accueil plantes médicinales Sceau de Salomon, Lis blanc, Arnica.
 
   



Sceau de Salomon, Lis blanc, Arnica.

 


Le sceau de Salomon, genouillet, herbe au panaris ou muguet de serpent (Polygonatun: officinale) est une Liliacée répandue dans les bois de l'Europe et de l'Asie et qu'on cultive aussi dans les jardins. C'est une herbe vivace, à rhizome noueux, à tige courbée et à fleurs blanches qui s'ouvrent au printemps.

Il est proche de Polygonatum multifiorum, dont il se distingue par une tige anguleuse, alors que le Polygonatum multiflore a une tige arrondie. Tous deux ont les mêmes propriétés.

La drogue est fournie par le rhizome, celui du sceau de Salomon étant plus particulièrement doué de propriétés émétiques et expectorantes, mais qu'on peut plus avantageusement employer, en usage externe, en appliquant des compresses de l'infusion ou simplement de rhizomes frais écrasés pour soigner les ecchymoses, les contusions et les douleurs d'origine arthritique et rhumatismale; il faut toutefois se méfier des baies violacées de cette plante qui sont émétiques, drastiques et vénéneuses.


Les bulbes frais du lis blanc (Lilium candidum) ont des propriétés analogues; c'est une Liliacée originaire de l'Orient, mais qu'on cultive aujourd'hui partout pour ses belles fleurs blanches et parfumées. Le bulbe, écailleux et caractéristique, sert, après avoir été écrasé, à traiter les ecchymoses, mais aussi les plaies, brûlures et, en général, les maladies de la peau. En usage interne, le lis blanc, sous forme de décoction, possède de nombreuses propriétés: diurétique. antirhumatismale et même emménagogue.

L'arnica des montagnes, tabac ou bétoine des Savoyards, tabac des montagnes ou des Vosges, herbe aux chutes, herbe aux pêcheurs, doronic d'Allemagne, plantain ou souci des Alpes ou arnique, (Arnica montana), de la famille des Composacées, est une plante herbacée vivace répandue dans les prairies et les bois des régions montagneuses de l'Europe et de l'Amérique, qui croît sur terrains granitiques ou siliceux; on le trouve essentiellement en Allemagne, en Suisse et dans les Vosges.

La drogue est fournie par les feuilles, les inflorescences (capitules) et par les rhizomes avec leurs racines. Les capitules contiennent une huile essentielle, des acides organiques. de la gomme, du tanin, de l'arnicine qui est une masse cristalline jaune or, une cholestérine végétale, l'arnidiol, et des substances colorantes jaunes.

Le rhizome contient de l'inuline, ainsi qu'une huile essentielle, différents acides et du tanin. L'emploi principal de la teinture d'arnica (même si d'après l'étymologie de son nom générique elle devrait posséder des propriétés sternutatoires) est l'usage externe contre les ecchymoses et comme vulnéraire et révulsif.

L'arnica est une plante vénéneuse: c'est pourquoi on ne l'utilise, en médecine interne, qu'à de très petites doses et sous contrôle médical, pour appliquer ses intéressantes propriétés de sédatif général et cardiaque et. dans la pratique obstétrique, d'antiseptique.




 
   
 
 
Avis
Toutes les informations disponibles sur Web-Docteur.com ne peuvent remplacer l'avis et la consultation d'un médecin
 
web-docteur
 Site Map  Contact    À propos de Nous   Forum de discussions        Copyright © 2010 Clicexpert