accueil troubles et maladies Les douleurs au bras.
 
   


Les douleurs au bras.



Quand devez-vous consulter votre médecin?


Lorsqu'une douleur au bras persiste pendant plus de deux jours.

Lorsque la douleur empire avec le travail ou l'exercice.

Lorsque vous perdez toute sensation dans le bras ou la main touchée.

Lorsque le bras semble déformé ou enflé.

Lorsque vous ne pouvez pas bouger ou étirer votre bras.

Lorsque la douleur au bras est accompagnée de douleurs à la poitrine ou d'essoufflement, ce qui signalerait une crise cardiaque. Ce problème est une urgence médicale.

Ce que révèlent les symptômes

Le bras est un outil qui s'adapte à presque tout. Vous l'utilisez autant pour faire des signes de la main que pour transporter votre sac d'épicerie. Mais comme tout outil, il y a une limite aux excès que vous pouvez lui infliger.

Les causes de douleurs aux bras sont nombreuses, mais elles peuvent se résumer la plupart du temps à une chose : la fatigue du muscle. Le bras qui vous semble endolori et fatigué aujourd'hui devrait s'améliorer sans problème demain. Toutefois, si la douleur apparaît et disparaît, puis revient sans raison évidente, vous pourriez souffrir d'arthrite.

Si la douleur apparaît graduellement et persiste, il pourrait s'agir d'un os fracturé dans l'avant-bras ou le bras. Vous pensez peut-être que les fractures sont toujours évidentes, mais il est possible de subir une fracture sans en avoir conscience. Vous pourriez vous frapper le bras ou tomber, par exemple, et ne ressentir aucune douleur jusqu'à ce que vous fassiez une activité ou que vous receviez un coup sur la fracture.


Il est également possible qu'une blessure au poignet vous cause de grandes douleurs dans l'avant-bras. Parmi les blessures dues à des mouvements répétitifs les plus courantes, notons des activités comme: dactylographie, frapper avec un marteau ou soulever des objets. « Si la douleur empire avec le temps, c'est qu'on ne se repose pas le bras », explique Tee Guidotti, médecin, M.P.H., professeur de médecine du travail à l'université de l'Alberta, à Edmonton. « La pression sur les tissus finit par être plus forte que la capacité du bras à récupérer». Bien que la blessure n'affecte que le poignet, la douleur peut se propager jusqu'au coude.

Il est difficile de se blesser le bras, parce qu'il est bien musclé. L'une des causes les plus courantes de douleurs au bras est la tendinite bicipitale, qui affecte la partie supérieure, maladie dans laquelle un tendon situé près de l'épaule est effiloché ou déchiré, ce qui provoque une poussée de douleurs dans les biceps de la partie supérieure du bras.

Une douleur qui se manifeste ailleurs dans le corps peut affecter la partie supérieure du bras. Par exemple, soulever des objets très lourds peut causer une inflammation des tendons dans les épaules, ce qui se traduit par des douleurs dans la partie supérieure du bras.

Une douleur intense qui se manifeste dans le bras gauche est un signe classique de crise cardiaque. Une telle douleur peut être accompagnée de nausées, d'essoufflement ou de douleurs à la poitrine, mais, parfois, la douleur dans le bras gauche n'est qu'un symptôme.

Soulagement des symptômes

Le traitement des douleurs au bras est très différent selon l'endroit où la douleur est ressentie et selon son intensité, mais voici quand même quelques conseils d'ordre général.

Ralentissez. Dans les cas de douleurs légères sans difformité apparente, les médecins conseillent de commencer avec un traitement des plus conservateurs : le repos. Reposer votre bras de toute activité pendant quelques jours.

Allez-y doucement. Si le repos complet n'est pas possible, si par exemple vous devez utiliser vos bras pour travailler, essayez de couper l'activité en deux. Échelonnez la tâche à effectuer et faites des pauses fréquemment. «Il est normal que certaines personnes puissent continuer leurs activités à un niveau modéré sans qu'elles ressentent de douleurs », déclare Andrew Tucker, médecin de famille spécialisé en médecine du sport à la Fondation de la clinique Cleveland, dans l'Ohio. «Il n'est pas sage toutefois de travailler ou de faire du sport quand la douleur est significative. La douleur est un signe avertisseur.»

Soulevez les bras. Durant les périodes de repos, soulevez vos bras à la hauteur de votre poitrine. Par exemple, si vous êtes assis dans un fauteuil, placez quelques coussins sous vos bras pour les soulever.

Rafraîchissez-vous. « Essayez de frotter légèrement un glaçon sur la partie endolorie jusqu'à ce que la peau semble engourdie au toucher, pas plus de 4 minutes », conseille Steven Bogard, physiothérapeute en chef au Centre de la main de la Clinique Mayo à Rochester, au Minnesota. Vérifiez que votre peau ne devienne pas blanche ou bleue.

Prenez des médicaments. « Prenez des analgésiques en vente libre, si besoin, et suivez les directives sur l'emballage», recommande Steven Bogard.

Appelez votre médecin. Si vous avez essayé toutes ces méthodes et que la douleur subsiste, appelez votre médecin. Il existe d'autres traitements : des injections de cortisone qui permettraient de réduire l'enflure des tissus, le port d'une attelle légère et, dans des cas graves, une intervention chirurgicale qui permettrait de corriger un trouble sous-jacent.





   
 
 
Avis
Toutes les informations disponibles sur Web-Docteur.com ne peuvent remplacer l'avis et la consultation d'un médecin
 
web-docteur
 Site Map  Contact    À propos de Nous   Forum de discussions        Copyright © 2010 Clicexpert