accueil troubles et maladies La congestion nasale.
 
   


La congestion nasale.



Quand devez-vous consulter votre médecin?

Lorsque la consommation de vos remèdes maison n'apporte aucun soulagement après cinq jours.

Lorsque vous souffrez de congestion nasale chaque année au même moment.

Lorsque vous avez de la fièvre et ressentez une douleur au visage.

Lorsque vous crachez des mucosités verdâtres ou jaunâtres.

Lorsque votre congestion nasale vous empêche de dormir ou vous fait ronfler.

Ce que révèlent les symptômes

Votre nez est complètement bouché, vous ne sentez absolument rien. Vous vous demandez même si vous arriverez jamais à respirer de nouveau.

Lorsque le nez est bouché, c'est que les membranes qui en couvrent les parois sont enflées, probablement à cause d'un rhume, d'une infection virale ou bactérienne quelconque ou d'une allergie. Une infection chronique des sinus peut vous donner les mêmes symptômes, en plus de la fatigue. De plus, certains médicaments, en vente libre ou délivrés sur ordonnance, peuvent déclencher la congestion.

Cessez de vous moucher, car la congestion pourrait provenir d'un facteur autre que le mucus. Il se peut que vous soyez victime d'un blocage causé par une déviation du septum, un polype nasal bénin, ou une autre grosseur.

Soulagement des symptômes

Respirez profondément (par la bouche) et lisez ce qui suit.

Laissez agir le temps.
« Si vous êtes congestionné à cause d'un rhume ou d'une infection virale quelconque, sachez que la période de malalaise est toutefois limitée, déclare Robert Enberg, médecin à l'hôpital Henry Ford à Détroit. Ces infections subsistent une semaine ou deux environ » dit-il.

Humidifiez l'air. « Vous protégerez mieux vos sinus de la congestion en hiver si vous humidifiez votre chambre à coucher, déclare Achard Mabry, médecin, professeur clinique d'otorhinolaryngologie au Centre médical South western à Dallas.



Les appareils ultrasoniques à vapeur risquent moins de causer de la moisissure que les humidificateurs à vapeur froide, poursuit-il. Mais quel que soit le modèle que vous choisirez, il est impératif d'en assurer la propreté. Nettoyez votre humidificateur à l'aide d'une solution de blanchiment composée d'une cuillerée à soupe d'eau de Javel dans un litre d'eau. »

Vaporisez avec une solution saline. « La solution saline, c'est-à-dire un mélange d'eau et de sel vendu dans le commerce, que l'on dilue dans un vaporisateur, soulage les voies nasales asséchées et congestionnées », déclare le Dr Enberg. «Vous pouvez aussi préparer cette solution vous-même chaque jour ou tous les deux jours. Mélangez 1/4 de cuillerée à café de solution dans environ 200 ml d'eau bouillie. Vous pouvez utiliser cette solution saline autant de fois que vous le désirez pour soulager vos malaises », dit-il.

La vapeur à votre secours. « Les vaporisateurs nasaux humidifient les voies nasales asséchées et congestionnées, souligne Alexander Chester, médecin, professeur clinique de médecine à la Faculté de médecine de l'université Georgetown à Washington, D.C. Fabriquer son propre vaporisateur est tout aussi efficace, dit-il. Faites bouillir de l'eau dans une casserole, puis placez votre tête recouverte d'une serviette au-dessus de l'eau chaude. Inhalez la vapeur pendant environ 15 minutes, 3 ou 4 fois par jour », suggère-t-il. Gardez votre visage à une distance d'au moins 35 cm de l'eau afin d'éviter de vous brûler.

Les remèdes vendus dans le commerce. « Les remèdes contre le rhume que l'on trouve en vente libre peuvent soulager la congestion nasale », déclare le Dr Mabry. À cette fin, procurez-vous un décongestionnant oral. Les antihistaminiques ne doivent être consommés que dans le cas des symptômes d'allergie suivants : éternuements, démangeaisons oculaires et écoulement nasal. Utilisez un ou deux remèdes si vous en ressentez le besoin, mais évitez les médicaments qui contiennent à la fois produits antitussifs, asséchants, antihistaminiques, décongestionnants et analgésiques.

Ne dépassez pas le dosage. « Vous pouvez vous soigner vous-même si vous souffrez de congestion nasale accompagnée de mucus clair ou symptômes d'allergie», dit le Dr Mabry. Il faut cependant restreindre l'utilisation de décongestionnant en aérosol, que l'on trouve en pharmacie, à moins de cinq jours. Un usage abusif pourrait provoquer un effet rebond qui vous congestionnerait davantage.

Vérifiez vos médicaments. Bon nombre de médicaments, notamment les bêtabloquants, les remèdes pour l'hypertension artérielle et l'œstrogène à forte dose, peuvent également provoquer une congestion nasale. Informez votre médecin des médicaments que vous prenez et demandez-lui s'il peut vous recommander d'autres remèdes tout aussi efficaces.

Supprimez le chocolat. « Les sucreries concentrées, notamment le chocolat, peuvent entraîner un gonflement des membranes nasales», déclare le D r Chester. Évitez donc le chocolat jusqu'à ce que vous vous sentiez décongestionné.

Utilisez du poivre. « Utilisez du poivre rouge en cuisinant », suggère Varro E. Tyler, titulaire d'un doctorat, professeur de pharmacologie à l'université de Purdue à West Lafayette, en Indiana. La capsaïcine, ingrédient actif que contient le poivre rouge, aide à dégager les muqueuses du nez et à augmenter leurs sécrétions. «Le poivre favorisera un écoulement nasal et le dégagement du nez», déclare-t-il.

Faites de l'exercice. « L'exercice modéré est bénéfique contre la congestion nasale, tant que vous ne souffrez que d'un simple rhume, que vous n'êtes pas fiévreux ou que vous ne manifestez pas de symptômes de grippe », conseille David Nieman, titulaire d'un doctorat, professeur des sciences de la santé à l'université d'État des Appalaches à Boone, en Caroline du Nord.

L'exercice peut également prévenir un second rhume. «Des études ont démontré que les effets de l'exercice persistent pendant environ quatre heures après la séance, renforçant ainsi le système immunitaire», déclare le Dr Nieman.

Les bienfaits d'un bain chaud. « Prenez un bain chaud lorsque vous rentrez à la maison après une bonne marche. En plus de vous réchauffer le corps, ce bain agira comme un décongestionnant en favorisant une meilleure circulation au niveau du nez», explique le Dr Chester.

Évitez l'alcool. «Évitez la bière, le vin et les spiritueux lorsque vous êtes congestionné», conseille le Dr Chester. Les produits émanant du processus de fermentation des boissons alcoolisées, notamment la tiranine et le tanin, vous feront davantage enfler et bloqueront les voies nasales. «Il faut davantage se méfier du vin rouge que du vin blanc ; les spiritueux distillés ont moins d'effets nocifs» souligne ce dernier.

Buvez du thé. « L'éphédra, plante chinoise, est un bon décongestionnant nasal », rapporte le Dr Tyler. On la trouve le plus souvent dans la section des thés des magasins d'alimentation naturelle, mais assurez-vous d'acheter l'Ephedia sinica, variété chinoise ou indienne. L'éphédra

Que faire dans le cas d'allergies

Si, d'après votre médecin, votre congestion nasale chronique est causée par des allergies, voici quelques traitements qui vous soulageront. Évitez les allergènes. Il est difficile d'éviter les allergènes si vous travaillez dehors, mais vous pouvez alléger le problème en ne laissant entrer vos animaux domestiques dans votre chambre. « Découvrezce à quoi vous êtes allergique et apprenez comment l'éviter le plus souvent possible», déclare le Dr Enberg.

Prenez vos médicaments. Le médecin peut vous prescrire de nombreux médicaments pour soulager votre congestion nasale, notamment les antihistaminiques, les décongestionnants, un vaporisateur nasal sur ordonnance à base d'acide cromoglycique ou un vaporisateur nasal stéroïdien.

Essayez les injections. Votre médecin peut vous prescrire des injections, lesquelles désensibilisent l'organisme à l'allergène, si les allergies provoquent une congestion nasale sévère et chronique.

Évitez les produits laitiers. «Environ 10 % des personnes qui souffrent de congestion nasale chronique peuvent avoir une allergie aux produits laitiers », déclare le Dr Chester. Essayez d'éviter les produits laitiers pendant deux semaines afin de voir si leur absence agit favorablement contre la congestion.

Renseignez-vous sur les allergies. Avez-vous besoin de plus amples renseignements sur les allergies ? Il existe en librairie de nombreux ouvrages sur le sujet. Il s'agit de bien se documenter afin de trouver le traitement approprié.

L'élimination des obstructions

Consultez votre médecin si une obstruction ou un blocage quelconque provoque une congestion nasale. Voici certaines interventions drirurgicales qui pourraient améliorer le problème.

Débarrassez-vous des polypes. «Une grosseur bénigne constituée de tissu cutané, appelée polype, se forme lorsque la membrane qui tapisse les sinus s'étend jusque dans le nez », déclare le Dr Mabry. Dans la plupart des cas, le médecin peut pratiquer cette intervention dans son propre cabinet.

Redressez votre cloison nasale. « Un mauvais coup sur le nez pourrait être la cause d'une déviation de la cloison du nez et, subséquemment, de la congestion. Une intervention appelée septoplastie peut corriger le problème», explique le Dr Enberg.

 

 






   
 
 
Avis
Toutes les informations disponibles sur Web-Docteur.com ne peuvent remplacer l'avis et la consultation d'un médecin
 
web-docteur
 Site Map  Contact    À propos de Nous   Forum de discussions        Copyright © 2010 Clicexpert