accueil médicaments Vérapamil, posologie et contre-indications.
 
   



Vérapamil, posologie et contre-indications.

Vérapamil  


Noms commerciaux:
Isoptin.

Ordonnance requise

Indications thérapeutiques
Le vérapamil permet une augmentation de l'apport de sang et d'oxygène au coeur; il s'avère souvent efficace pour réduire la fréquence des crises d'angine et pour accroître la tolérance à l'effort. On l'utilise aussi, en injection intra-veineuse, pour contrôler certaines maladies cardiaques.

Posologie habituelle
On commence le traitement à raison de 80 mg trois ou quatre fois par jour une heure avant ou deux heures après les repas. Cette dose peut être augmentée progressivement jusqu'à 480 mg par jour. Dans les cas de cardiomyopathie, la dose pourra aller jusqu'à 720 mg.

Si on oublie de prendre le médicament, on devra le faire aussitôt qu'on s'en rend compte, à moins qu'on soit à moins de 2 heures de la prochaine prise.


Contre-indications
On ne devra pas employer le vérapamil après un infarctus du myocarde, si on souffre d'insuffisance cardiaque grave, d'hypotension grave, lors d'un état de choc d'origine cardiaque, de ralentissement cardiaque et dans certains troubles de la conduction cardiaque.

On l'évitera si on y a déjà fait une réaction allergique. Les doses devront être réduites de 30% si on souffre d'insuffisance hépatique. Les femmes enceintes et celles susceptibles de le devenir devront bien peser le pour et le contre de l'emploi du vérapamil; bien qu'il n'ait pas démontré d'action tératogène chez les animaux, ce potentiel n'a pas été investigué chez l'humain; on sait toutefois qu'il traverse la barrière placentaire.

Effets secondaires possibles
Les effets secondaires doivent être rapportés au médecin. Les plus fréquents sont les vertiges, les maux de tête, la fatigue, l'enflure aux chevilles, aux pieds et aux jambes, les nausées et la constipation. On peut aussi manifester de la difficulté à respirer, un ralentissement ou une irrégularité du rythme cardiaque, des tremblements, un dérèglement du goût, des réactions cutanées, des crampes et des douleurs dans les articulations.

On a aussi déjà observé, bien qu'exceptionnellement, de la dépression, des troubles de la vue, de la somnolence, de la fatigue musculaire, une exagération de la sudation, une sensation de froid et/ ou de douleur dans les membres, de l'impuissance sexuelle et un besoin de bouger.

Interactions médicamenteuses
L'emploi de vérapamil en association avec des bêta-bloquants produit parfois des effets bénéfiques, mais il peut aussi causer de l'hypotension, de l'insuffisance cardiaque et/ou des arythmies; les patients utilisant ces deux types de médicaments devront être suivis de très près.

L'emploi de vérapamil associé à de la quinidine ou de la procaïnamide a déjà provoqué de l'hypotension et un ralentissement cardiaque grave; on veillera à faire ajuster les doses pour éviter ces réactions.

On devra aussi faire ajuster les doses du digoxin, de la warfarine, du dicoumarol et du phénytoïn, lorsqu'ils sont pris en même temps que le vérapamil. Ceci est particulièrement important pour le digoxin qui pourrait causer une intoxication.

Les personnes prenant des antihypertenseurs ou des nitrates verront le vérapamil potentialiser ces médicaments et elles devront être suivies de plus près, pour évaluer l'importance de cet effet.

On ne doit jamais prendre de disopyramide 48 heures avant et 24 heures après le vérapamil.

Précautions

— Le vérapamil peut causer de l'hypotension qui se manifestera par des étourdissements lorsqu'on passe de la position couchée ou assise à la position debout; on veillera à effectuer ces transitions lentement. L'alcool peut aggraver cette réaction de façon dangereuse.

•  Si le vérapamil ralentit le rythme cardiaque à moins de 50 battements par minute, on devra contacter son médecin.

•  Après un usage de vérapamil pendant plusieurs semaines, on ne devrait pas cesser de prendre ce médicament de façon brusque, mais plutôt en diminuer les doses progressivement.

•  On devra se soumettre à une évaluation régulière de sa pression sanguine et de sa fonction hépatique.

Jugement global
Le vérapamil est un médicament très récent; il a été mis sur le marché au Canada en 1981-82. On en connaît fort peu sur lui, surtout en ce qui concerne son usage à plus long terme. D'après les consultants de La lettre médicale, "il paraît efficace dans le traitement de toutes les formes d'angine de poitrine. On ne sait pas encore très bien sa valeur par rapport à la nifédipine, aux bêta-bloquants ou aux nitrates à longue durée".

Il représente peut-être un apport valable au traitement de l'angine, mais il reste un médicament à prendre sous étroite surveillance médicale. De plus, si l'angine est contrôlable par des formes de traitement plus classiques, on les préférera et on laissera le médicament faire ses preuves à plus long terme.

 

 
   
 
 
Avis
Toutes les informations disponibles sur Web-Docteur.com ne peuvent remplacer l'avis et la consultation d'un médecin
 
web-docteur
 Site Map  Contact    À propos de Nous   Forum de discussions        Copyright © 2010 Clicexpert