accueil troubles et maladies Douleurs aux genoux.
 
   


Douleurs aux genoux.



Quand devez-vous consulter votre médecin?


Lorsque vous avez des difficultés à marcher à cause de la douleur.

Lorsque votre genou semble se dérober ou qu'il est incapable de supporter votre poids.

Lorsque votre genou est enflé, présente des rougeurs ou une coloration grave qui ne disparaît pas après 24 heures.

Lorsque vous éprouvez une douleur que vous ne pouvez pas expliquer pendant plus de trois jours.

Lorsqu'une douleur causée par une blessure ne semble pas se résorber en cinq jours.

Ce que révèlent les symptômes

Ah, ces genoux! Voilà que vous leur infligez mille supplices et que vous êtes surpris de voir qu'ils réagissent. En tant que l'une des milliers de personnes qui souffrent de problèmes aux genoux, vous faites maintenant partie du monde de la souf­france. Les genoux ont toujours été vulnérables à toute une panoplie de coups et d'ecchymoses. Cependant, avec les années et le rythme de vie d'une société toujours plus active, nos pauvres genoux supportent un plus lourd fardeau et sont confrontés à plus d'usure qu'ils n'en ont jamais connu.

Une chute, une foulure ou un coup aux genoux vous place d'office dans la catégorie de ceux qui souffrent de problèmes de genoux. Une vieille blessure qui a mal guéri et qui se manifeste à nouveau lorsque la température change est une autre cause de problèmes. Mais le type de douleur aux genoux le plus fréquent, et qu'on ne peut expliquer, provient du surmenage.

Les différentes parties du genou sont retenues ensemble par des ligaments résistants qui raccordent, protègent et stabilisent l'articulation, par du cartilage qui tapisse les os et par des tendons qui joignent les muscles à l'os. Mais ces tissus, même s'ils sont résistants, ont des limites. Trop de flexions et de torsions, de courses ou de sauts, peuvent provoquer une rupture des ligaments et de l'inflammation.


Tout dommage à ces tissus affecte également les surfaces sensibles des os du genou. « Les tissus du genou fonctionnent un peu comme les amortisseurs d'une voiture, déclare M. Solomonow, titulaire d'un doctorat, directeur de la section de bio-ingénierie au Centre médical d'État de la Louisiane, à la Nouvelle-Orléans. Si vous freinez soudainement ou soumettez ces éléments à des stress pour lesquels ils ne sont pas conçus, ils s'usent. Dans une voiture, vous entendrez le son du métal qui frappe sur du métal; dans le cas du genou, vous ressentirez la douleur lorsqu'un os frotte contre l'autre. »

Bon nombre de douleurs causées par le surmenage se regroupent sous le terme médical de chondromalasie-rotulienne; c'est une façon élégante de décrire de la douleur dans et sous la rotule, et autour de Cependant, tous les types de douleur n'appartiennent pas à cette catégorie. Supposons que vous ayez un adolescent à la maison qui se plaint d'une douleur située juste au-dessous de la rotule.

Ce pourrait être la maladie d'Osgood-Schlatter, communément appelée douleurs de croissance, maladie qui se manifeste à cause d'un stress abondant qui s'exerce sur les tendons de l'os de la partie inférieure de la jambe. Ajoutez une grande quantité d'activités physiques à la croissance rapide des muscles et des os durant la puberté, et vous aurez comme résultat un adolescent misérable qui présente une grosseur sur la par­tie supérieure du tibia juste sous la rotule.

Lorsque l'on maltraite et surmène le genou, ce dernier peut développer une maladie appelée synovite. Peut-être avez-vous déjà entendu votre mère dire que vous aviez de l'eau dans le genou, parce que l'articulation douloureuse ressemble étrangement à un ballonnet rempli d'eau. La synovite survient lorsque l'on se cogne ou que l'on se tord le genou et que certains tissus dans ce dernier se remplissent de sang ou d'autre liquide.

L'hygroma prérotulien est un autre état causé par le surmenage. C'est vraiment une forme de bursite — irritation de l'avant du genou qui forme une bourse séreuse qui se développe devant la rotule et se remplit de liquide. La cause la plus courante de ce phénomène : une station à genoux prolongée sur des surfaces dures.

Le genou est également un site potentiel de développement d'un état très douloureux appelé ostéochondrite disséquente, nécrose ou mort d'un segment osseux ou d'un cartilage. Sa cause est inconnue. Il s'agit d'un cartilage mort ou d'un fragment osseux qui finit par se détacher, produire davantage de douleur et bloquer le genou.

Dans certains cas, une douleur très intense au genou peut provenir d'une autre partie du corps, comme l'oreille, le pied, la colonne vertébrale ou la hanche. Les voûtes plantaires affaissées ou les chevilles faibles peuvent entraîner une surpronation (rotation trop accentuée vers l'intérieur), ce qui ajoute de la pression sur le genou. De plus, si vous avez une mauvaise posture ou une démarche boiteuse, vous pourriez ressentir de la douleur directement au genou.

Le genou est également le site préféré de l'arthrite sous ses nombreuses formes. L'arthrose provient d'une décomposition du cartilage et des tissus articulaires, due à l'usure des ans. La polyarthrite rhuma-toïde est caractérisée par un développement progressif de douleur et d'enflure dans les articulations et les tissus adjacents, et peut être accompagnée d'autres symptômes comme la fatigue, la perte de poids et une faible fièvre. Pour sa part, la goutte est une maladie du métabolisme dans laquelle un état grave d'arthrite se développe lorsque l'acide urique se dépose dans les articulations et d'autres tissus.

De plus, le genou est également un emplacement potentiel de tumeurs et de kystes, de même que d'infections bactériennes douloureuses.

Soulagement des symptômes

La meilleure façon de soulager les genoux douloureux est de ne pas les soumettre au genre d'activités qui a provoqué le problème. Une répétition de ces mouvements est la garantie assurée de problèmes futurs. Traitez les douleurs aux genoux avec attention et elles disparaîtront. Voici quelques conseils qui vous seront utiles.

Repos, glace, compression et élévation. Que vous souffriez d'un traumatisme aigu comme une foulure ou d'un simple surmenage, les blessures répondent bien au traitement suivant : repos, glace, compression et élévation. « Le repos est l'élément clé, déclare Edward J. Resnick, médecin, professeur de chirurgie orthopédique à l'hôpital universitaire Temple à Philadelphie. Puis, après une période de repos complet ou partiel, les médecins aiment voir leurs patients reprendre leurs activités et leurs exercices graduellement».

Complétez ces quelques jours de repos par des applications de glace: 15 minutes à la fois, plusieurs fois par jour, afin de réduire l'enflure. Mettez ensuite un pansement compressif élastique qui permettra de limiter l'ampleur du mouvement, mais ne le serrez pas trop. Élevez ensuite le genou au moyen d'oreillers afin de drainer les liquides de l'articulation.

Prenez un analgésique. L'aspirine et l'ibuprofène sont des analgésiques et des anti-inflammatoires puissants qui aideront à soulager les genoux douloureux et enflés. Le paracétamol allégera la douleur, mais n'aura aucun effet sur l'enflure.

Réchauffez vos genoux. « Le froid est à recommander pour les blessures qui viennent de survenir, mais toute douleur qui persiste réagit mieux à une chaleur humide», assure le D r Resnick. Il conseille donc de prendre une serviette humide et chaude, une bouteille ou un coussinet chauffant, un bain chaud, ou d'utiliser une baignoire à remous.

Perciez quelques kilos. « Si vous êtes obèse, perdre du poids est une bonne façon de réduire certaines forces douloureuses qui agissent sur vos genoux lorsque vous marchez, dit David W. Lhowe, médecin, chirurgien orthopédique à l'hôpital général du Massachusetts à Boston, et professeur de chirurgie en orthopédie à la Faculté de médecine de l'université Harvard. La force de contact sur la surface de l'articulation du genou peut dépasser jusqu'à huit fois le poids corporel. Perdez 5 kilos et vous réduirez ces forces d'environ 40 kilos, ce qui est considérable.»

Soutenez vos voûtes plantaires. « Une simple voûte de soutien dans vos chaussures pourrait prévenir la surpronation», déclare Peter Francis, titulaire d'un doctorat, professeur d'éducation physique à l'université d'État de San Diego. Les personnes qui sont atteintes de surpronation grave auront peut-être besoin d'un dispositif sur ordon­nance.

Protégez vos genoux. Si vous devez passer de longues périodes sur vos genoux, éliminez le stress aux rotules en portant des genouillères matelassées. De plus, faites des pauses fréquentes afin de soulager le genou d'un stress constant.

Évitez les accroupissements. Les accroupissements et les grandes flexions de jambes mettent énormément de stress sur les genoux et peuvent entraîner une déchirure du cartilage ou une rupture possible des quadriceps du tendon. « Les accroupissements répétés peuvent également produire des épisodes prolongés de douleurs aux genoux chez certaines personnes », précise le D r Lhowe.

Choisissez une autre activité que la course. « Des activités comme la bicyclette, la marche et la natation fournissent les mêmes bénéfices que la course, mais elles endommagent moins vos genoux », affirme le Dr Francis. Si vous devez courir, augmentez votre période d'échauffement, raccourcissez votre distance, courez sur des surfaces plus douces et portez toujours des chaussures de course de grande qualité.

Exercez vos genoux. «Un tonus musculaire pauvre est souvent la cause réelle de la plupart des problèmes chroniques aux genoux», déclare Phillip J. Marone, médecin, directeur du Centre de médecine du sport Jefferson à l'hôpital universitaire Thomas Jefferson à Philadelphie. C'est pourquoi, dans 80 % des cas, les douleurs aux genoux réagiront à un programme d'exercices adéquat axé sur plus de souplesse et de force, surtout dans les quadriceps et les muscles ischio-jambiers (les grands muscles situés devant et derrière les cuisses)».





   
 
 
Avis
Toutes les informations disponibles sur Web-Docteur.com ne peuvent remplacer l'avis et la consultation d'un médecin
 
web-docteur
 Site Map  Contact    À propos de Nous   Forum de discussions        Copyright © 2010 Clicexpert