accueil plantes médicinales Caféier, Thé, Cola.
 
   



Caféier, Thé, Cola.

 


Le pays d'origine du caféier (Coffea arabica) est certainement l'Abyssinie; en effet le nom « coffa » ou « koffa » sert à désigner une région de la Haute Éthiopie. De là, le caféier se répandit très rapidement en Arabie, en Égypte, au Soudan et à Constantinople.

Puis, ce sont les Vénitiens qui vers la fin du xvr siècle l'importèrent en Italie et dans le reste de l'Europe. Enfin, les Hollandais, vers le début du XVIIIe siècle, l'introduisirent dans leurs colonies de l'Amérique du Sud où il trouva un terrain encore plus favorable que dans son pays d'origine.

En effet, de nos jours, les principaux producteurs de café se trouvent en Amérique: Brésil, Colombie, et Mexique.

C'est la graine torréfiée qui constitue la drogue. La caféine est son principal composant et le meilleur principe actif. On la trouve à des taux variant de 0,3 à 1,9 % selon les différents types de cafés et de torréfactions. Il faut noter également la présence de caféone, huile éthérée à l'odeur agréable, qui donne son arôme au café et qui est révélée par la torréfaction.

L'action de la caféine est assez complexe. Elle excite les centres nerveux et en particulier le cerveau, ainsi que la fonction circulatoire; elle stimule la contraction cardiaque, augmente la pression sanguine et diminue la fréquence des battements du pouls.

L'infusion de café est efficace contre toutes les dépressions nerveuses, et elle aide à surmonter les somnolences. Des doses faibles ou moyennes suffisent à obtenir cette action stimulante; mais des doses trop élevées produisent un état de dépression accompagné de troubles dus à une véritable intoxication.


Parmi les nervins, on ne peut manquer de citer le thé dont la réputation n'est plus à faire.

Thea sinensis selon Linné, plus généralement appelé aujourd'hui Camellia sinensis ou Camellia japonica pour souligner sa parenté avec le camélia cultivé, cet arbuste qui, à l'état sauvage, peut atteindre sept ou huit mètres de haut, appartenant à la famille des Ternstroemiacées (ou Théa­cées) est probablement originaire de la Chine du Sud-Ouest et de l'Indochine septentrionale.

L'infusion obtenue à partir des feuilles de thé était déjà connue par les Chinois au VIc siècle apr. J .-c. et par les Japonais vers l'an 1000. Ce sont les Hollandais qui introduisirent cette plante en Europe au XVIIe siècle. On trouve actuellement dans le commerce de nombreuses sortes de thés qui prennent le nom de leur pays de provenance. Notons que, en Orient, on consomme généralement le thé « vert », obtenu à partir des feuilles torréfiées immédiatement après la récolte; alors qu'en Europe et dans les pays anglo-saxons, on préfère le thé « noir» dont on a laissé fermenter les feuilles avant de les sécher.

La drogue est constituée par les feuilles qui contiennent de la caféine et de la théophylline, une huile essentielle, des substances huileuses et des tanins. Le principe actif le plus important est la caféine qui, selon la qualité est présente à des taux variant de 1,35 à 5,20 % taux réduits généralement dans le commerce à une moyenne de 1 à 3 %' II faut donc remarquer que le thé est plus riche en caféine que le café lui-même.

L'effet nervin du café et du thé est sensiblement identique; le premier cependant produit une excitation plus forte, tandis que le second a une action moins énergique mais de plus longue durée.

A côté du café et du thé, il faut nommer la « noix» de cola de Cola nitida, une Sterculiacée de l'Afrique occidentale.

La drogue est constituée par l'embryon des graines, privées de leur tégument. A cause de leur richesse en caféine, elles sont utilisées comme stimulant.




 
   
 
 
Avis
Toutes les informations disponibles sur Web-Docteur.com ne peuvent remplacer l'avis et la consultation d'un médecin
 
web-docteur
 Site Map  Contact    À propos de Nous   Forum de discussions        Copyright © 2010 Clicexpert