Douleurs anales.



Quand devez-vous consulter votre médecin?


Lorsque vous saignez par le rectum.

Lorsque votre anus semble enflé.

Lorsque la douleur persiste pendant plus de deux ou trois jours.

Lorsque vous avez de la fièvre.

Lorsque des changements dans vos habitudes de défécation se manifestent, notamment une diarrhée chronique ou de la constipation

Ce que révèlent les symptômes

La douleur au niveau de l'anus peut provenir d'une simple ecchymose due à une mauvaise chute ou d'une hémorroïde gorgée de sang. Les fissures (petites fentes dans la peau qui entoure l'anus) sont une autre source courante de douleur. « Les fissures sont comme les boutons de fièvre, sauf qu'elles sont plus douloureuses », explique Robert Gilsdorf, médecin, chirurgien général à Phoenix.

De plus, certaines personnes ont des spasmes musculaires occasionnels au rectum. Ces spasmes, qu'on appelle proctalgies, se manifestent surtout la nuit. « Fréquents chez les adolescents, ces spasmes douloureux tendent à se résorber avec l'âge», déclare James Harig, médecin, professeur adjoint de médecine au Service des troubles digestifs et du foie au Collège de médecine de l'université de l'iUinois à Chicago.



Dans des cas plus graves, la douleur anale peut être un signe que vous avez un abcès ou une maladie sexuellement transmissible, ou encore que votre rectum est en train de glisser de sa position normale, état qui affecte souvent les femmes âgées qui ont eu de nombreux enfants.

Soulagement des symptômes

Heureusement, il existe bon nombre de façons de soulager rapidement les douleurs anales.

Prenez des bains. Asseyez-vous dans un bain salin — 8 à 10 cm d'eau chaude — pendant environ 15 minutes, deux ou trois fois par jour. Vous allégerez ainsi la douleur. (L'eau doit être assez chaude, mais quand même confortable quand vous y plongez la main.) Recouvrir la région anale avec des serviettes imbibées d'eau tiède est une solution efficace.

Engourdissez la douleur. «Appliquer des médicaments en vente libre à base de benzocaïne, par exemple, sur les endroits sensibles, peut enlever la sensation piquante de la douleur», suggère le Dr Harig.

N'oubliez pas l'eau. Buvez de six à huit verres d'eau par jour si vous voulez prévenir la constipation et la douleur anale. « Si vous ne vous hydratez pas suffisamment, vos selles deviendront dures », affirme Bruce Orkin, médecin, professeur adjoint spécialisé en chirurgie du côlon et du rectum à la Faculté de médecine et des sciences de la santé à l'université George Washington à Washington, D.C. Les selles dures sont plus difficiles à évacuer, et cette pression additionnelle augmente vos risques de former une fissure douloureuse ou des hémorroïdes.

Mangez des fibres. Les médecins recommandent de consommer davantage de fruits frais, de légumes en feuilles, de pain complet et de céréales, afin d'augmenter la quantité de fibres dans votre régime alimentaire. Les fibres augmentent la consistance et la régularité de vos selles tout en réduisant la pression sur les vaisseaux sanguins durant le transit intestinal.

Essayez des laxatifs. Lorsque vous avez des problèmes de selles irrégulières, les médecins suggèrent des laxatifs contenant des graines de psyllium qui contribuent à amollir les selles et facilitent leur évacuation de l'organisme. Une évacuation en douceur réduit les risques de développement de symptômes douloureux.

La méthode Kegel. « Utilisés habituellement pour maîtriser certains types d'incontinence, les exercices Kegel aident également à renforcer les muscles de l'anus et à prévenir les hémorroïdes douloureuses », déclare le Dr Gilsdorf. Ces exercices se concentrent sur le groupe de muscles qui va de l'os pubien, devant l'anus, derrière ce dernier.

La contraction de ces muscles peut non seulement réduire le débit urinaire, mais peut également tonifier les muscles du rectum. Bien que les résultats varient selon l'état de la personne, un régime Kegel typique peut inclure 20 contractions des muscles visés pendant 10 secondes chacune, quatre fois par jour. Demandez à votre médecin si cette méthode est bonne pour vous.

Nagez comme un dauphin. L'exercice est une façon importante de garder un mouvement intestinal régulier. Lorsque vous ressentez de une douleur anale, vous devriez éviter les exercices de musculation qui ajoutent de la pression sur les muscles de l'anus. « La natation est un bon exercice, car on ne soulève pas de poids. Le tennis et le squash sont également acceptables, suggère le Dr Harig. Vous devrez cependant éviter de faire des flexions ou tout autre exercice qui ajoute de la pression dans cette région.»

 





   
 
 
Avis
Toutes les informations disponibles sur Web-Docteur.com ne peuvent remplacer l'avis et la consultation d'un médecin
 
web-docteur
 Site Map  Contact    À propos de Nous   Forum de discussions        Copyright © 2010 Clicexpert