accueil plantes médicinales Tormentille, Cornouiller, Sanicle.
 
   



Tormentille, Cornouiller, Sanicle.

   


Depuis longtemps, on compte un grand nombre de potentilles, a vrai dire presque toutes, dans le groupe des végétaux doués de propriétés astringentes particulières: citons, entre autres, la potentille rampante (Potentilla reptans) que l'on connaissait déjà dans l'Antiquité, la potentille printanière (Potentilla verna) et la potentille ansérine ou patte d'oie (Potentilla anserina ) et, enfin, la tormentille (Potentilla tormentilla), rosacée de nos bois dont on emploie le rhizome.

Le rhizome, qu'on ramasse au printemps ou en automne, (les pharmacopées ne semblent en effet pas d'accord sur la période de l'année favorable), est débarrassé de ses racines avant d'être mis à sécher au soleil. La présence d'un pourcentage élevé d'un tanin particulier donne à la tormentille des propriétés antidiarrhéiques et antidysentériques remarquables; mais d'autres principes actifs, présents en quantités bien moindres, font aussi de la tormentille une plante utilisée comme stomachique, tonique et fébrifuge.

Les deux espèces suivantes, le cornouiller et la sanicle, font partie, surtout la seconde, de ce vaste groupe de végétaux qui, tout en étant compris dans ce qu'on appelle « les plantes médicinales », ne méritent pas de rivaliser avec les plantes considérées comme plus classiques.

Affirmons toutefois encore qu'il est difficile, sinon impossible, de trouver une plante, si petite et si anonyme soit-elle, qui ne possède pas une vertu thérapeutique, plus ou moins importante, pour soigner un mal ou un autre. Dans notre monde fait plus de chimie que de produits venus de la nature, de nombreux « simples» sont tombés dans l'oubli, on ne les recherche plus et rares sont ceux qui en ont entendu parler ou qui les reconnaissent.

La liste de ces « simples» abandonnés est longue; notre désir est de réduire un peu leur nombre, et de faire retrouver l'usage de quelques-unes de ces précieuses plantes.

Parmi ces « simples» oubliés, on compte le cornouiller (Cornus mas) qui, parmi toutes les espèces du même genre, est celui qui produit les fruits les meilleurs, qu'on appelle cornouilles ou cornes, et qui ont une saveur acidulée et faiblement sucrée; avec ces fruits, on prépare une conserve au goût agréable qui, à cause de l'acide malique et citrique, du glucose, de l'acide tannique et gallique qu'elle contient, a un faible effet astringent.

Ces fruits peuvent également être consommés à l'état cru et ils ont alors un effet astringent gastro-intestinal. L'écorce de cette Cornacée contient aussi un grand nombre de principes actifs, parmi lesquels la cornine qui se présente comme une substance amère et du tanin. On emploie l'écorce de cornouiller comme un bon astringent, ainsi que pour ses propriétés toniques et fébrifuges.

La sanicle (Sanicula europea) est une ombellifère qui pousse dans les endroits ombragés des montagnes de l'Europe, de l'Asie et de l'Afrique. Bien que ce soit une plante commune, il est difficile à un profane de la reconnaître à coup sûr. En effet, on peut la confondre, à première vue, comme elle n'a aucun caractère morphologique particulier, avec une de ces nombreuses ombellifères qui pousse dans les mêmes endroits qu'elle.

La drogue se trouve principalement dans les feuilles de la rosette qui est à la base de la tige et dans le rhizome: ce sont des substances qui ont un effet faiblement astringent. Les préparations à base de sanicle peuvent être employées en usage interne pour soigner les troubles intestinaux et en usage externe pour leurs propriétés à la fois vulnéraires et astringentes
.




 
   
 
 
Avis
Toutes les informations disponibles sur Web-Docteur.com ne peuvent remplacer l'avis et la consultation d'un médecin
 
web-docteur
 Site Map  Contact    À propos de Nous   Forum de discussions        Copyright © 2010 Clicexpert