accueil médicaments Méthyprylone, posologie et contre-indications.
 
   



Méthyprylone, posologie et contre-indications.

méthysergide  


Nom commercial:
Sansert.

Ordonnance requise

Indications thérapeutiques
Le méthysergide est utilisé dans la prévention des maux de tête graves d'origine vasculaire, lorsqu'ils ne sont pas contrôlables par d'autres mesures. Le traitement est indiqué seulement si on fait plus de deux crises de migraine par mois et qu'on n'arrive pas à les soulager une fois qu'elles sont commencées.

Le méthysergide n'est pas efficace pour le traitement d'une attaque après qu'elle soit commencée.

Posologie habituelle
Le traitement commence par un comprimé de 2 mg pris au coucher. La dose d'entretien est de 2 mg, 2 ou 3 fois par jour, et ne devrait pas dépasser 6 mg par jour malgré ce que suggère le fabricant.

On prend le médicament au moment des repas ou avec du lait.

Le traitement ne devrait jamais se poursuivre pendant plus de 6 mois. Et on respectera un intervalle de repos sans méthysergide de 1 à 2 mois avant d'entreprendre un nouveau 6 mois de traitement.


Si après une période d'essai de 3 semaines, on ne note pas d'amélioration de son état, on cessera le médicament (progressivement).

Contre-indications
On ne devra pas prendre de méthysergide si on est allergique à l'ergot et ses dérivés, durant la grossesse (il peut provoquer les contractions) et pendant la période d'allaitement. De plus, si on souffre d'une maladie coronarienne, d'insuffisances hépatique ou rénale, d'hypertension sévère, de maladie vasculaire périphérique, d'ulcère gastrique, d'arthrite, d'infection, de durcissement des artères ou de maladie pulmonaire, on devra évaluer sérieusement la nécessité de ce traitement et si on le choisit, être suivi de près par un médecin compétent.

On n'utilisera pas de méthysergide si on se sert déjà d'autres médicaments contenant de l'ergot pour traiter les crises. On le déconseille chez les enfants.

Effets secondaires possibles
Le méthysergide peut provoquer des effets secondaires graves; il peut causer à la longue une fibrose, c'est-à-dire un durcissement des tissus, au niveau du coeur, des reins, du péritoine et des poumons. Il peut aussi induire une insuffisance vasculaire périphérique.

Les signes suivants, s'ils apparaissent, devront être immédiatement rapportés au médecin: de la douleur thoracique et une respiration difficile, de la difficulté ou de la douleur à uriner, des crampes dans les jambes, de la douleur au flanc ou à l'aine, de la soif exagérée, de la fièvre, une perte de poids et une perte d'appétit, une pâleur, de l'engourdissement, une sensation de froid ou de la douleur dans les pieds et les mains, de l'enflure ou une coloration bleutée des pieds et des mains.

On contactera aussi son médecin si on expérimente des démangeaisons, de l'engourdissement du visage, de la faiblesse aux jambes, de l'anxiété, de la nervosité, de l'insomnie, des hallucinations, une sensation d'être à l'extérieur de son corps, des cauchemars, de l'excitation ou de la dépression, une modification de la vue et un changement du rythme cardiaque.

D'autres effets se produisent plus souvent et ne nécessitent généralement pas l'arrêt du médicament: ce sont des malaises à l'estomac, de la diarrhée, de la sédation, des nausées, des vomissements et des douleurs musculaires. On peut en réduire l'incidence en augmentant le dosage de façon progressive et en prenant le médicament aux repas.

Paradoxalement, l'usage prolongé des dérivés de l'ergot peut causer des maux de tête.

Plus rarement, on a observé une augmentation du poids corporel et une perte de cheveux.

Le surdosage provoque des nausées, des vomissements, de la diarrhée, de l'engourdissement des membres, un pouls faible, une instabilité de la pression artérielle, une pâleur et une froideur de la peau, et chez les enfants, de l'agitation.

Interactions médicamenteuses
Les effets toxiques du méthysergide s'ajoutent à ceux des autres dérivés de l'ergot; on évitera leur association.

Précautions
On ne devra jamais prendre ce médicament en doses plus fortes que celles qui ont été prescrites; et il est très important de ne pas prolonger le traitement au delà de 6 mois; l'incidence d'effets secondaires graves augmenterait alors beaucoup.

Si on oublie une dose, on ne devra pas l'ajouter à la suivante mais simplement la sauter.

Le médicament cause parfois de la somnolence, qui peut entraver la conduite automobile, ou des étourdissements si on passe rapidement de la position assise ou couchée à la position debout; on les évitera en allant lentement. L'alcool augmente ces deux réactions.

La cigarette, et une exposition prolongée au froid, provoquent toutes deux une vasoconstriction et augmentent les effets secondaires vasculaires. On devrait chercher à les éviter.

Lors d'un usage prolongé de méthysergide, on devra se soumettre à un examen de la fonction rénale au début du traitement et à tous les 6 à 12 mois, pour dépister une fibrose rénale qui ne donnerait pas encore de symptômes. De plus, lorsqu'on cesse le traitement après un usage prolongé, on devra diminuer les doses progressivement pour éviter une recrudescence des maux de tête.

Si on souffre d'une infection en cours de traitement, on surveillera de plus près les effets secondaires; on devient alors plus sensible à l'action de ce médicament.

Alternatives
La migraine est probablement reliée à un désordre du système de régulation de la vie végétative (toutes les fonctions d'entretien de l'organisme). Elle peut représenter un état de réactivité excessive; le seuil de tolérance face à certains facteurs précipitants serait beaucoup plus bas chez les individus migraineux que chez les autres.

Parmi ces facteurs on trouve le stress psychologique (dépression, colère), les changements hormonaux (période menstruelle, anovulants), la présence de lumière éblouissante, les repas sautés, un manque ou un excès de sommeil, certains aliments (par exemple le chocolat, le fromage, le thé, le café, les colas et les mets chinois à cause du monoglutamate de sodium), les changements climatiques, certains médicaments (la réserpine, l'aminophylline, l'hydralazine, les vasodilatateurs...).

La première démarche à faire dans le traitement des migraines est certainement préventive: chercher à identifier les facteurs précipitants qui nous concernent et tenter de les éviter. Cette démarche peut être exigeante; on ne fait pas toujours le lien entre la cause et l'effet, et elle peut nécessiter une aide thérapeutique de support (souvent psychologique).

L'apprentissage d'une méthode de relaxation fournira souvent un outil préventif approprié qui facilitera éventuellement l'identification des causes et leur évitement.

Jugement critique
Le méthysergide est un médicament plutôt dangereux; il peut causer des effets secondaires graves à plus ou moins long terme. On devrait le considérer comme un médicament de dernier recours, qu'on utilise seulement après avoir essayé d'autres approches.

Il existe aussi d'autres médicaments qui s'emploient pour la prévention des migraines: propranolol, cyproheptadine, clonidine, pizotyline...parfois ces produits présentent moins de risques d'utilisation.



 
   
 
 
Avis
Toutes les informations disponibles sur Web-Docteur.com ne peuvent remplacer l'avis et la consultation d'un médecin
 
web-docteur
 Site Map  Contact    À propos de Nous   Forum de discussions        Copyright © 2010 Clicexpert