accueil médicaments Prednisone, posologie et contre-indications.
 
   



Prednisone, posologie et contre-indications.

   


Nom commercial:
Apo-Prednisone, Colisone, Deltasone, Novoprednisone, Paracort, Winpred.

Ordonnance requise

Indications thérapeutiques
La prednisone est un dérivé de la cortisone (corticostéroïde) qui s'utilise dans les maladies où les glandes cortico-surrénales ne réussissent pas à produire suffisamment de leurs hormones. Par ailleurs, la prednisone s'emploie beaucoup plus souvent pour une multitude de conditions comme l'arthrite, les maladies du collagène, des maladies de peau, des allergies, des affections respiratoires et des troubles du sang; dans toutes ces maladies, les corticostéroïdes diminuent les processus inflammatoires et procurent un soulagement symptomatique rapide; ils ne s'attaquent cependant jamais au processus pathologique lui-même.

Posologie habituelle
Dans les affections aiguës, de fortes doses peuvent s'employer pendant de courtes périodes; après quelques jours, il faut cependant réduire le dosage ou interrompre graduellement le traitement.

Dans les affections chroniques, le traitement doit être commencé à faible dose puis progressivement augmenté, pour tenter de trouver le dosage minimal pour lequel les résultats recherchés seront obtenus. Il est alors préférable de prendre les corticostéroïdes en dose unique le matin vers 8:00 heures; c'est aussi une bonne pratique de concentrer les doses aux deux jours, pour permettre aux glandes cortico-surrénales de continuer leur travail.

La prednisone peut être irritante pour l'estomac; il est donc préférable de la prendre avec de la nourriture; si malgré tout vous avez de la difficulté à digérer, vous ressentez des brûlements ou des douleurs, parlez-en à votre médecin.

Contre-indications
Règle générale, les corticosteroïdes ne devraient pas s'employer chez les gens souffrant de tuberculose active, d'ulcère gastro-duodénal, de diabète, d'hypertension artérielle grave, de troubles psychiatriques graves, d'ostéoporose et d'infections aiguës (bactériennes, virales ou à champignons). De plus, les personnes qui ont des antécédents de maladie thrombo-embolique ne devraient pas les utiliser.

Pendant la grossesse et l'allaitement, les corticosteroïdes atteignent le foetus et le bébé et peuvent causer des troubles de croissance.

Effets secondaires possibles
Prise pendant peu de temps, la prednisone cause assez peu d'effets secondaires; de la difficulté à digérer, une augmentation d'appétit, de la nervosité, de la difficulté à dormir et une tendance à engraisser peuvent apparaître, qui d'habitude s'estompent spontanément; s'ils persistent, il est préférable d'en parler au médecin, de même que si l'un des symptômes suivants se manifeste: la vision qui diminue ou s'embrouille, un besoin fréquent d'uriner et une augmentation de la soif.

A moyen terme, l'ingestion de prednisone peut entraîner de l'impuissance sexuelle, un arrêt des menstruations, de la constipation, de l'acné, de la dépression, des étourdissements, des douleurs et brûlements à l'estomac, des nausées et vomissements, des battements de coeur irréguliers, un mal de gorge avec fièvre, de la faiblesse, de la difficulté à guérir de ses blessures, des douleurs au dos ou aux côtes.

A plus long terme, des effets plus graves marquent une perturbation profonde des mécanismes glandulaires; le diabète peut être aggravé ou déclenché, l'ostéoporose de la femme ménopausée peut être accélérée, des pierres peuvent se former aux reins, de l'hypertension artérielle, des embolies, du glaucome et de l'oedème peuvent survenir.

Chez les enfants, la prednisone peut retarder ou déranger la croissance.

Interactions médicamenteuses

Les corticosteroïdes agissent moins bien quand ils sont pris en même temps que des barbituriques ou des diurétiques. Ils augmentent l'action des anticoagulants oraux et des extraits thyroïdiens. Ingérés simultanément à des salicylates, ils en diminuent les effets thérapeutiques mais en augmentent l'effet ulcératif.

Combinés aux antidépresseurs, ils peuvent précipiter un glaucome; avec des antiasthmatiques, ils provoquent des irrégularités du rythme cardiaque. Pris en même temps que les contraceptifs oraux, les corticostéroïdes voient leur efficacité et leurs effets secondaires augmentés; aussi faut-il en réduire les doses d'environ 50% pour obtenir les mêmes résultats.

Précautions

•  Les corticostéroïdes masquent les signes d'infection, sans cependant les empêcher; en cas de malaises, il faut donc porter une attention spéciale à tous ses symptômes et en faire part au médecin.

•  Les corticostéroïdes provoquent une déperdition plus ou moins importante de potassium; il est donc prudent de consommer régulièrement des aliments qui en contiennent beaucoup (voir page 332 pour une liste de ces aliments).

•  Durant les périodes de stress, les besoins en corticostéroïdes sont augmentés et il se peut qu'une augmentation de leur dosage soit nécessaire pour obtenir les mêmes effets.

•  La consommation d'alcool augmente les risques de difficultés à l'estomac.

•  L'anesthésie générale peut amener un effondrement de la tension artérielle chez les gens traités aux corticostéroïdes; il faut donc prévenir les médecins ou dentistes qu'on utilise ce médicament quand on doit subir une anesthésie.

•  Il ne faut jamais se faire vacciner pendant un traitement aux corticostéroïdes; le risque de déclencher la maladie contre laquelle on se fait immuniser est alors plus grand.

•  Les corticostéroïdes diminuent l'efficacité des stérilets et augmentent probablement les risques d'infection pelvienne inhérents à cette méthode contraceptive.

•  Il ne faut jamais arrêter de soi-même un traitement aux corticostéroïdes; comme ces médicaments remplacent les hormones normalement produites par les glandes surrénales-, celles-ci sont au repos pendant le traitement et peuvent demander un laps de temps plus ou moins long avant de recommencer à fonctionner normalement.

Le sevrage des corticostéroides doit être très progressif et suivi de près; d'ailleurs, il arrive que des dépressions et même des psychoses surviennent pendant cette période.

Certains symptômes peuvent indiquer que le sevrage est trop rapide: des douleurs au ventre ou au dos, des étourdissements ou pertes de conscience, de la fièvre, des douleurs musculaires ou articulaires, des nausées et vomissements, une perte d'appétit et de poids, un essoufflement, une fatigue ou une faiblesse inhabituelles; il faut alors communiquer avec son médecin.

— Si pour une raison ou une autre il faut passer de la prednisone à un autre corticostéroïde en cours de traitement (ou l'inverse), il faut savoir que les dosages ne sont pas équivalents de l'un à l'autre; voir à ce propos le tableau fourni un peu plus loin.

Jugement global
Les corticostéroïdes ont été accueillis par les médecins comme la panacée; dans une foule de conditions, ils permettent en effet un soulagement rapide, qui est cependant bientôt accompagné de la kyrielle d'effets secondaires qu'ils entraînent.

Aussi avant de les utiliser faut-il peser attentivement le pour et le contre; et si on décide de prendre des corticostéroïdes quand il n'y a finalement pas d'autre voie thérapeutique possible, une surveillance médicale très étroite s'avère nécessaire: la posologie doit être attentivement individualisée, les nombreuses contre-indications bien respectées, les effets secondaires constamment relevés.

En particulier, on doit mesurer la tension artérielle et le poids régulièrement, durant un traitement à long terme. Même la façon de terminer le traitement requiert des soins attentifs. C'est donc un médicament qui exige des médecins une compétence qu'ils ne possèdent malheureusement pas tous.

Quand un traitement aux corticostéroïdes est indiqué, il faut tenter de s'en tenir au plus bas dosage et à une durée de traitement la plus courte possible.

Dans beaucoup d'affections localisées (musculaires, articulaires. ..), la cortico-thérapie a avantage à être faite par injection. Quand la voie orale est indiquée, la prednisone est le médicament de choix. Il existe plusieurs présentations de prednisone avec de grandes variations de prix; là comme ailleurs, les médicaments génériques sont les moins coûteux.

L'industrie pharmaceutique a mis sur le marché une foule de corticostéroïdes; ils n'apportent rien de plus que la prednisone; seuls leur dosage et leur prix diffèrent. Voici la liste des plus courants:

 

Nom générique

Dose correspondant à 5 mg

Noms comme

 

de prednisone

 

Bétaméthasone

0,5 mg

Betnelan

 

 

Célestone

Cortisone

25 mg

Cortone

Dexaméthasone

0,75 mg

Decadron

 

 

Deronil

 

 

Dexasone

 

 

Hexadrol

Hydrocortisone

20 mg

Cortef

 

 

Hydrocortone

Méthylprednisolone

4mg

Medrol

Triamcinolone

4mg

Aristocort

 

 

Kenacort

 



 
   
 
 
Avis
Toutes les informations disponibles sur Web-Docteur.com ne peuvent remplacer l'avis et la consultation d'un médecin
 
web-docteur
 Site Map  Contact    À propos de Nous   Forum de discussions        Copyright © 2010 Clicexpert