accueil médicaments Cromoglycate, posologie et contre-indications.
 
   



Cromoglycate, posologie et contre-indications.

Cromoglycate  


Nom commercial:
Fivent, Intal, Rynacrom.

Ordonnance requise

Indications thérapeutiques
Le cromoglycate est utilisé dans la prévention des crises d'asthme lorsqu'un mécanisme allergique est impliqué. Il peut aussi s'avérer utile dans la rhinite allergique. Il est plus particulièrement efficace chez les enfants. C'est un moyen préventif; il ne possède pas d'efficacité durant une crise, vu qu'il n'est pas broncho-dilatateur.

Le cromoglycate s'emploie aussi pour les allergies intestinales (Nalcrom); mais ce texte ne concerne pas cette utilisation.

Posologie habituelle
On utilise en début de traitement 1 capsule 4 fois par jour en inhalation buccale à des intervalles de 4 à 6 heures. On ne dépassera pas 8 capsules par jour. L'efficacité n'est pas toujours immédiate et peut prendre jusqu'à 4 semaines avant de se manifester. Si une amélioration n'apparaît pas après ce délai, on doit interrompre le traitement.

Lorsqu'on emploie les cartouches pour administration nasale ou la solution nasale, la dose nécessaire est de 1 capsule ou 1 ou 2 inhalations dans chaque narine 4 fois par jour, aux 4 à 6 heures.

Une fois l'effet protecteur souhaité obtenu, on pourra diminuer les doses pour arriver à une dose d'entretien éventuellement moindre.


Contre-indications
On évitera le cromoglycate si on souffre de pneumonie ou si on y a déjà fait une réaction allergique. Les gens qui sont allergiques aux produits laitiers peuvent aussi l'être au cromoglycate; on devra alors être prudent en début d'administration.

Les personnes souffrant d'insuffisance rénale ou hépatique ne devraient prendre ce médicament que sous surveillance médicale stricte.

Ce médicament ne devrait probablement pas être utilisé durant la grossesse étant donné que ses effets sur le foetus ne sont pas connus; cependant on devra en évaluer les bénéfices relatifs en discutant avec son médecin.

Effets secondaires possibles
Les effets secondaires les plus courants sont l'irritation de la muqueuse buccale ou nasale, la toux, la congestion nasale, un larmoiement et une difficulté transitoire à respirer; ces effets sont dus à sa présentation sous forme de poudre.

D'autres effets, plus rares, peuvent demander une consultation de son médecin: des étourdissements, une difficulté, un grand besoin ou de la douleur à uriner, de la douleur aux articulations, des nausées et des maux de tête. Parfois des réactions graves peuvent apparaître; les signes suivants demandent une consultation médicale rapide: de la difficulté à avaler ou à respirer, une sensation de serrement à la poitrine, une enflure des yeux et des lèvres, des démangeaisons, une éruption cutanée et une respiration sifflante.

Interactions médicamenteuses

On ne connaît pas d'interactions à ce médicament.

Précautions

On doit commencer ce traitement en dehors d'une période de crise ou au moins une semaine après la dernière crise.

S'il se produit une attaque d'asthme sévère, il vaut mieux interrompre le traitement au cromoglycate, car la poudre peut augmenter les symptômes.

Le cromoglycate peut permettre de réduire la quantité des autres médicaments antiasthmatiques; cependant, dans le cas des corticostéroïdes, on devra prendre soin de ne jamais interrompre le traitement tout d'un coup, mais de le diminuer progressivement, sous supervision médicale.

On ne devrait pas non plus cesser l'usage du cromoglycate de façon brusque; il pourrait en résulter une augmentation des crises.

Après l'utilisation de cromoglycate, il est bon de se gargariser la gorge pour réduire l'irritation.

Il est important, pour chacune des formes utilisées, de bien lire le mode d'emploi inclu dans la boîte et de l'appliquer à la lettre.

Si on utilise en plus un bronchodilatateur, on se servira d'abord de ce dernier, puis après un intervalle de 15-20 minutes, on s'administrera le cromoglycate.

Jugement global
Le cromoglycate semble être un apport intéressant dans la prévention des crises d'asthme et de la rhinite allergique. Il reste cependant que c'est un médicament jeune, dont on ne connaît pas encore très bien les effets secondaires reliés à l'usage à long terme.

Il semble aussi que dans quelques rares cas il ait été la cause d'altérations du système de défense immunitaire, ce qui pourrait conduire à des réactions anaphylactiques, de la pneumonie, de l'insuffisance cardiaque et de l'urticaire. .. mais peu de données existent encore à ce propos.



 
   
 
 
Avis
Toutes les informations disponibles sur Web-Docteur.com ne peuvent remplacer l'avis et la consultation d'un médecin
 
web-docteur
 Site Map  Contact    À propos de Nous   Forum de discussions        Copyright © 2010 Clicexpert