accueil plantes médicinales Tussilage, Diplotaxe.
 
   



Tussilage, Diplotaxe.

 


Le tussilage, pas d'âne, béchion, taconnet ou herbe de Saint-Quirin (Tussilago farfara) est une herbacée vivace de la famille des Composacées. Très répandu en Europe, en Asie et en Afrique du Nord, il est commun partout en France, en plaine et en montagne, dans les endroits humides et sur terrains argileux; dans les carrières d'argile abandonnées, par exemple, le tussilage peut être si abondant qu'il forme un épais tapis voyant.

La drogue est produite par les feuilles et les capitules. On ramasse les feuilles quand elles ont perdu le duvet cotonneux qui les recouvre au cours de la première phase de végétation, c'est­à-dire au début de l'été en plaine et en automne dans les régions de montagne.

La floraison est extrêmement précoce, et, lorsque l'hiver est très doux, elle peut même se produire au mois de janvier. On récolte les capitules très tôt, quand ils commencent à peine à s'entrouvrir, sinon ils perdent leurs vertus.

Les feuilles du tussilage contiennent un glucoside amer, des résines, un tanin, une huile essentielle et des acides organiques. Feuilles et capitules sont doués de propriétés émollientes et expectorantes, calmant la toux et facilitant l'élimination des catarrhes, comme l'indique le nom de la plante (tussis signifie « la toux» et aga «je chasse »).



On peut les utiliser en infusion (5 %), mélangés à des fleurs de mauve et de bouillon blanc et à des racines de guimauve. Cette infusion ne présente aucun danger et peut être employée en médecine familiale. Le tussilage entre dans la composition de bonbons et de pastilles contre la toux. On peut augmenter leur efficacité en les faisant fondre dans du lait chaud.

Le suc de la plante fraîche du diplotaxe (Diplotaxis tenuifolia), de la famille des Cruciféracées, exerce également, par voie interne, une action expectorante efficace, bien que son emploi dans les salades printanières soit plus connu.

Cette plante vivace à fleurs jaunes est répandue en Europe, en Asie mineure et en Afrique du Nord, mais elle est assez rare en France, où on la trouve sur les terrains cultivés ou non, arides et caillouteux, dans les ruines et sur les murs. Sa floraison dure très longtemps, de février à octobre, parfois au-delà.

Comme les autres Cruciféracées, il contient des glucosides sulfurés, et, comme elles, il possède en outre des propriétés stimulantes, antiscorbutiques, diurétiques et révulsives. Il est d'ailleurs proche de la roquette (Eruca sativa ) et une des variétés du diplotaxe est même appelée fausse roquette (Diplotaxis erucoides).

De toutes ces plantes on utilise aussi les feuilles ou les parties vertes.




 
   
 
 
Avis
Toutes les informations disponibles sur Web-Docteur.com ne peuvent remplacer l'avis et la consultation d'un médecin
 
web-docteur
 Site Map  Contact    À propos de Nous   Forum de discussions        Copyright © 2010 Clicexpert