accueil troubles et maladies La bave, la bave est l'un des symptômes médicaux les plus bénins.
 
   


La bave, la bave est l'un des symptômes médicaux les plus bénins.



Ce que révèlent les symptômes

La bave est l'un des symptômes médicaux les plus bénins, mais mal acceptée en société. Les médecins ne peuvent l'expliquer. Ils ne savent pas non plus comment l'arrêter. Mais si la bave est l'un de vos problèmes, l'incertitude des médecins à ce sujet ne vous est pas très utile. Vous pouvez cependant trouver un certain réconfort en augmentant vos connaissances sur le sujet.

« Certaines femmes remarquent une augmentation prononcée de la salive au tout début de leur grossesse », déclare Maureen Van Dinter, infirmière clinique certifiée au service de médecine et de pratique familiale à l'université du Wisconsin, à Madison. L'augmentation du débit salivaire entraîne une grande difficulté à avaler ou à parler jusqu'à l'accouchement, puis le débit revient à la normale tout aussi mystérieusement qu'il avait augmenté.

« Leurs joues gonflent comme celles d'un écureuil à cause de l'enflure des glandes salivaires, l'intérieur de leur bouche devient très rouge et irrité », déclare-t-elle. Souvent, un goût très nauséabond se développe et la femme doit s'essuyer la bouche presque constamment afin d'éviter que la salive s'écoule lentement le long de la joue.

Ce problème ne soulève cependant pas beaucoup d'intérêt. « Au cours des années, la plupart des médecins ont qualifié ce problème de psychosomatique, déclare Maureen Van Dinter. Dire à ces femmes que le problème est vraiment dans leur tête et qu'elles sont un peu détraquées a causé beaucoup de détresse, souligne-t-elle. Le problème se situe vraiment au niveau de la bouche et non dans leur tête. » Un excès de salive peut aussi se produire après l'arrêt de certains médicaments.



Bon nombre de médicaments peuvent avoir comme effet secondaire d'assécher votre bouche, selon Louis M. Abbey, D.M.D., professeur de pathologie orale à la Faculté de médecine de l'école de dentisterie Virginia de l'université Virginia Commonwealth à Richmond. « Après avoir arrêté médicament, le débit salivaire retournera à la normale, mais vous sentirez peut-être que vous avez un surcroît de salive », déclare le D r Abbey.

« Les personnes qui portent des prothèses dentaires complètes ou partielles remarquent également une augmentation du débit salivaire début, poursuit-il. La présence de tout objet dans la bouche stimule la production de salive, et certaines personnes qui commencent à porter une prothèse dentaire complète ou partielle ont la sensation de baigner dans la salive. »

« Les malaises qui affectent les influx du cerveau à l'organisme, mme la paralysie de Bell, la maladie de Parkinson ou un accident vasculaire cérébral, peuvent réduire la capacité des gens à avaler correctement ou à garder les lèvres fermées », déclare Michael W. dds, titulaire d'un doctorat, et certifié en chirurgie dentaire, processeur adjoint au Service de dentisterie communautaire au Centre les sciences de la santé à l'université du Texas à San Antonio.


Soulagement des symptômes

De nombreuses techniques ont été éprouvées afin de ralentir le débit salivaire, mais peu d'entre elles se sont montrées efficaces », déclare Maureen Van Dinter. Grâce à la chirurgie, les médecins peuvent rediriger les conduits salivaires afin qu'ils s'écoulent dans la gorge, mais, selon le D r Dodds, ce n'est pas à conseiller. Voici des méthodes moins dramatiques:

Sirotez ou sucez des pastilles. «Les femmes enceintes ont essayé presque tous les remèdes, comme des pastilles, des gorgées d'eau fréquentes, de nombreux petits repas, pour maîtriser l'excès de salive, éliminer le goût nauséabond et s'aider à mieux avaler. Certaines de ces méthodes sont efficaces, mais elles sont habituellement peu utiles », explique Maureen Van Dinter.

Il faut donc toutes les essayer pour savoir laquelle vous sied le mieux. Évitez les médicaments. Les excès de salive ne sont pas un problème assez sérieux pour nécessiter la prise de médicaments ayant "pour action d'assécher la bouche. Cet avertissement est trois fois plus vieux pour les femmes enceintes, car les médicaments peuvent e au fœtus.

 

 

 






   
 
 
Avis
Toutes les informations disponibles sur Web-Docteur.com ne peuvent remplacer l'avis et la consultation d'un médecin
 
web-docteur
 Site Map  Contact    À propos de Nous   Forum de discussions        Copyright © 2010 Clicexpert