accueil plantes médicinales Concombre sauvage, Garance, Nerprun purgatif Bourdaine.
 
   



Concombre sauvage, Garance, Nerprun purgatif Bourdaine.

   


Les propriétés purgatives du concombre sauvage ou purgatif, appelé aussi concombre d'âne ou giclet (Echallium elaterium ) sont connues depuis très longtemps: les disciples d'Hippocrate en utilisaient les feuilles et les racines, Théophraste et Dioscoride ont vanté dans leurs écrits ses vertus purgatives et emménagogues.

Nom générique, Echallium et adjectif spécifique, elate­rium, signifient tous deux « lancer dehors, pousser dehors », signification qu'on retrouve dans l'un de ses noms français, « giclet ». Le premier se rapporte au fruit qui, lorsqu'il est mûr projette ses graines au loin, le second fait allusion à la propriété médicinale principale qui est la propriété purgative.

De cette Cucurbitacée, répandue dans les régions du bassin méditerranéen et à l'Est jusqu'en Inde, on utilise en pharmacie le dépôt du suc des fruits récoltés à demi mûrs qui constitue la drogue et qu'on appelle communément élatérine, substance cristalline et jaunâtre très amère et âcre; l'élatérium des Anglais se prépare différemment.

On a pu aussi déterminer la présence d'amidon, de phytostérol et d'acides gras. Le concombre sauvage doit être administré avec beaucoup de prudence, parce que son action est très énergique: quelques milligrammes de trop peuvent provoquer des nausées, des vomissements et des diarrhées.

La garance ( Rubia tinctorum ) était jadis cultivée pour en extraire l'alizarine, substance qui appartient au groupe des anthraquinones comme colorant dans certaines industries. Quand on a commencé à synthétiser l'alizarine artificiellement, la garance est tombée dans un oubli presque total.

En médecine on ne l'utilise plus aujourd'hui que très rarement; les racines et le rhizome contiennent des principes actifs qui augmentent la sécrétion biliaire, stimulent le péristaltisme intestinal et exercent enfin une action purgative. La garance possède en outre des propriétés diurétiques et astringentes.

Le nerprun purgatif, bourguépine, ou épine de cerf (Rhamnus cathartica ), de la famille des Rhamanacées, est un arbuste épineux de l'Europe, de l'Asie occidentale et de l'Algérie. En médecine on emploie les baies nommées baies de nerprun ou noirprun (pruneaux noirs) qu'on peut utiliser soit à l'état frais, soit sèches et qu'on ramasse au milieu ou à la fin de l'automne, quand elles sont mûres.

Elles ont une action purgative drastique, c'est-à-dire énergique, qui peut aller jusqu'à provoquer des vomissements et des douleurs abdominales, des selles diarrhéiques et des troubles gastro-intestinaux. C'est pourquoi il faut en prendre avec parcimonie, en augmentant avec précaution la dose selon qu'on veut vaincre une constipation normale ou procéder à une bonne purge. On peut supprimer les éventuelles douleurs abdominales en buvant, avec le suc des baies, un verre d'une décoction de mauve ou de guimauve.

La bourdaine, bois de chien, bois noir, bourgène ou aulne noir (Rhamnus frangula ), égale­ment de la famille des Rhamnacées, est un arbrisseau assez commun dans les bois, les taillis, le long des ruisseaux, dans les terrains ombragés et humides de l'Europe, de Sibérie, du Caucase et de l'Arménie.

On trouve la drogue dans l'écorce des branches et du tronc qu'on coupe en général au printemps. La bourdaine est considérée comme un très bon purgatif, peut-être moins actif que l'aloès et que la rhubarbe, mais avec un effet plus prolongé; on l'emploie dans les mêmes cas que l'écorce de cascara sagrada « écorce sacrée », c'est-à-dire pour traiter la constipation chronique.

 




 
   
 
 
Avis
Toutes les informations disponibles sur Web-Docteur.com ne peuvent remplacer l'avis et la consultation d'un médecin
 
web-docteur
 Site Map  Contact    À propos de Nous   Forum de discussions        Copyright © 2010 Clicexpert