accueil troubles et maladies Douleurs du bas du dos.
 
   


Douleurs du bas du dos.



Quand devez-vous consulter votre médecin?


Lorsque la douleur persiste pendant plus de 72 heures.

Lorsque votre douleur est tellement intense qu'elle nuit à votre travail.

Lorsque la douleur semble s'étendre à vos jambes, vos pieds ou vos orteils.

Ce que révèlent les symptômes

Il n'y a aucun doute, les douleurs du bas du dos sont des plus troublantes: elles perturbent votre travail, vos activités, en vous obligeant à rester souvent à la maison. Certes, c'est douloureux, mais ce n'est pas un cas désespéré. Un faible pourcentage des victimes de douleurs du bas du dos, c'est-à-dire moins de 1%, aura besoin d'une intervention chirurgicale.

Votre douleur n'est probablement qu'un signal du corps qui vous prévient que vous êtes surmené. Vous avez trop forcé les ligaments, les muscles et les articulations de votre dos, et ces derniers se rebellent « Si vous demandez à quelqu'un quelle est la cause de son problème de dos, il vous répond habituellement qu'il a trop forcé. Soit la personne a fait trop d'exercices ou a trop travaillé, soit elle a levé des objets trop lourds ou elle a glissé... quelque chose du genre», rapporte David Imrie, médecin, coauteur de The Back Power Program et directeur médical du Medifit of America à Teaneck, dans le New Jersey. « Le problème, je crois, est que l'on ne fait pas assez d'activités physiques. Donc, les problèmes se développent lorsque nous en faisons trop. »

« En majorité, les douleurs du dos proviennent d'une faiblesse musculaire, d'un resserrement musculaire et de problèmes articulaires : des causes impossibles à voir sur une radiographie», ajoute-t-il.


Une autre cause de douleurs du bas du dos est la hernie discale, c'est-à-dire le coussinet gélatineux qui agit comme amortisseur entre les vertèbres de la colonne vertébrale. Comment pouvez-vous savoir si vous avez une hernie discale ? Lorsque vous éprouvez une douleur intense qui provient du dos et s'étend jusque dans les jambes.

Soulagement des symptômes

Avant d'essayer vous-même quelque traitement que ce soit, vous pouvez déterminer si vous devez consulter un médecin immédiatement en effectuant ce petit test : allongé sur un lit ou un matelas ferme, étirez une jambe et soulevez-la à un angle de 90 degrés. Si une douleur se fait sentir dans votre jambe, voyez un médecin le plus tôt possible.

Cependant, si le bas du dos a besoin d'un simple soulagement, essayez les traitements suivants pour un effet rapide.

Couchez-vous par terre. Pour ce traitement, recommandé par Brent V. Lovejoy, D.O., membre du conseil d'administration du Collège américain d'ostéopathie et de médecine préventive et directeur du Groupe médical Rocky Mountain à Denver, vous aurez besoin d'un espace sur le sol, d'un oreiller et d'un petit sac de glace que vous enroberez dans une serviette ou un linge.

Allongez-vous sur le dos au sol et placez l'oreiller sous vos genoux. Cela permet de les surélever légèrement et enlève de la pression à la partie inférieure de votre dos. Placez ensuite la glace sur l'endroit endolori pendant environ 20 minutes. Si la glace vous est très désagréable, ne l'utilisez pas. «Être allongé dans cette position fournira un soulagement», affirme le Dr Lovejoy.

Le froid. « Demandez à un proche de frotter le site douloureux avec de la glace pendant 20 minutes, toutes les deux heures environ. Continuez ce traitement de glace jusqu'à trois jours après la blessure. En plus d'engourdir la douleur et de relâcher les spasmes musculaires, la glace réduit également l'enflure », explique Hubert Rosomoff, médecin titulaire d'un doctorat en sciences médicales, directeur médical du Centre de réhabilitation sur la douleur à l'université de Miami, à Miami Beach.

D'autres préfèrent la chaleur. «Vous pouvez également ressentir des bienfaits à la suite de chaleur humide appliquée à un dos douloureux. Essayez d'utiliser soit une bouillotte d'eau chaude, soit une serviette mouillée à l'eau chaude. La chaleur augmente le débit de sang et d'oxygène dans le site lésé, ce qui stimule la guérison, déclare le Dr Lovejoy. La chaleur pourrait faire augmenter l'enflure. Utilisez de la chaleur 72 heures après la blessure», ajoute-t-il.

Étirez-vous. « Dès que votre anesthésique maison (glace) agit sur la douleur, étirez lentement votre dos, recommande Vert Mooney, médecin, professeur de chirurgie orthopédique au Centre médical de l'université de la Californie à San Diego et directeur du centre de conditionnement vertébral et articulaire. La meilleure technique, dans un cas d'urgence, est de s'allonger sur le ventre et de fléchir les bras en plaçant les mains sur le sol directement sous vos épaules.

Soulevez lentement votre torse sur vos coudes pendant 10 secondes puis reve­nez à la position de départ. La répétition de ce mouvement force les éléments nutritifs et l'oxygène à pénétrer dans les disques de la partie inférieure de la colonne vertébrale et permet d'éliminer les déchets comme l'acide lactique, soulageant ainsi les spasmes musculaires », explique le Dr Mooney.

Reposez-vous. Dans le cas de douleurs intenses du bas du dos, le repos au lit est très valable, mais vous devez en limiter la durée. En fait, pour chaque période de trois heures de repos au lit, les médecins préconisent que vous vous leviez de 20 minutes à 1 heure. « Nous con­naissons les effets nuisibles d'une station allongée prolongée, précise le Dr Lovejoy. Une perte de calcium survient au niveau des os et les muscles commencent à s'affaiblir. »

Allez marcher. « Certaines personnes semblent améliorer leur problème en faisant de petites promenades», dit le Dr Lovejoy. La raison: contrairement à la station assise, la marche réduit la quantité de stress que ressent le bas du dos.

Limitez la prise d'analgésiques, si vous, le pouvez. « Les analgésiques sur ordonnance soulageront la plupart des cas de douleur intense du dos. Mais essayez d'en limiter la consommation à deux ou trois doses par jour après une blessure », suggère le Dr Lovejoy. Ces narcotiques puissants qui peuvent aussi créer une accoutumance ne traitent que la douleur, et non la cause. «Je les prescris rarement à mes patients », ajoute-t-il.

Découvrez les médicaments en vente libre. Les anti-inflammatoires non stéroïdiens sont disponibles dans le commerce. « Ces médicaments permettent de réduire l'enflure souvent associée à des blessures du muscle ou d'autres tissus mous, dit le Dr Lovejoy. L'aspirine figure parmi ces médicaments, mais envisagez également de prendre de l'ibuprofène que l'on pense beaucoup plus puissant en tant qu'anti-inflammatoire non stéroïdien. »

Faites l'essai d'un chiropraticien. «Un chiropraticien ou un ostéopathe pourra manipuler votre colonne vertébrale dans le but d'alléger la douleur du dos. Ces deux spécialistes se servent de radiographies et des antécédents médicaux du patient avant d'effectuer leur diagnostic, déclare le Dr Lovejoy. Les ostéopathes peuvent prescrire des médicaments, contrairement aux chiropraticiens. Environ 50 à 60 % de tous les problèmes de dos peuvent être traités à tout jamais en une ou deux visites», dit-il.

Essayez Pélectrostimulation. « Si vos douleurs de dos récidivent, vous pourriez demander à votre médecin des renseignements sur l'électrostimulation transcutanée, un petit traitement d'urgence pour les douleurs du dos. Il s'agit d'une décharge électrique produite par un dispositif qui se transmet a travers des électrodes qui sont collées dans votre dos, stimulant ainsi les muscles du bas du dos et interrompant les spasmes. Bien que cette technique ne renforce pas le muscle, ces dispositifs peuvent également être utilisés après une intervention chirurgicale afin de réduire la douleur», explique le Dr Lovejoy.

Comment maîtriser la douleur de dos au travail

Vous vous pensez sûrement en toute sécurité à votre bureau à air conditionné. Mais savez-vous que vous pouvez développer des problèmes du bas du dos tout autant qu'une personne qui travaille à l'extérieur? Au cours d'une étude, des chercheurs ont découvert que les femmes qui travaillaient dans des bureaux éprouvaient les mêmes problèmes de dégénération du dos, notamment la perte de liquide des disques intervertébraux, que les femmes qui travaillaient à l'extérieur», déclare Annie Pivarski, consultante pour les soins du dos, entraîneur professionnel à San Francisco.

Regardez l'heure. « Le transfert du poids quand on est assis n'est pas suffisant. Il faut bouger. Levez-vous au moins une fois par heure et étirez-vous », déclare Annie Pivarski. Voici une bonne technique d'étirement du Dr Lovejoy: tenez-vous droit et placez vos mains sur le bas de votre dos. Fléchissez-vous vers l'arrière légèrement en soulevant votre poitrine.

Retenez cette position puis relâchez. Répétez. Ensuite, augmentez lentement l'étirement en inclinant votre tête vers l'arrière le plus loin possible, tant que c'est confortable. Gardez cette position quelques instants. Relevez alors votre tête, puis votre corps, afin que vous soyez à nouveau droit. Répétez.

Sachez planifier. «Structurez votre travail afin que vous puissiez alterner la station debout et la station assise, suggère Annie Pivarski. Tout ce qui vous permet de changer de position peut remédier au syndrome d'abus. »

Choisissez un bon siège. Même les chaises dites ergonomiques peuvent avoir un effet dévastateur sur votre dos si elles ne répondent pas à vos besoins. Si c'est possible, trouvez une chaise dont le siège est réglable afin que vos hanches soient légèrement plus élevées que vos genoux; si la chaise est trop basse, vous ressentirez de la pression au niveau du coccyx; si elle est trop haute, vous ressentirez de la pres­sion sur la partie inférieure des cuisses.

«Les bras de la chaise, s'il y en a, doivent être réglables afin que vos bras puissent s'y reposer librement de chaque côté. Les bras de chaise trop longs vous empêcheront de vous approcher suffisamment de votre bureau, et vous obligeront à vous incliner vers l'avant dans votre siège. Se pencher vers l'avant crée plus de poids sur la partie inférieure du dos que toute autre position», déclare Annie Pivarski.

Servez-vous d'un coussin. « Qu'il soit spécifiquement conçu en rouleau ou que ce soit un petit coussin que vous placez dans le creux de votre dos quand vous vous asseyez, les soutiens lombaires permettent de garder la courbe naturelle de la colonne vertébrale pendant que vous êtes assis », affirme Annie Pivarski.

Placez bien votre écran. « Si l'écran de votre ordinateur est trop bas, vous risquez de vous incliner vers l'avant pendant que vous dactylographiez et de forcer davantage votre dos et votre cou», déclare Annie Pivarski. S'incliner vers l'arrière n'est pas à conseiller non plus. Un bon conseil: assurez-vous que le centre de votre écran est à la hauteur de votre menton. Deux ou trois vieux bottins de téléphone places sous l'écran pourraient suffire à surélever l'écran à un niveau approprié.

À faire et a ne pas faire au volant

Le siège de votre voiture est un autre endroit qui peut affecter le bas de votre dos. Les gens qui conduisent souvent ne doivent pas nécessairement éprouver des douleurs au dos. Essayez les conseils suivants. Asseyez-vous correctement. Plutôt que de plonger dans la voiture, posez d'abord vos fesses puis entrez vos jambes. «La plupart des gens ne savent pas comment entrer ou sortir de leur voiture correctement », affirme le Dr Rosomoff.

Évitez les sièges trop bas. Avez-vous déjà remarqué certaines per­sonnes qui s'assoient très bas et très loin du volant de leur voiture, si bien qu'elles peuvent à peine voir au-dessus du volant ? « Peut-être ont-elles l'air décontracté, mais elles sont des candidates parfaites aux problèmes du bas du dos, déclare Annie Pivarski. Ce qui se produit, lorsque les jambes sont ainsi étirées, c'est que vous dégagez votre dos du siège de la voiture et commencez à vous affaissez. Ce n'est pas une bonne idée pour le bas du dos », déclare-t-elle. Réglez votre siège afin d'être assis dans une position légèrement inclinée lorsque vous conduisez.

Adossez-vous bien. « Vous trouverez dans la plupart des pharmacies ou des magasins de fournitures médicales des supports lombaires qui seront pratiques lorsque vous voyagez ou que vous conduisez une voiture, surtout si vous avez des sièges baquets, déclare Annie Pivarski. Évitez les types de supports à billes de bois, car ils peuvent causer des problèmes lors d'un accident. »

Prenez le temps de vous détendre. Peut-être cela ne semble-t-il pas pratique, mais les médecins conseillent d'arrêter la voiture et d'en sortir afin de s'étirer le dos après avoir été assis dans la voiture pendant une heure. Si vous ne pouvez pas arrêter la voiture, vous pouvez toutefois transférer le poids d'un côté à l'autre, remuer vos orteils ou resserrer les abdominaux afin de laisser votre dos se reposer.

Des solutions à domicile

La mise en pratique des étapes suivantes à domicile sera très efficace contre les douleurs du bas du dos qui récidivent.

Dormez bien. « À compter d'aujourd'hui, avant de dormir, placez un oreiller sous votre tête et deux sous vos genoux, conseille le Dr Lovejoy. Ou encore, vous pouvez vous allonger sur le côté en plaçant votre tête sur un oreiller et vos pieds et la partie inférieure de vos jambes sur un autre oreiller, ajoute-t-il. Ces positions vous garantiront une bonne nuit de sommeil tout en allégeant la pression sur le bas du dos. De plus, un matelas ferme serait plus favorable pour votre dos qu'un vieux matelas mou. »

Allez-y doucement. « Sauter en bas du lit peut être une bonne façon d'endommager votre dos. Pourquoi ? Pendant que vous dormez, les disques intervertébraux s'infiltrent d'eau, ce qui les rend légèrement ronds et provoque de la raideur dans les muscles adjacents. Afin de vous protéger contre des mouvements soudains qui pourraient entraîner la production de petites larmes dans les disques, roulez sur le côté et levez-vous à l'aide de vos bras. Enfin, posez vos pieds sur le sol», déclare Annie Pivarski.

Évitez la pression additionnelle. « Se pencher au-dessus de l'évier pour se brosser les dents ou se raser peut également mettre de la pression sur le bas de votre dos. Plutôt que de vous incliner, ouvrez la porte du cabinet sous l'évier et placez un pied à l'intérieur. Tenez-vous d'une main», conseille Annie Pivarski. Vous pouvez également placer le pied sur une petite boite ou un tabouret. Changez de pied toutes les minutes.

Soulevez vos jambes. « Plutôt que de vous affaisser dans votre fau­teuil préféré, réduisez la pression sur votre dos en gardant un genou plus haut que le niveau de votre hanche. Une technique à adopter: placez un pied sur un tabouret devant vous», recom­mande le Dr Lovejoy.

Les bons étirements

Un dos souple est habituellement un dos sans douleur. La plupart des médecins conseillent donc d'inclure l'étirement dans votre traitement. Le Dr Lovejoy suggère d'effectuer les étirements suivants afin de mieux protéger votre dos.

Levé du genou à la poitrine. Allongez-vous sur le dos et soulevez les deux genoux vers votre poitrine. Tenez cette position en comptant lentement jusqu'à vingt. Placez à nouveau vos pieds sur le sol et détendez-vous. Vous pouvez effectuer cet étirement en n'utilisant qu'une jambe à la fois.

Étirement de chat. Placez-vous à quatre pattes comme le ferait un animal. D'abord détendez-vous, en laissant votre dos s'affaisser. Ensuite, courbez-vous et étirez-vous comme le ferait un chat pendant 10 secondes. Répétez l'exercice dix fois.

Étirement latéral du torse. Allongez-vous sur le dos, les genoux fléchis et les pieds plats au sol. Croisez ensuite la jambe droite au-dessus de la gauche. Abaissez ensuite les deux genoux vers la droite du plancher. Ne faites l'étirement que jusqu'à ce qu'il devienne mfortable et gardez cette position pendant 10 secondes. Changez de jambe et répétez l'exercice.

Tonifiez votre dos

Après vous être étiré, vous pouvez augmenter la force de votre dos et vous protéger contre des douleurs ultérieures en suivant la série d'exercices recommandés par le médecin. Vous n'êtes pas convaincu de leur importance ? « Une étude menée auprès des pompiers de Los Angeles a révélé que ceux qui s'exerçaient régulièrement avec des haltères avaient 50 % de moins de blessures au dos que leurs collègues moins actifs », rapporte le Dr Lovejoy.

Redressements abdominaux. Allongez-vous sur le dos, les genoux fléchis et les pieds plats au sol. Soulevez lentement votre tête et vos épaules, en gardant vos yeux fixés au plafond. Gardez cette position en comptant jusqu'à deux et retournez à la position de départ. Répétez l'exercice 20 fois.

Levé de bras et de jambes opposés. « Allongez-vous sur le ventre, les bras étirés devant vous. Levez votre bras droit et votre jambe gauche de quelques centimètres du sol. Répétez avec le bras et la jambe opposés. Si vous avez récemment souffert de maux de dos, ne faites l'exercice qu'une ou deux fois. À mesure que vous renforcerez votre dos, essayez de porter des poids d'un demi-kilo aux chevilles et de tenir une boîte de conserve dans chaque main », conseille Jennifer Stone, entraîneur athlétique en chef au Centre d'entraînement olympique des États-Unis, à Colorado Springs.

Faites de l'aérobic. « Certains des meilleurs exercices pour le bas du dos ne semblent pas du tout destinés au dos. Toute activité aérobique, notamment la marche ou la natation, défie la plupart des muscles du corps, incluant ceux du bas du dos, déclare le Dr Lovejoy. Faites vos exercices aérobiques préférés trois fois par semaine pendant au moins 20 minutes. »

 





   
 
 
Avis
Toutes les informations disponibles sur Web-Docteur.com ne peuvent remplacer l'avis et la consultation d'un médecin
 
web-docteur
 Site Map  Contact    À propos de Nous   Forum de discussions        Copyright © 2010 Clicexpert