accueil troubles et maladies Les boutons de fièvre.
 
   


Les boutons de fièvre.



Quand devez-vous consulter votre médecin?

Quand la première lésion ou toute lésion subséquente s'accompagne de fièvre, d'une inflammation des glandes ou de symptômes de la grippe.

Lorsque quatre éruptions ou plus se manifestent dans la même année.

Lorsque la douleur affecte votre alimentation ou votre vie quotidienne.

Ce que révèlent les symptômes

Le bouton de fièvre semble bien bénin, ce n'est qu'un léger inconfort qui accompagne un petit rhume de cerveau. Vous le considérez probablement comme un ennui inoffensif sans importance et qui disparaîtra sous peu.

Eh bien, s'il est vrai que le bouton de fièvre disparaîtra, il n'est pas inoffensif. Les boutons de fièvre sont en fait des lésions buccales très infectieuses qui affectent environ 30% des Nord-Américains. «Les boutons de fièvre sont habituellement causés par le virus herpès simplex de type 1, variable très semblable à l'herpès simplex de type 2, qui se loge habituellement dans les parties génitales, selon Eric Z. Shapira, D.D.S., administrateur du conseil de l'Académie de dentisterie générale et dentiste en pratique privée à Half Moon Bay, en Californie. Une fois contaminé par le virus, vous l'avez pour la vie et toute éruption subséquente se manifestera au même endroit», déclare-t-il.

Une variété de facteurs environnementaux et physiologiques peut provoquer l'apparition d'un bouton de fièvre, notamment les aliments, la lumière, les cycles menstruels, les jours de pluie, le stress et la fièvre.


Les infections dues au bouton de fièvre sont assez courantes. Vous pouvez être contaminé par une personne qui a déjà le virus, soit en embrassant, soit en touchant une lésion ouverte active. Plus de 40 % gens qui ont des lésions buccales ont déjà la trace du virus qui e les parties génitales, selon JoAnne Allen, D.D.S., dentiste en que privée à Albuquerque. Et environ 60 % des virus d'herpès l'on découvre sur les parties génitales proviennent du type 1 que retrouve le plus souvent dans la bouche. « Contrairement aux aphtes, qui s'attaquent aux parties charnues I intérieur de la bouche, les lésions buccales des boutons de fièvre manifestent toujours sur ou autour des lèvres », déclare D'Anne einsmith, médecin, dermatologue en pratique privée à West emfield, au Michigan.

Bien qu'ils n'apparaissent que rarement à l'intérieur de la bouche, ces boutons de fièvre peuvent également s'attaquer à des parties immobiles, notamment les gencives et le et, à l'occasion, les narines, les doigts, voire les paupières. La première manifestation d'un bouton de fièvre sera sûrement la douloureuse », déclare le Dr Kleinsmith.

Vous aurez peut-être de fièvre et vous vous sentirez comme si vous alliez avoir une grippe, de ces éruptions, vous éprouverez une sensation légère de picotement, de 36 à 48 heures avant que le bouton de fièvre n'apparaisse. Habituellement, plusieurs petites lésions rondes, rougeâtres et remplies de pus font éruption en groupe, et finissent par former la plupart du temps un gros ulcère qui brûle et qui se gonfle jusqu'à ce qu'il crève, forme une croûte jaunâtre, puis disparaisse, sans laisser de cicatrice, et ce, durant une période de sept à dix jours.

Après la première éruption, d'autres manifestations inévitables et imprévisibles se produiront périodiquement régulièrement quelques fois par an ou quand bon leur semblera, parfois causées par des facteurs comme le stress, la fatigue, la maladie ou un temps froid. Il est impossible de prédire le moment ou la fréquence des éruptions , affirme le Dr Shapira. Cela dépend de la personne. »


Soulagement des symptômes

Voici quelques conseils à suivre lorsqu'un bouton de fièvre surgit, Ne contaminez personne . « Une ulcération ouverte est très contagieuse déclare le Dr Allen. Manipulez délicatement le site d'infection évitez de toucher par la suite une autre personne. Ce qui signifie qu'il faut s'abstenir d'embrasser ou d'avoir des relations sexuelles orales avant que la lésion ne disparaisse. Il est également hors de question de partager serviettes, brosse à dents et vaisselle.

« Puisque les boutons de fièvre peuvent contaminer d'autres muqueuses, évitez de toucher la plaie et d'ensuite vous frotter les yeux, le nez ou les parties génitales, dit-elle. Le contact avec les yeux pourrait provoquer la cécité. (Cela est extrêmement rare, mais est certainement possible.) Le virus et les lésions peuvent également être transmis par n'importe quelle plaie ouverte, comme une coupure sur le doigt», ajoute le Dr Shapira.

Attendez qu'il y ait une croûte. « Même après qu'une croûte se soit formée, vous pouvez transmettre le virus à quelqu'un d'autre ou à une autre partie de votre corps. J'attendrais une semaine ou deux après la disparition de la croûte avant d'embrasser quelqu'un ou d'avoir quelque contact intime que ce soit », déclare le Dr Shapira.

Renseignez-vous sur l'acyclovir. Un seul médicament délivré sur ordonnance, l'acyclovir, est utilisé pour traiter tous les types d'herpès, qu'il soit buccal ou génital, selon le Dr Shapira. Il recommande une approche double, c'est-à-dire appliquer une pommade à base d'acyclovir topiquement sur le site dès que vous sentez un bouton de fièvre surgir et prendre oralement des pilules d'acyclovir.

« L'acyclovir empêche le virus de se propager, déclare le Dr Shapira. Le médicament peut également prévenir l'apparition d'une lésion si on la sature avant qu'elle ne se forme. Si une ou deux petites ampoules se manifestent, elles ne dureront que quelques jours.

Sans le médicament, vous pourriez avoir une ulcération avec croûte qui dure près de deux semaines. La douleur, au moins, se résorbe en 24 heures», déclare-t-il.

Utilisez un anesthésique pour soulager la douleur. « Dans le cas de l'herpès buccal, des pommades à base de benzocaïne vendues dans le commerce peuvent être appliquées directement sur la lésion causée par l'herpès afin d'engourdir suffisamment la douleur pour vous permettre de manger confortablement », déclare le Dr Allen. Cependant, elle n'accélère pas la guérison.

Modifiez votre régime alimentaire. « Les aliments acides ou épicés aggraveront la plaie et provoqueront de la douleur», déclare le Dr Shapira. Il est sage de réduire votre consommation de tomates, de piments forts et de jus d'orange.

 

 

 






   
 
 
Avis
Toutes les informations disponibles sur Web-Docteur.com ne peuvent remplacer l'avis et la consultation d'un médecin
 
web-docteur
 Site Map  Contact    À propos de Nous   Forum de discussions        Copyright © 2010 Clicexpert