accueil médicaments Codéine, posologie et contre-indications.
 
   



Codéine, posologie et contre-indications.

 


Ordonnance écrite requise

Indications thérapeutiques

La codéine est employée pour soulager les douleurs d'intensité faible ou modérée. Elle est alors souvent associée à un analgésique non narcotique (AAS ou acétaminophène). On emploie aussi la codéine pour calmer la toux.

Posologie habituelle

Si on est un adulte, on prendra entre 30 et 60 mg aux 4 à 6 heures, contre la douleur. Et contre la toux, des doses de 10 mg aux 3 ou 4 heures s'avéreront d'ordinaire suffisantes.

Pour les enfants, on calcule la quantité de médicament requise selon leur poids corporel; pour la douleur, une dose de 3 mg/kilo/jour divisés en 6 prises sera efficace et pour la toux, une dose de 1 à 1,5 mg/ kilo/jour en 6 prises pourra être donnée. L'activité de la codéine se manifeste en 30 à 45 minutes et dure environ 4 heures.

Contre-indications
L'usage de la codéine devra être évité si on y a déjà fait une réaction allergique, si on souffre d'insuffisance respiratoire grave ou si on a subi un traumatisme crânien. On devra l'utiliser avec prudence et probablement à un dosage plus faible si on manifeste un ralentissement des fonctions rénale, hépatique ou cardiaque, de l'hypothyroïdisme, de l'hypertrophie de la prostate et de la rétention urinaire, si on doit se soumettre à une intervention chirurgicale, ou si on prend déjà des tranquillisants, antidépresseurs et autres médicaments du système nerveux.



On fera aussi montre de prudence si on souffre de maladie respiratoire (asthme, emphysème...), de colite, de maladie de la vésicule biliaire et d'épilepsie. Finalement, on évitera l'usage de codéine durant la grossesse (surtout les 3 premiers mois) et pendant la période d'allaitement.

Effets secondaires possibles
Les effets secondaires les plus fréquents associés à l'usage de la codéine sont les suivants: de la somnolence, des nausées, des vomissements, de la constipation, une sensation de légèreté dans la tête, des étourdissements, de l'hypotension, de la faiblesse et une augmentation de la sudation.

Elle provoque parfois un embrouillement de la vision, de la difficulté à uriner, une perte d'appétit, des maux de tête. Toutes ces réactions n'empêchent habituellement pas l'usage du médicament, à moins qu'elles ne soient trop importantes. Par contre, il arrive que la codéine produise une réaction allergique avec de l'enflure, des démangeaisons et de la rougeur; on devra alors en cesser l'emploi.

D'autres effets secondaires demandent qu'on consulte son médecin; ce sont les tremblements, la confusion ou l'agitation, les hallucinations, une augmentation de la pression artérielle, de la rigidité musculaire, une perturbation du rythme cardiaque, des tintements dans les oreilles, une urine foncée, des selles pâles et une coloration jaune de la peau. Si elle est employée à forte dose, la codéine peut provoquer un ralentissement parfois dangereux de la respiration; les enfants et les personnes âgées sont particulièrement sensibles à cet effet.

Interactions médicamenteuses
La codéine verra ses effets de somnolence et de ralentissement de la respiration augmentés par les médicaments suivants: les sédatifs, les somnifères, les autres analgésiques, les antidépresseurs, les relaxants musculaires, l'hydroxyzine et les tranquillisants du type phénothiazine. Le propranolol, le métoprolol, le nadolol, le timolol et les phénothiazines en augmentent la toxicité.

Les anticholinergiques (employés comme antispasmodiques, anti-parkinsonniens), s'ils sont pris en même temps que la codéine, peuvent causer une constipation sévère.

Le kaolin, qu'on trouve dans le Kaopectate par exemple, diminuera l'absorption et l'effet de la codéine.

Précautions

La codéine peut causer de la somnolence et peut nuire à la conduite automobile ou à l'utilisation de machines demandant de l'attention ou de la précision.

L'alcool augmente cet effet de somnolence.

L'utilisation de codéine présente un risque de tolérance et de dépendance; on évitera d'en augmenter les doses ou de rapprocher les intervalles entre les prises; on avertira son médecin si on semble avoir besoin de plus que les doses prescrites.

Si une dépendance se développe et qu'on arrête le médicament de façon abrupte, une réaction de sevrage pourra se manifester. Elle est caractérisée par des crampes abdominales, de la fièvre, des larmoiements, des renifflements, de l'agitation et de l'anxiété.

On en diminuera l'ampleur en réduisant progressivement les doses dans les cas où le médicament a été employé pendant une longue période.

Si le médicament cause des nausées et des étourdissements, on pourra en réduire l'importance en prenant le temps de s'étendre un peu.

Alternatives
On peut augmenter l'effet de la codéine et éventuellement en diminuer les doses en agissant sur les facteurs subjectifs de la douleur.

Jugement global
La codéine est un analgésique efficace pour le soulagement des douleurs d'intensité faible ou modérée de diverses origines. Si elle est employée aux doses recommandées, elle possède relativement peu de risques; on aura souvent avantage à l'utiliser en association avec l'AAS ou l'acétaminophène; on peut alors diminuer le dosage de chacun de ces médicaments pour obtenir un effet valable et possiblement moins d'effets secondaires de la codéine. Chacune de ces associations possédera alors les avantages et les désavantages de la codéine et de l'AAS ou de l'acétaminophène. Voici un tableau qui fournit la composition des associations les plus courantes sur le marché:

Produits contenant de l'AAS:

 

AAS(mg)

codéine

caféine

autre

222

375

8

30

 

282

375

15

30

 

282 MEP

350

15

30

200 mg méprobamate

 

 

 

 

 

292

375

30

30

 

325cod.30

325

30

 

 

650 cod.30

650

30

 

 

650 cod.65

650

65

 

 

Acetophen

Coryphen

Produits contenant de l'acétaminophène:

Acétaminophène codéine caféine

Rounox codéine 8 325 8

Rounox codéine 15 325 15

Rounox codéine 30 325 30

Empracet 30 320 30

Rounox codéine 60 325 60

Empracet 60 300 60

Tylenol codéine #4 300 60

Tylenol codéine #1 300 8 15

Exdol 8 300 8 30

Atasol 8 325 8 30

Tylenol codéine #2 300 15 15


300

15

30

300

15

30

300

30

15

300

30

30

325

30

30

Exdol 15 Atasol 15

Tylenol codéine #3 Exdol 30 Atasol 30

On considère habituellement que des doses de 8 mg de codéine sont inutiles; elles augmentent le prix du médicament sans en augmenter l'efficacité. Par ailleurs, on réservera les doses de 15 mg aux personnes âgées ou aux gens dont le métabolisme est déficient.

La caféine souvent incluse dans les associations est inutile; elle n'ajoute rien à l'effet analgésique. On l'y met pour contrer l'effet de somnolence de la codéine, mais on peut douter de sa capacité à jouer ce rôle, étant donné la faible quantité de caféine présente.



 
   
 
 
Avis
Toutes les informations disponibles sur Web-Docteur.com ne peuvent remplacer l'avis et la consultation d'un médecin
 
web-docteur
 Site Map  Contact    À propos de Nous   Forum de discussions        Copyright © 2010 Clicexpert