accueil médicaments Béclométhasone, posologie et contre-indications.
 
   



Béclométhasone, posologie et contre-indications.

beclovent  



Noms commerciaux:
Beclovent, Béconase, Vancénase, Vancéril.

Ordonnance requise

Indications thérapeutiques
Le béclométhasone est un corticostéroïde qui s'utilise en aérosol par voie buccale ou nasale pour le traitement d'entretien de l'asthme bronchique lorsque celui-ci résiste aux autres formes de traitement aux bronchodilatateurs. Il peut aussi être utilisé par les patients déjà traités aux cortico-stéroïdes, permettant de diminuer les doses normalement nécessaires par voie orale.

Posologie habituelle
Le béclométhasone ne s'emploie pas pour traiter les crises aiguës d'asthme. Il doit s'utiliser strictement au dosage prescrit par le médecin. Chaque jet d'aérosol relâche 50 microgrammes du produit; le traitement est ordinairement de 2 inhalations 3 ou 4 fois par jour, sans jamais dépasser les 20 inhalations par jour. C'est une bonne pratique de se gargariser après chaque traitement, pour diminuer l'irritation de la gorge et le danger d'infection à champignons.

Le béclométhasone s'emploie souvent pour remplacer un traitement stéroïdien donné par comprimé; le passage d'un mode de traitement à l'autre peut être difficile et requiert une surveillance étroite. Il ne faut pas abandonner les comprimés oraux d'un coup, mais procéder à un sevrage progressif.

Si les symptômes suivants apparaissent, il faut contacter son médecin: des douleurs abdominales ou au dos, des étourdissement, de la fièvre, des douleurs musculaires ou articulaires, des nausées et vomissements, une perte d'appétit et de poids, une fatigue excessive, de la difficulté à respirer.



Tout cela peut indiquer un manque de corticostéroïdes dans l'organisme; en effet, après un long traitement par ces médicaments l'organisme diminue sa propre production de ces hormones et il peut, à l'arrêt du médicament, survenir des symptômes d'insuffisance cortico-surrénale.

Contre-indications
Les corticostéroïdes diminuant les capacités de défense de l'organisme, il ne faut pas les utiliser en cas d'ulcère gastro-duodénal aigu ni dans les infections de la bouche, de la gorge ou des poumons (y compris la tuberculose). Le diabète constitue aussi une contre-indication stricte. Ne connaissant pas les effets de ce médicament sur le foetus, mieux vaut s'en abstenir pendant la grossesse. L'effet des corticostéroïdes est augmenté chez les malades atteints de cirrhose ou d'hypothyroïdie.

Effets secondaires possibles
Les fabricants du béclométhasone soutiennent que ses effets sont très localisés et que par conséquent on n'aurait pas à craindre les effets généraux souvent rencontrés pendant l'utilisation des corticostéroïdes pris par la bouche; mais ce médicament est nouveau et n'est pas encore parfaitement connu, aussi peut-on craindre, quand il est pris à long terme et à dose élevée, de tels effets.

L'emploi de cet aérosol provoque parfois dans la bouche ou la gorge la multiplication d'un champignon, le candida albicans; il faut alors arrêter le béclométhasone. L'irritation locale peut aussi entraîner de la toux, de l'enrouement et de la difficulté à avaler.

A cause de la baisse de résistance aux infections que le béclométhasone entraîne, on peut assister à une rechute d'une tuberculose pulmonaire latente. Le gaz qui sert de véhicule au béclométhasone peut exercer des effets toxiques sur le système cardio-vasculaire.

Interactions médicamenteuses
Ne pas utiliser le béclométhasone en même temps que d'autres corticostéroïdes (sauf pour la période de transition, voir "posologie habituelle"), ni avec des barbituriques, des anticoagulants, des anti-convulsivants et des salicylés. Quand on l'utilise simultanément à un bronchodilatateur, ce dernier devrait être employé 5 à 10 minutes avant le béclométhasone pour avoir son plein effet et éviter que le béclométhasone ne précipite un bronchospasme.

Précautions
En cas d'infection aiguë, il est préférable d'arrêter le béclométhasone, car son emploi peut retarder la guérison et encourager les complications. Le contenant de béclométhasone devrait être gardé loin de la chaleur et de la lumière solaire; de plus, il ne faut ni le brûler ni le perforer, quand il est terminé. La présence de mucus dans les bronches entrave l'action du médicament. On verra à les dégager avant de se servir de l'inhalateur.

Alternatives
L'asthme étant une maladie possiblement liée à plusieurs facteurs qui en déclenchent les crises, on devrait faire l'effort de les identifier et d'en tenir compte autant dans les mesures préventives que thérapeutiques.

Jugement global
Comme l'écrit le Dr Henri Pradal, "les effets secondaires des corticoïdes anti-asthme sont encore mal connus car le recul dont on dispose est insuffisant. La vogue actuelle du béclométhasone est inquiétante, dans la mesure où l'on ignore tout des conséquences d'un traitement à long terme."

Le traitement aux corticostéroïdes ne devrait être réservé qu'aux asthmatiques bronchiques chez qui les autres traitements ne fonctionnent pas; par contre dans ces cas le béclométhasone permet d'utiliser des doses beaucoup plus faibles que les traitements oraux habituels.

La réponse thérapeutique au béclométhasone n'est pas immédiate, contrairement aux bronchodilatateurs. En connaissance de ce fait, il est important de ne pas augmenter les doses même si les effets escomptés se font attendre. En l'absence d'amélioration significative des symptômes après trois semaines de traitement, il est préférable de discontinuer l'emploi de béclométhasone.

La rhinite allergique est une indication douteuse pour un médicament d'une telle puissance.




 
   
 
 
Avis
Toutes les informations disponibles sur Web-Docteur.com ne peuvent remplacer l'avis et la consultation d'un médecin
 
web-docteur
 Site Map  Contact    À propos de Nous   Forum de discussions        Copyright © 2010 Clicexpert