accueil troubles et maladies les fausses allergies.
 
   



Les fausses allergies.



Il n'est pas toujours facile de distinguer une vraie allergie d'une fausse. Celle-ci peut être due:

À une intolérance alimentaire. Certaines personnes présentent des intolérances alimentaires secondaires révélées par des difficultés digestives. Citons les deux plus connues d'entre elles: le déficit en lactase et l'intolérance au gluten. Le déficit en lactase se traduit par une sécrétion diminuée de la lactase, enzyme qui permet la digestion du lactose du lait. Apparaissant au cours de la vie, il entraîne une mauvaise digestion du lait qui se manifeste par des douleurs abdominales, des diarrhées et flatulences. Certaines fermentations coliques peuvent également provoquer des manifestations digestives qui n'ont rien à voir avec un quelconque processus allergique.

L'intolérance au gluten, assez rare, peut atteindre aussi bien les enfants que les adultes. Les personnes touchées sont dites porteuses d'une maladie cœliaque. Elle se manifeste par des troubles digestifs de type diarrhéique et une perte de poids due à une malabsorption des aliments. Les lésions du tube digestif sont dues au gluten, présent dans de nombreuses céréales, dont le blé, l'orge, le seigle, l'avoine et le malt. La seule mesure efficace est l'éviction totale et définitive de tout aliment ou mets contenant du gluten.

À certains produits riches en histamine et en tyramine (fromages fermentés, salaisons, choucroute, poissons en conserve). Celles-ci peuvent également provoquer des mani-festations d'intolérance proches de celles observées dans les allergies alimentaires mais qui ne sont pas de type immunologique. À des situations pour lesquelles l'interprétation est fort délicate: le vin peut provoquer des réactions d'allergie et d'intolérance. Ce sont surtout le dioxyde de soufre, utilisé comme antioxygène et antiseptique alimentaire, et les sulfites, qui en sont responsables. Il existe, pour ces produits, à la fois des réactions allergiques et d'intolérance. On considère que les sulfites sont plus souvent responsables d'intolérance (maux de tête, palpitations, douleurs abdominales, rougeur du visage dès les premières gorgées) que d'allergies vraies, même si des crises d'asthme peuvent apparaître à la suite de leur consommation!

Vous comprenez ainsi mieux pourquoi il est souvent si difficile de trouver l'agent responsable des allergies et pourquoi il faut être très prudent dans l'éviction de tel ou tel aliment de la ration quotidienne. En effet, vous pouvez être tenté, par crainte, d'éliminer par excès des aliments non coupables. Veillez à ne pas induire, à terme, des carences nutritionnelles parfois graves. En revanche, lorsque l'aliment ou le produit transformé responsable d'une réaction allergique est bien identifié, il est bien sûr indispensable de l'éliminer de votre alimentation.










   
 
 
Avis
Toutes les informations disponibles sur Web-Docteur.com ne peuvent remplacer l'avis et la consultation d'un médecin
 
web-docteur
 Site Map  Contact    À propos de Nous   Forum de discussions        Copyright © 2010 Clicexpert