accueil médicaments Salbutamol, posologie et contre-indications.
 
   



Salbutamol, posologie et contre-indications.

Ventolin  


Nom commercial:
Ventolin.

Ordonnance requise

Indications thérapeutiques
Le salbutamol est utilisé dans le traitement de l'asthme, de la bronchite chronique et de l'emphysème pour soulager la constriction des voies respiratoires et ainsi diminuer la toux, la sensation d'étouffement, la respiration douloureuse et éventuellement l'accélération cardiaque, dans les cas les plus graves.

Posologie habituelle
Le salbutamol s'administre de préférence en inhalateur, à raison de 1 ou 2 inhalations aux 4 à 6 heures. On ne devrait pas dépasser 8 inhalations par 24 heures; augmenter la dose est inutile et dangereux.

On peut aussi le prendre en comprimés de 2 ou 4 mg 3 ou 4 fois par jour aux repas; administré de cette façon, on note généralement une incidence accrue des effets secondaires.

L'action du salbutamol en inhalateur débute de 5 à 6 minutes après l'administration et dure de 3 à 6 heures. En comprimés, le début de l'action est un peu plus lent; elle dure de 4 à 8 heures.


Contre-indications
On doit éviter d'utiliser le salbutamol si on souffre d'hypertension artérielle, de diabète, de thyrotoxicose, de troubles des fonctions rénale et hépatique ou bien avant une anesthésie. De plus, les personnes souffrant d'arythmies ou d'insuffisance cardiaque ne devraient utiliser que l'inhalateur en procédant très prudemment.

La sécurité de ce médicament n'ayant pas été établie durant la grossesse et l'allaitement, il ne devrait pas être utilisé dans ces circonstances.

Effets secondaires possibles
L'administration de salbutamol en inhalateur aux doses recommandées ne comporte habituellement pas d'effets secondaires. Ceux-ci sont cependant plus fréquents lorsque de plus fortes doses s'avèrent nécessaires.

On peut alors observer une augmentation plus ou moins prononcée de la fréquence cardiaque et des tremblements des doigts et des mains. Il peut aussi se produire de l'hypertension artérielle, des nausées, des vertiges et des brûlements d'estomac.

Précautions
L'utilisation chronique de l'inhalateur conduit parfois à l'apparition de tolérance (on doit augmenter les doses pour avoir le même effet); on doit alors non pas augmenter les doses mais abandonner l'usage de l'aérosol et consulter son médecin pour recevoir un nouveau médicament.

Pour que l'effet de l'inhalateur soit maximal, il s'avère très important de suivre à la lettre la façon de procéder pour l'administration:

•  bien agiter l'inhalateur;

•  tenir l'inhalateur 5 à 10 cm devant la bouche ouverte (ou utiliser un tube d'espacement cartonné); l'inhalateur doit être maintenu à la verticale, et par conséquent on doit incliner légèrement la tête vers l'arrière durant l'utilisation;

•  expirer profondément, pour vider complètement les poumons;

•  en même temps que l'on appuie sur la boîte métallique, on inspire lentement et profondément, par l'embout de l'inhalateur; on continue à maintenir l'inspiration et à retenir son souffle aussi longtemps que possible;

•  on retire l'inhalateur de la bouche en expirant lentement;

•  si une deuxième dose doit être administrée, on doit attendre 1 minute et recommencer tout le processus.

Quand les bronches sont encombrées de mucus, on devrait d'abord les dégager.

On devrait se soumettre régulièrement à une vérification de la fréquence et de la régularité cardiaques ainsi que de la pression artérielle.

Interactions médicamenteuses
On devrait éviter l'usage concomitant des antidépresseurs, de l'indométhacine, des antihypertenseurs, des anesthésiques et de la digitale.

Alternatives
Plusieurs facteurs interviennent dans la fréquence et la gravité du bronchospasme: la présence d'éléments allergènes ou irritants dans l'air (poussière, cigarette, vapeurs ), la présence de stress ou d'émotions perturbatrices, la fatigue, le froid, l'effort, les rhumes et les grippes. Apprendre à identifier et diminuer ces facteurs peut permettre un usage réduit de médicaments et diminuer l'incidence des crises .

Jugement global
Le salbutamol en inhalateur, de par son début d'action rapide, sa puissance et son emploi relativement facile, s'avère un médicament utile pour traiter le bronchospasme aigu et prévenir les crises d'asthme liées à l'exercice.

On l'associe parfois à d'autres médicaments lors de traitements à long terme, avec l'espoir de diminuer les effets secondaires, bien qu'on connaisse mal l'effet croisé toxique potentiel de ces médicaments (surtout si on utilise les comprimés de salbutamol).


 
   
 
 
Avis
Toutes les informations disponibles sur Web-Docteur.com ne peuvent remplacer l'avis et la consultation d'un médecin
 
web-docteur
 Site Map  Contact    À propos de Nous   Forum de discussions        Copyright © 2010 Clicexpert