accueil médicaments Méthocarbamol, posologie et contre-indications.
 
   



Méthocarbamol, posologie et contre-indications.

Robaxin  


Nom commercial:
Robaxin.

Ordonnance non requise

Indications thérapeutiques
On utilise le méthocarbamol pour le soulagement du spasme aigu des muscles squelettiques (ceux qui sont impliqués dans le mouvement). On recommande habituellement qu'il soit associé à des analgésiques, des corticostéroïdes ou de la physiothérapie.

Posologie habituelle
On peut prendre pendant les premières 48 à 72 heures 1,5 g (3 comprimés) 4 fois par jour, puis diminuer à 2 comprimés 4 fois par jour. Ce dosage s'applique aux adultes et aux enfants de plus de 12 ans.

Contre-indications
On évitera le méthocarbamol si on y a déjà fait une réaction allergique, ainsi que durant la grossesse et la période d'allaitement; la sécurité du médicament durant ces périodes n'a pas été établie. On n'en recommande pas non plus l'usage avant l'âge de 12 ans.


Les personnes souffrant d'épilepsie et d'insuffisance rénale ne devront pas recevoir le médicament sous forme injectable.

Effets secondaires possibles
Les effets secondaires les plus courants sont la somnolence, une sensation de légèreté dans la tête, des étourdissements, une sudation exagérée, une vision trouble, de la constipation, parfois des nausées et même des vomissements, de la lassitude, un peu de fièvre ou des maux de tête.

On les diminuera en réduisant la dose. Par ailleurs si on expérimente de la congestion nasale, une réaction cutanée de type urticaire ou une conjonctivite, on devra cesser de prendre le médicament et contacter son médecin.

Interactions médicamenteuses
Le méthocarbamol peut augmenter l'effet sédatif des tranquillisants, des analgésiques, des antidépresseurs, des antihistaminiques et diminuer l'activité de la pyridostigmine utilisée dans le traitement de la myasthénie grave.

Précautions
Le méthocarbamol peut causer de la somnolence et nuire à la capacité de conduire un véhicule automobile ou de manoeuvrer des machines demandant de la précision. L'alcool accroîtra cet effet.

Alternatives
Le méthocarbamol ne devrait jamais être utilisé comme seule thérapeutique pour soulager les spasmes musculaires. On le remplacera ou l'alliera à du repos, et aussi éventuellement à de la physiothérapie ou son équivalent. On pourra aussi s'inspirer des recommandations qui s'appliquent au traitement de la douleur.

Jugement global
Bien que le méthocarbamol semble avoir une action sur les muscles, on ne sait pas trop si celle-ci est liée à l'effet tranquillisant, à l'effet relaxant musculaire ou bien à l'effet placebo du médicament. Il semble qu'il soit plus efficace dans le traitement du spasme aigu, et qu'il ne soit pas justifié de l'employer à long terme. C'est en fait un médicament dont l'activité est très limitée et dont l'utilité semble douteuse.

Le méthocarbamol existe aussi en association avec l'AAS et l'AAS et la codéine. On préférera généralement utiliser le relaxant musculaire et l'analgésique dans des comprimés différents; on peut alors ajuster les dosages plus facilement.



 
   
 
 
Avis
Toutes les informations disponibles sur Web-Docteur.com ne peuvent remplacer l'avis et la consultation d'un médecin
 
web-docteur
 Site Map  Contact    À propos de Nous   Forum de discussions        Copyright © 2010 Clicexpert