accueil plantes médicinales Centranthe, Mélitte à feuilles de mélisse, Verveine odorante.
 
   



Centranthe, Mélitte à feuilles de mélisse, Verveine odorante.

 


La centranthe qu'on appelle aussi valériane des jardins est une grosse herbacée vivace caractéristique des endroits rupestres ou des vieux murs et des rocailles jusqu'à 2000 mètres d'altitude. Elle pousse à l'état spontané, mais on la cultive aussi comme plante ornementale.

Ses tiges sont hautes de cinquante centimètres environ, avec des feuilles opposées, glauques et un peu charnues; ses fleurs rouges ou rosées sont groupées en corymbes qui forment à leur tour un gros épi terminal.

On utilise le rhizome de la plante qui est muni de grosses racines et qui dégagent un parfum de valériane et en possèdent, en gros, les mêmes propriétés sédatives et antispasmodiques.

La mélitte à feuilles de mélisse ou mélisse des bois (Meliltis melissophyllum), de la famille des Labiacées, est une plante herbacée vivace de l'Europe centrale et méridionale, assez commune dans nos forêts où elle fleurit en avril-mai.

Elle mériterait aussi d'être cultivée pour la beauté de ses fleurs. On utilise la plante entière de la mélitte qui est presque inodore au moment de la cueillette, mais qui une fois sèche dégage une forte odeur de coumarine; c'est d'ailleurs parce qu'elle en contient, qu'on l'utilise comme sédatif et antispasmodique. De plus, il semble qu'elle exerce une légère mais efficace action secondaire anesthésique et stupéfiante.

Les infusions à base de mélitte peuvent être avantageusement utilisées par des personnes sensibles, enfants ou personnes âgées, ou sujettes à des troubles neurovégétatifs. La plante développe en outre une action diurétique et antiseptique des voies urinaires.

La verveine odorante ou verveine citronnelle (Lippia citriodora) est un beau pent buisson de la famille des Verbénacées, originaire d'Amérique et cultivé dans les jardins du midi et de l'ouest de la France comme une plante ornementale, le plus souvent en pot (dans les régions froides du nord on la cultive en serre), ou meme en pleine terre en protégeant la base de la plante avec de la paille ou des feuilles: la partie aérienne mourra, mais la base repoussera avec vigueur.



On en utilise les feuilles qu'on récolte tout de suite avant la floraison. Elles ont une saveur amère et piquante et, surtout quand on les frotte légèrement, elles dégagent une odeur citronnée agréable; c'est pourquoi on les utilise parfois pour parfumer les armoires à linge. Séchées, les feuilles se recoquillent en forme de tube et c'est sous cette forme qu'on les trouve dans le commerce. Elles contiennent une huile essentielle, constituée surtout de citrale, de terpènes et de géraniol, et deux principes spécifiques, la verbénine et le verbénone.

La verveine odorante possède surtout des propriétés antispasmodiques et calmantes du système nerveux, mais aussi stimulantes et diurètiques. On en fait une infusion (5 à 10 grammes de feuilles pour un décilitre d'eau) pour favoriser la digestion et aussi pour aromatiser le thé. En France, où on l'utilise couramment, on peut en boire des infusions même dans les bars et les cafés.




 
   
 
 
Avis
Toutes les informations disponibles sur Web-Docteur.com ne peuvent remplacer l'avis et la consultation d'un médecin
 
web-docteur
 Site Map  Contact    À propos de Nous   Forum de discussions        Copyright © 2010 Clicexpert