accueil plantes médicinales Corydalle, Pavot.
 
   



Corydalle, Pavot.

 


La corydalle ou fumeterre bulbeuse (Corydalis cava), ordre des Rhoeadales, familles des Fumariacées, est une jolie herbe vivace à bulbe, caractéristique de l'Europe centrale et méridionale.

Ses fleurs sont violettes ou blanches et s'épanouissent au printemps. Elle se développe dans les endroits ombragés, dans les bois ou le long des haies, et quelquefois dans les prairies. Dans les régions méridionales, on la trouve plutôt en montagne. La drogue est fournie par le bulbe, qui est de la taille d'une noix et creux à l'intérieur.

Il contient la bulbocapnine qui est un alcaloïde et plusieurs autres bases: corydaline, corycavine, protopine, etc. La drogue doit son activité surtout à la bulbocapnine douée cependant d'un intérêt pharmacologique plus que thérapeutique. C'est un narcotique et un calmant en particulier dans la maladie de Parkinson. Il peut remplacer la morphine comme anesthésique.

Le pavot blanc ou officinal (Papaver somniferum) est une herbacée annuelle originaire des régions méditerranéennes, cultivée et parfois naturalisée ailleurs. Il s'agit d'une espèce relativement polymorphe. Le type primitif est le pavot à feuilles velues (Papaver setigerum ) que l'on trouve dans les régions méridionales, dans les champs et sur les terrains incultes.

A partir de-celui­ci, on a obtenu deux variétés cultivées: le pavot blanc (var. album) à fleurs blanches et graines claires, et le pavot noir (var. hortense ou Papaver nigrum) à graines sombres et à fleurs souvent doubles ou multiples.

On cultive ce dernier soit dans un but ornemental, soit pour ses graines oléagineuses qui servent à aromatiser le pain ou des biscuits. Le pharmacologue s'intéresse surtout au pavot blanc, cultivé en Perse, en Inde, en Turquie, en Égypte et au Maroc; pour l'Europe, on le trouve en Grèce, en France, en Yougoslavie, en Hongrie et en Bulgarie.



La drogue est fournie par les capsules (les « têtes» pour le marchand) que l'on peut récolter soit mûres soit encore vertes; dans ce dernier cas, elles sont plus riches en principes actifs. On pratique sur les capsules encore vertes des incisions au moyen de couteaux spéciaux, bien affûtés et le latex s'écoule, en gouttes blanchâtres qui, en coagulant, deviennent brunes. Le latex ainsi récolté et compressé forme les pains d'opium de couleur noirâtre.

Le suc du pavot renferme environ 25 alcaloïdes - appartenent à quatre groupes chimiques distincts -les plus importants étant la morphine, la papavérine, la narcotine et la thébaïne. L'emploi du pavot remonte à des temps très anciens. Galien fait remonter ses origines à la préhistoire; quant aux Égyptiens, ils l'appelaient « la médecine de l'oubli et de l'insensibilité »,

Sa vertu d'analgésique est due principalement à la morphine, mais les autres alcaloïdes contribuent également à son action pharmacologique. L'opium associé à des désinfectants intestinaux qui en prolongent l'effet peut être utilisé comme constipant en cas de diarrhées tenaces.

Les peuples d'Orient l'utilisent pour ses propriétés stupéfiantes bien connues; propriétés qui ont poussé le légiste à limiter et à réglementer sévèrement le commerce de l'opium et de ses dérivés.




 
   
 
 
Avis
Toutes les informations disponibles sur Web-Docteur.com ne peuvent remplacer l'avis et la consultation d'un médecin
 
web-docteur
 Site Map  Contact    À propos de Nous   Forum de discussions        Copyright © 2010 Clicexpert