vos collègues au travail ou effectuer des tâches plus physiques », déclare-t-il.

Prenez un bon petit déjeuner. « L'oubli du petit déjeuner engendre une grande perte d'énergie que vous ressentirez toute la journée, même si vous prenez un bon déjeuner, déclare lames A. Corea, titulaire d'un doctorat, physiothérapeute certifié à Moorestown, au New lersey, et ancien entraîneur des Philadelphia Eagles, équipe de football professionnelle. Commencez la journée avec un bon petit déjeuner qui comprend des céréales, des fruits frais, du pain de blé complet et du lait écrémé. Vous ne pouvez pas vous tromper. »

Prenez un déjeuner équilibré. Le déjeuner idéal équilibre protéines et hydrates de carbone. Un bon exemple de déjeuner revitalisant con­tre l'affaissement d'après-midi comprendrait une combinaison de deux ou plus des aliments suivants : poisson, pâtes, riz, pommes de terre au four, salade de fruits, légumes, viande maigre ou soupe, selon le Dr Corea.

Évitez l'alcool au déjeuner. L'alcool est un dépresseur, et comme bon nombre de médicaments, son effet peut être dévastateur.

Évitez les sucreries. « Même s'il fournit un gain d'énergie temporaire, le sucre engendre un grand taux de fatigue», rapporte le Dr Thayer. Les bonbons et les sucreries peuvent être utiles, mais ils peuvent également accentuer les affaissements d'après-midi. Les fruits frais ou les popcorn sont des en-cas beaucoup plus fiables.

Buvez du café ou des boissons gazeuses. La caféine est un stimulant puissant qui peut vous aider pendant les périodes d'affaissement, selon Philip R. Westbrook, médecin, directeur du Centre des troubles du sommeil au Centre médical Cedars Sinai à Los Angeles. Prenez soin toutefois de ne pas dépasser une dose normale de café le matin, car le gain d'énergie obtenu en buvant plus de quatre tasses de café pourrait aggraver de beaucoup l'affaissement d'après-midi.






   
 
 
Avis
Toutes les informations disponibles sur Web-Docteur.com ne peuvent remplacer l'avis et la consultation d'un médecin
 
web-docteur
 Site Map  Contact    À propos de Nous   Forum de discussions        Copyright © 2010 Clicexpert