accueil troubles et maladies Les traitements de contention pour l'insuffisance veineuse.
 
   


Les traitements de contention pour l'insuffisance veineuse.

insuffisance veineuse



L’insuffisance veineuse est courante alors que la plupart des gens l’ignorent. En effet, plus de 60 % des Français seraient touchés par cette affection. Elle est due à une anomalie de la circulation veineuse créant un mauvais retour sanguin d’où stase du sang dans les vaisseaux à l’origine d’une altération de la paroi veineuse et de varice.

Définition du problème

L’insuffisance veineuse résulte du dysfonctionnement des valves empêchant ainsi un retour veineux adéquat vers le cœur. Il s’ensuit alors une stagnation de la masse sanguine dans les parties déclives (jambes) qui est source de modification de la structure de la tunique vasculaire.



Symptômes

Les premiers signes qui apparaissent sont des douleurs, des crampes, des sensations de jambes lourdes, de picotement ou d’engourdissement des pieds. L’aspect physique montre des œdèmes, des reliefs variqueux ou des varicosités. Parfois, ce sont de véritables télangiectasies.

Les varices tout comme la maladie elle-même évoluent avec le temps. La progression est d’autant plus importante s’il y a négligence des signes ou inadaptation du traitement. Et dans ce cas, des manifestations cutanées peuvent se voir, telles que des inflammations de la peau ou des ulcères de la jambe.

Risques et complications

Les risques et complications de cette pathologie sont parfois très graves. Selon l’ordre de gravité, il y a les varices qui deviennent de véritables vices esthétiques, l’ulcère de la jambe, la phlébite et l’embolie pulmonaire

Traitements et conseils

Le vrai traitement de cette affection est basé sur 3 principes. Le port de bas de contention (mesure orthopédique), les veinotoniques et la sclérothérapie (mesure médicale) et la mesure chirurgicale. Le bas de contention doit être porté matin et soir.

Il diffère des bas originaux par sa faculté à exercer une pression sur les jambes, ce qui tend à raffermir les veines et améliorer le retour veineux. Par la même occasion, les lourdeurs, les douleurs et les œdèmes régressent. Il en existe 4 types selon l’évolution de l’insuffisance veineuse.

La classe 1 pour les jambes lourdes et varices débutantes (ainsi que la prévention des thromboses lors de voyage dans un avion), la classe 2 devant des maladies veineuses modérées mais chroniques (également lors de la grossesse), la classe 3 pour des cas de maladies veineuses sévères d’allures chroniques (lymphoedème ou thrombose veineuse profonde) et la classe 4 pour les maladies veineuses très évoluées (syndrome post thrombotique, ulcère de la jambe).

Bref, la méthode de contention consiste à empêcher la stase veineuse. Il s’agit donc d’améliorer le retour veineux vers le cœur et de soulager les douleurs des jambes. Par la même occasion, la régression des œdèmes peut se voir. Les veinotoniques encore appelées phlébotoniques sont des substances capables de limiter les dilatations veineuses et les processus inflammatoires.

La plupart de ces médicaments sont des molécules extraites de plantes. La sclérothérapie consiste en une injection de produit irritant (polidocanol ou sodium tétradécyl sulfate) qui va durcir la veine et permet un flux sanguin adéquat. Cette technique peut être réalisée seule ou en association après la chirurgie.

La chirurgie est souvent indiquée devant des cas très avancés où les autres méthodes ne sont plus d’une très grande efficacité.


ARTICLES EN RELATION SUR LE FORUM
   
   
   
   





   
 
 
Avis
Toutes les informations disponibles sur Web-Docteur.com ne peuvent remplacer l'avis et la consultation d'un médecin
 
web-docteur
 Site Map  Contact    À propos de Nous   Forum de discussions        Copyright © 2010 Clicexpert