accueil plantes médicinales Chiendent, Cétérach officinal, Sureaux.
 
   



Chiendent, Cétérach officinal, Sureaux.

 


On donne le nom commun de chiendent à deux graminacées: Cynodon dactylon qui est le gros chiendent ou chiendent pied de poule, la plante représentée sur la planche, et à Agropyruni repens qui est le chiendent officinal, des boutiques ou petit chiendent, appelé vulgairement froment rampant, tranuge, agropyre, wagon ou gramé.

Bien que leurs principes actifs ne soient pas tout à fait analogues, on peut rapprocher ces deux plantes parce que leurs effets pharmacologiques concernent les mêmes organes, c'est-à-dire l'appareil génito-urinaire et l'appareil respiratoire. Pour ces deux graminacées, la drogue est fournie par le rhizome qu'on récolte au milieu du printemps et de l'automne et avec lesquels on prépare des décoctions ou des tisanes.

Dans le rhizome du gros chiendent ( Cynodon dactylon ) les propriétés thérapeutiques sont essentiellement dues à la cynodine qui est très proche de l'asparagine. Le rhizome du petit chiendent ( AgroPJTUI11 repens) est plus riche en principes actifs: il renferme un hydrate de carbone particulier, la triticine, mais ne contient pas d'amidon, par opposition au gros chiendent.

Les préparations à base de chiendent sont employées pour leur action dépurative et diurétique, ainsi que sudorifère et émolliente, et pour soigner certains cas d'inflammations de l'appareil génito-urinaire (cystites, calculs, coliques néphrétiques).


Le cétérach officinal, dorade, doradille, ou herbe dorée (Ceterach officinarum ) est une petite fougère de la famille des Polypodiacées, répandue sur le continent eurasiatique et très commune dans les fissures des murs et sur les rochers, des plaines aux régions submontagneuses.

Les feuilles nombreuses, vertes dessus et couvertes en dessous d'écailles rousses et brillantes, à lobes diminuant peu à peu vers la base, sont disposées en touffes, formant une sorte de rosette. Les pharmacologues utilisent pratiquement toute la plante, à l'exception du rhizome. Les principes actifs qu'elle contient sont fournis par des mucilages, un tanin et une substance amère qui donne aux infusions et aux décoctions un goût très mauvais qu'on peut masquer à l'aide de quelques gouttes d'essence d'anis ou de menthe.

Le cétérach est utilisé comme un béchique doux et expectorant; mais également comme un diurétique qu'on peut administrer aux sujets atteints de dysurie due à la présence d'acide oxalyque ou d'oxalates, et pour prévenir des coliques dues à des calculs rénaux.

Les trois sureaux de notre flore, le sureau yèble ou petit sureau (Sambucus ebulus), le sureau noir ou sureausuin, sulion, haut-bois (Sambucus nigra) et le sureau rameux (Sambucus racemosa ) peuvent être traités ici ensemble, car ils contiennent des substances qui exercent des effets analogues.

Les propriétés médicinales du sureau, arbrisseau de la famille des Caprifolia­cées, étaient connues déjà dans l'Antiquité, les fleurs, les feuilles, les fruits et l'écorce étant successivement indiqués pour traiter un grand nombre de troubles forts différents. Aujourd'hui, le sureau est considéré comme doué de propriétés sudorifiques, diurétiques, et, en second lieu. laxatives, antirhumatismales et antinévralgiques.

 




 
   
 
 
Avis
Toutes les informations disponibles sur Web-Docteur.com ne peuvent remplacer l'avis et la consultation d'un médecin
 
web-docteur
 Site Map  Contact    À propos de Nous   Forum de discussions        Copyright © 2010 Clicexpert