accueil médicaments Vitamines et minéraux, posologie et contre-indications.
 
   



Vitamines et minéraux, posologie et contre-indications.

Vitamines  


Ordonnance non requise

Indications thérapeutiques
Les vitamines et les minéraux jouent dans l'organisme un rôle important. Ils s'allient aux autres éléments de l'alimentation (protéines, glucides et graisses) pour assurer l'équilibre et le bon fonctionnement de nos tissus et organes; ils permettent une utilisation optimale des éléments nutritifs et contribuent à la formation ainsi qu'à la bonne santé des tissus (os, dents, muscles...); ils représentent en fait un des facteurs essentiels de l'équilibre énergétique de notre corps.

Bien qu'on admette généralement qu'on puisse trouver ces éléments dans une alimentation équilibrée, on les utilise souvent sous forme de comprimés, capsules... comme supplément alimentaire, pour s'en assurer un apport minimal.

On les emploie à plus forte dose pour traiter une carence (mais cela reste rare) et maintenant de plus en plus pour contrer les effets désastreux du stress, de la pollution et aussi pour soigner un éventail impressionnant de maladies. Nous n'entrerons pas ici dans le détail de ces indications qui pourraient faire l'objet d'un livre entier. Nous soulignerons surtout leur utilisation comme supplément alimentaire.


Certaines circonstances plus spécifiques justifient habituellement l'utilisation d'un supplément de vitamines et minéraux.

•  les nouveau-nés nourris au biberon devront recevoir de la vitamine C et de la vitamine D à partir de la première semaine de vie, si la formule de lait contient moins de 35 mg d'acide ascorbique et moins de 45 u.i. de Vitamine D. De plus, si la formule est riche en acides gras insaturés, il y aurait avantage à donner de la vitamine E au nourrisson;

•  des enfants présentant des difficultés à s'alimenter et ne se développant pas de façon satisfaisante pourront prendre des vitamines du complexe B.

Posologie habituelle
Le tableau suivant donne, pour chacune des vitamines et pour les minéraux, la quantité qui constituerait l'apport minimal quotidien pour une personne en santé, à trouver soit dans les aliments, soit en supplément. Les chiffres donnés s'appuient sur les normes admises par l'Académie nationale des Sciences des Etats-Unis, et n'incluent pas les dosages plus élevés probablement requis lors de maladies, dans des conditions de stress et dans certaines pathologies spécifiques.

Un supplément vitaminique pourrait contenir des dosages s'approchant de ceux qui sont indiqués ici et peut associer un nombre variable de ces éléments.

adulte adolescent 7 à 12 ans 0 à 6 ans

vit. A 5 000 u.i. 4 500-5 000 3 500-4 500 1500-2 500

B, 1-1,4 mg 1,1-1,4 1,1-1,4 0,2-0,8

B 2 1,2-1,7 1,4 1,1-1,4 0,4-0,9

niacine 13-18 mg 15-20 13-17 5-11

B 6 2mg 1,6-2 0,9-1,4 0,2-0,9

B 12 5 microgr. 5 4-5 1-4

C 55-60 mg 40-55 40 35-40

D 500 u.i. 400 400 400

E 30 u.i. 15-20 15-20 5-10
acidefolique 400 microgr. 400 200-400 50-200

calcium 800 mg 1300-1400 800-1200 400-800

fer 10-18 mg 18 10-18 6-15

magnésium 300 mg 350 200-300 40-200

phosphore 800 mg 1 300-1 400 800-1 400 200-800

iode 100-140 micr. 115-150 100-125 25-80

zinc 15 mg ? ? ?

Effets secondaires
Les vitamines et les minéraux employés aux doses ci-haut mentionnées n'occasionnent habituellement pas d'effets secondaires. On a cependant déjà observé les réactions suivantes suite à l'utilisation de préparations contenant plusieurs vitamines B: de l'urticaire, de l'oedème, des démangeaisons et une dermatite. On sait aussi que la prise à forte dose d'une vitamine peut entraîner un débalancement des autres éléments.

Précautions

•  Certaines vitamines, en l'occurrence les vitamines A, D et E, peuvent s'accumuler et provoquer des intoxications si elles sont utilisées à forte dose. Ceci est particulièrement important pour la vitamine D: la marge de sécurité entre la dose requise et la dose toxique est particulièrement mince, surtout chez les jeunes enfants.

L'intoxication se manifeste par une perte d'appétit, des nausées, des vomissements, de la diarrhée, de la soif, un besoin d'uriner souvent et une augmentation du taux de calcium sanguin. On devra tenir compte des quantités contenues dans le lait et les aliments, et ne jamais donner plus que la quantité
recommandée plus haut en supplément.

•  Pour ce qui est de la vitamine A, une dose d'au moins 50 000 u.i. par jour prise pendant une période d'un an ou plus peut s'avérer toxique pour un adulte.

•  Le zinc peut aussi causer des effets néfastes; une dose de 220 mg a déjà provoqué des nausées et des vomissements, alors que cette même quantité prise deux fois par jour pendant 7 jours a causé une anémie secondaire à une érosion gastrique chez une jeune fille qui prenait cette vitamine pour l'acné.

•  Si on souffre d'insuffisance rénale, on devra éviter la prise de magnésium.

•  La vitamine B 6 interfère avec l'action du L-dopa (un médicament donné contre la maladie de Parkinson) si elle est prise à des doses supérieures à celles recommandées.

•  L'utilisation d'acide folique peut masquer la présence d'anémie pernicieuse ou de déficience en vitamine B 12 -

Jugement global
Les médecins ont beaucoup critiqué l'usage de suppléments de vitamines et de minéraux, qu'ils soient employés comme complément à l'alimentation ou dans le traitement de pathologies plus spécifiques; ils n'attribuent à ce traitement que la valeur d'un effet placebo.

On continue par ailleurs à accumuler des données qui obligent à nuancer ce jugement et à admettre que cette science du traitement par les vitamines pourrait avoir une valeur et occuper une plus grande place dans les pratiques thérapeutiques.

 

 
   
 
 
Avis
Toutes les informations disponibles sur Web-Docteur.com ne peuvent remplacer l'avis et la consultation d'un médecin
 
web-docteur
 Site Map  Contact    À propos de Nous   Forum de discussions        Copyright © 2010 Clicexpert