accueil plantes médicinales Grindélia, Ephédra, Lobélie enflée.
 
   



Grindélia, Ephédra, Lobélie enflée.

 


Le grindélia (Grindelia robusta) est une plante herbacée vivace de la famille des Composacées. Originaire des zones humides et marécageuses de la Californie, il est souvent cultivé dans les jardins de nos pays.

La drogue est fournie par les feuilles et les capitules: ces derniers sont revêtus d'un exsudat résineux qui les rend visqueux au toucher. Cette caractéristique explique le nom vulgaire anglais de la plante: gum plant. Le grindélia contient surtout une résine basalmique à laquelle on doit les propriétés pharmacologiques, une essence odorante, des traces d'alcaloïdes et de saponines.

Bien qu'ayant de nombreuses autres propriétés (narcotiques, dépressives des voies respiratoires), le grindélia est utilisé sous forme de poudre, de teinture ou d'extrait fluide comme sédatif dans le traitement des bronchites catarrhales aiguës et, associé par exemple à la stramoine, pour soigner l'asthme bronchique.

L'éphédra est un genre (groupe des Gymnospermes, famille des Gnétacées) auquel appartiennent plusieurs plantes ligneuses à la base, avec des branches fines, fragiles, à entre nœuds longs de 1 à 6 cm selon les espèces, à feuilles très réduites.



Il comprend plusieurs plantes un peu variables selon les pays d'origine: Ephedra vulgaris var. helvetica qu'on trouve depuis l'Europe centrale jusqu'à l'Himalaya et la Chine; Ephedra sinica qu'on trouve en Chine et en Sibérie; Ephedra intermedia se trouve dans l'Inde; Ephedra alata var. alenda est l'espèce qui semble préférable en Algérie; Ephedra nebrodensis se trouve assez abondamment en Sardaigne.

La drogue est fournie par les branches qui contiennent un alcaloïde, l'éphédrine. Les médecins chinois utilisent les plantes du genre Ephedra depuis la plus haute Antiquité comme fébrifuge et sédatif de la toux.

Les données sur l'activité pharmacologique et les propriétés cliniques des Ephedra sont rares, mais celles sur l'activité de l'éphédrine qui compte de remarquables propriétés comparables à celles de l'adrénaline, (si bien qu'on a pu dire que l'éphédrine est une « adrénaline végétale »), sont au contraire très abondantes.

L'éphédrine et ses sels ont un nombre infini d'applications: pour combattre l'hypotension, comme antiallergique (asthme bronchique et rhumes des foins), pour traiter le rhumatisme articulaire, les troubles de la miction ( énurésie nocturne), comme collyre produisant la mydriase et, aussi, comme sédatif de la toux et dans certains états de choc. Sa toxicité est faible.

La lobélie enflée ou tabac indien (Lobelia infiata), de la famille des Lobéliacées, est une plante herbacée annuelle originaire des marais et des marécages de nombreuses régions des États­Unis et du Canada, qu'on cultive aussi parfois comme plante ornementale. Les propriétés thérapeutiques de cette plante, introduite en Europe au début du XIX c siècle, étaient déjà connues des Indiens d'Amérique.

La plante contient de nombreux alcaloïdes qu'on peut regrouper sous le nom global de lobéline, des acides organiques et une huile essentielle. Elle développe des actions nombreuses et complexes: à doses faibles thérapeutiques, on l'utilise sous forme d'extrait, de teinture ou de cigarettes pour soigner l'asthme et comme expectorant contre la coqueluche et les catarrhes bronchiques.

On a aussi décrit un de ses effets antiallergiques en cas d'urticaire. A doses élevées, la lobélie est fortement toxique, provoquant des vomissements, des nausées, des tremblements et des sudations diffuses.




 
   
 
 
Avis
Toutes les informations disponibles sur Web-Docteur.com ne peuvent remplacer l'avis et la consultation d'un médecin
 
web-docteur
 Site Map  Contact    À propos de Nous   Forum de discussions        Copyright © 2010 Clicexpert