accueil médicaments Propoxyphène, posologie et contre-indications.
 
   



Propoxyphène, posologie et contre-indications.

   


Nom commercial:
Darvon, Depronal SA, D-Propoxyphène, Frosst 642, Novopropoxyn, Pro-65.

Ordonnance écrite requise

Indications thérapeutiques
On utilise le propoxyphène pour traiter la douleur de faible ou moyenne intensité lorsqu'elle n'est pas soulagée par l'AAS. Par exemple dans l'arthrite, après une opération, une chirurgie dentaire...

Posologie habituelle
Le propoxyphène existe sous deux formes, le chlorhydrate (HC1) ou le nafsylate (Darvon-N); 65 mg de chlorhydrate ont le même effet que 100 mg de nafsylate. On peut prendre des doses de 65 mg de chlorhydrate ou de 100 mg de nafsylate jusqu'à 4 fois par jour, à des intervalles de 4 à 6 heures. Il est important de respecter cet intervalle pour diminuer le risque de tolérance qui amène à augmenter graduellement la consommation.

Contre-indications
On ne doit pas utiliser ce produit si on y est allergique. Pendant la grossesse et l'allaitement, il passe dans le sang de l'enfant et peut créer une dépendance et éventuellement une réaction de sevrage, lors de l'accouchement ou à l'arrêt de l'allaitement. On ne devrait pas l'administrer aux enfants de moins de 12 ans.

Effets secondaires possibles
Les effets secondaires les plus courants sont la sédation, la somnolence, les nausées et les vomissements; on peut les diminuer en prenant le temps de se détendre. On note aussi parfois des maux de tête, de la constipation, des douleurs abdominales, une éruption cutanée, des vertiges, des faiblesses ou bien une réaction paradoxale d'excitation et d'insomnie. Si l'une de ces réactions se produit, on devra contacter son médecin.

Interactions médicamenteuses
Le propoxyphène augmente l'effet des tranquillisants, des somnifères, des narcotiques, des antihistaminiques, des anticonvulsivants, des antidépresseurs et des anesthésiques. S'il est pris avec l'orphénadrine, on peut observer une réaction d'anxiété, de confusion et des tremblements. Quant à l'AAS et à l'acétaminophène, ils augmentent l'effet anti-douleur du propoxyphène.

Précautions
Pris en même temps que de bonnes quantités d'alcool, le propoxyphène peut s'avérer extrêmement dangereux; des décès ont même été rapportés.

Le propoxyphène, à cause de la somnolence qu'il est susceptible de produire, peut entraver la bonne utilisation des véhicules automobiles et des machines demandant de la précision.

Ce médicament peut, dans une certaine mesure, créer une dépendance physique et psychologique comme les narcotiques; pour éviter que cela n'apparaisse, on ne l'utilisera que sur de courtes périodes de temps et on veillera à bien respecter l'intervalle de 4 à 6 heures entre les doses.

Jugement global
Malgré sa grande popularité, le propoxyphène n'est pas un analgésique de choix. En effet, 65 mg du produit sont à peine aussi efficaces que 2 comprimés d'AAS (650 mg d'aspirine). L'impression qu'on a qu'il est plus efficace serait liée à son effet légèrement euphorisant, lequel réduit l'impact affectif de la douleur, mais sans réduire la douleur elle-même; on peut obtenir exactement le même effet en se relaxant.

Le propoxyphène peut causer une dépendance physique et psychologique qui n'est certainement pas souhaitable et qui n'est absolument pas justifiée par la puissance de ce produit. La plupart du temps, on devrait plutôt prendre de l'AAS ou de l'acétaminophène seuls, ou encore une association d'un de ces deux produits à un peu de codéine.

Le gouvernement des Etats-Unis est venu à un cheveu de retirer le propoxyphène du marché il y a quelques années, à cause de ses dangers et du fait qu'il est facilement remplaçable par d'autres médicaments beaucoup moins dangereux et autant sinon plus efficaces.

 



 
   
 
 
Avis
Toutes les informations disponibles sur Web-Docteur.com ne peuvent remplacer l'avis et la consultation d'un médecin
 
web-docteur
 Site Map  Contact    À propos de Nous   Forum de discussions        Copyright © 2010 Clicexpert